FANDOM


/!\ALERTE : TAUX DE SPOIL 100% /!\
Cette page contient trop d'informations dépassant le stade actuel de l'adaptation animée de l'animé. Si vous ne suivez que l'animé, ne lisez pas cette page.
Sans fond Batte de Metal


Histoire

Avant le début de l'histoire

Suiryu s'entraîna longtemps avec son maître, et passa son temps libre à draguer
Routine de Suiryu

la vie normale de Suiryu

des filles. Quand des hommes l'ennuyaient, il pouvait facilement les battre avec sa très grande puissance. Néanmoins, Suiryu a fini par s'ennuyer de cette vie. Bien qu'elle était facile et qu'il y trouvait la liberté, elle manquait de piment à son goût du fait qu'il n'ait jamais rencontré d'adversaire capable de lui donner un combat palpitant.
Suiryu assistant au dénouement du 21ème Super Fight

Suiryu voit Garou vainqueur

Au cours de quatre tournois consécutifs, Suiryu a remporté la première place. Puis, il a cessé d'y participer pendant 7 sessions, partant selon les rumeurs en voyage pour s'entraîner. Au cours de la 7ème année d'absence, il remarqua à la télévision le faux Homme-Loup remporter facilement le 21ème Super Fight. Cet événement l'a incité à s'inscrire au tournoi suivant.

Arc du Super Fight

Il participe au tournoi à C-City, au titre de célèbre quadruple champion. Tandis que le public l'ovationne, que le commentateur le présente, et que les photographes le prennent en photo, il en profite pour admirer une fille dans le public. Mais il s'aperçoit que Bakusan, le double-champion et l'homme le plus puissant du Super Fight en titre a clairement envie de lui faire la peau pour prouver sa force. Or, Suiryu s'en fiche pas mal intérieurement, car il espérait affronter le précédent champion.

Suite à la défaite de Zakos (en seulement 4 secondes pour un coup) , il est le seul à comprendre que Zakos n'était pas du tout trop faible, mais que Charanko était trop fort. Une lueur se perçoit dans ses yeux à l'idée de voir en ce mystérieux combattant son adversaire pour la finale.
Suiryu confiant

Eclairomax ne mérite même pas de posture de combat

Le second tour sur le point de commencer, Suiryu se dirige vers le plateau de combat, acclamé par tous les spectateurs admiratifs. En montant sur le plateau où son ennemi, Éclairomax l'attend déjà, Suiryu affiche un sourire malsain. Mais il voit que le combattant l'ignore et semble concentré sur ses pensées. Puis, Eclairomax l'avertit qu'il n'est pas impressionné et que pour devenir plus fort, afin d'assumer sa fonction de héros, il va se servir de sa réputation de champion comme support afin de tester sa nouvelle technique anti-monstres. Amusé, Suiryu dit réalise qu'il est vraiment un héros comme il en avait entendu parler. Après tout, tout le monde se bat par motivation.
Suiryu fauche Eclairomax IM

One Kick-Man

Tandis que l'arbitre les enjoint à se préparer, à l'inverse de Éclairomax, Suiryu ne bouge pas d'un pouce. Et au signal de départ, le héros l'attaque tête baissée. Le Fulguro-Double Pied Tranchant Géant ne l'empêche pas de réagir assez vite pour lui envoyer son coup de talon dans la figure tout en s'excusant d'être devenu aussi fort parce qu'il voulait vivre libre tranquillement. La foule et tous les autres concurrents (ou presque tous) n'en reviennent pas de voir le héros de classe A vaincu si vite.


Posté dans les coulisses, il entend l'annonce de la victoire du mystérieux Charanko sur Bakusan en un seul coup.
Suiryu esquive Sneck

esquive totale

Pour répondre à la réitération de la victoire en un seul coup, Suiryu compte imiter son futur adversaire en faisant de même à son combat suivant. Ainsi, quand son tour vient, il laisse au moins à Sneck une chance de se battre à fond, mais bien-sûr, il parvient à esquiver tous ses coups avec une facilité déconcertante. Sneck lui demande pourquoi il n'est pas un héros avec sa force, mais Suiryu répond qu'il n'a jamais réfléchi là-dessus depuis qu'il s'est entraîné avec son maître, et il demande plutôt pourquoi Sneck est un héros avec sa force actuelle, ce qui énerve le héros de classe A. Suiryu commence à lui faire comprendre que pour lui, les héros n'ont pas d'intérêt sachant qu'il y aura toujours quelqu’un pour battre les monstres. Il n'est pas contre la défense des faibles, mais lui suggère que la nature veut que seuls les forts survivent. puis, il jette son pied dans la figure de Sneck qui s'effondre, vaincu en un seul coup. Tout le public lance un tonnerre d'ovations.


En demi-finale, il bat Volten en un seul coup de pied (encore) en seulement 3 secondes. L'adepte du Poing du Tonnerre-Tonnerre pensait
Saitama VS Suiryu

finale

sa puissance suffisante malgré ses petites blessures, il n'en était rien. Puis, au tour de Charanko, ce dernier abat Chose en 2 secondes. Le commentateur ne peut s'empêcher d'exprimer la stupéfaction générale. Le combat final s'annonce dantesque : les finalistes ont remporté tous leurs combats d'un seul coup, Suiryu est une légende tandis que Charanko est un parfait inconnu pour le public, le Poing du Vide contre le Poing Gazeux du Water Polo, et le combat commence enfin !


Pendant que le commentateur termine ses présentations Suiryu s'étire. Suiryu demande alors à Charanko de pouvoir s'amuser avec lui, ce qui étonne son ennemi. A peine l'arbitre sonne-t-il le début du duel que Suiryu projette un fulgurant coup de pied dans la tempe droite de son adversaire, ou plutôt non, car il l'arrête au dernier moment. Puis, Suiryu recule un petit peu avec un air songeur pendant que tout le reste de l'assistance croit que le débutant n'a pas osé bouger sous l'effet de la peur. Consécutivement, le champion projette un coup de pied dans la face du bonhomme, et une seconde fois son coup s'arrête avant d'atteindre la tête, et le public l'interprète mal. Charanko recule, comme s'il n'était pas rassuré. Suiryu lui demande s'il est nerveux, ce qui est étonnant puisqu'il sait très bien qu'il peut voir venir ses coups. S'en suit une volée de nombreux coups de pieds qui passent à côté du crâne du combattant qui garde ses deux mains sur sa tête. Un petit nuage de poussière se dégage derrière Charanko.
Suiryu donne une rafale de coups de pieds

des coups de pieds toujours à côté

Tout le monde dans l'assistance est impressionné et croit que chaque geste de Charanko n'est qu'un signe de peur. Suiryu, lui, remarque qu'ils sont les seuls à pouvoir comprendre leur petit manège. Aussi, il devine qu'il n'a rien esquivé parce qu'il savait qu'il simulait ses attaques. Maintenant que le combat est commencé, Suiryu prie son ennemi de cesser de le jauger et de se battre pour de vrai. Le champion a bien compris qu'il était fort, car lui aussi il l'est, il l'a compris dans son regard qui est celui d'un homme recherchant un véritable adversaire. L'adepte du Poing Gazeux du Water Polo est d'accord avec cette supposition. Quand Suiryu veut savoir pourquoi il participe, il lui rappelle qu'il n'est intéressé par l'argent de la victoire, mais Suiryu ajoute qu'il adorerait avoir un combat génial avec un homme à la hauteur de ses attentes. Il n'a pas souvent l'occasion de se défouler, les hommes du niveau de Charanko sont trop rares. Le mot "amusant" dans son discours interpelle son adversaire. En effet, lui profite à fond de sa force, car elle lui accorde une vie peinarde et libre. Pourtant, cette vie semble insuffisante, et seul un combat intense peut combler ce vide. Or, Suiryu est sûr que Charanko ressent la même chose et que c'est pour ça qu'il s'est inscrit au Super Fight. La réponse de Charanko est qu'il est effectivement venu dans l'espoir de savoir ce qu'il y aurait de terrifiant dans les arts martiaux, et pour l'instant c'est une déception. Néanmoins, l'enthousiasme du public, son assurance, cela lui fait penser qu'il serait différent des autres. Suiryu n'a pas besoin qu'il lui en dise plus. Le sourire aux lèvres, Suiryu lui propose un marché : il va lui montrer la puissance réelle des arts martiaux, et en retour, Charanko lui donnera un combat palpitant. Le marché convient aux deux ennemis. Et enfin, Suiryu commence à se concentrer sérieusement pour son prochain coup, au point de fissurer le sol sous ses pieds.


Suiryu se lance et assène un violent coup
Coup de pied aérien de Suiryu (M)

attaque aérienne

de pied qui touche de plein fouet le bras en position défensive de Charanko. Ce dernier reste debout et stable, mais la violence le fait glisser ainsi jusqu'à ce qu'il s'arrête au bord du plateau de combat. Suiryu le rejoint vivement et tente un nouvel assaut que Saitama esquive. Puis, il exécute des rafales incessantes de coups de pieds sur le héros, et termine la série sur un coup de pied plus violent qui envoie valdinguer l'autre finaliste dans les cieux. D'un saut impressionnant, il arrive au-dessus de Charanko et le frappe d'un coup de pied à la tête, ce qui lui cloue la moitié du corps dans les dalles du ring. Néanmoins, l'étrange participant persiste à garder les mains sur sa tête. Suiryu le saisit et l'écrabouille avec son genou droit, mais Charanko se rassure que le dernier coup n'ait touché que son front. Palpitant d'excitation, Suiryu continue de le frapper, et Charanko reprend pied sur le ring, toujours indemne. Suiryu s’enorgueillit de vouloir rivaliser avec celui qui bat tous ses ennemis d'un coup de poing (sauf Zakos qui a subi une gifle) avec des coups de pieds. L'absence de riposte de Charanko le surprend, et il lui demande de se battre sérieusement comme promit. Charanko choisit de préparer un coup de poing, mais il se ravise très vite et se retient. Suiryu recule en prenant un visage intimidant, mais il constate que la réaction de son adversaire prouve que sa ceinture blanche ne veut rien dire et qu'il a de l'expérience au combat, car Suiryu avait prévu de parer avec son coup de pied. Il demande à Charanko quel est son quotidien, et le jeune homme lui répond entre autres qu'il combat les monstres. Immédiatement, Suiryu fait le rapprochement avec les héros. Embarrassé, Charanko bafouille et dit qu'il travaille dur pour en devenir un. Cette réponse déçoit le champion qui décrit sa version méprisante des super-héros, dont il en a affronté quelques-uns de classe A pendant ce tournoi. Il ne les voit que comme des faibles combattants qui se disent professionnels, mais qui détournent le sens de la justice en leur faveur. Avec leur niveau, ils ne sauveront pas le monde, on ne peut leur faire confiance. Leurs valeurs sont ridicules et ennuyeuses. Charanko qui est fort vaut mieux que ça et ne devrait se servir de sa puissance que pour vivre comme il le souhaite, comme lui le fait en convoitant l'argent pour le vainqueur du Super Fight de temps en temps. Devant lui, Charanko affiche une mine désappointée, Suiryu expose qu'il n'a fait que lui apprendre son opinion d'homme insouciant.


Soudainement, Suiryu abat son pied contre la tête de Charanko. Cette fois-ci, Charanko ne réagit pas et laisse faire : la perruque qu'il portait tombe. Tout le monde dans l'arène est abasourdi en croyant que Charanko vient d'être décapité. Vexé, le faux Charanko compte lui toucher deux mots sur ce qu'il traite d'aberrations, et lui dit qu'il n'est pas le seul à vivre librement comme il le prétend. En brandissant le poing, il l'informe que si son but à lui est de s'amuser, alors il ferait mieux de ne pas devenir plus fort qu'il ne l'est déjà. L'onde de choc colossale déferle du poing de l'homme chauve, et provoque un énorme souffle. Charanko dit que cette fois il était encore un peu trop près pour contrôler parfaitement la force de son coup.
Suiryu tranche et fait pencher le ring IM

il ramène Saitama à lui à sa façon

Suiryu se retrouve avec une chemise déchiré, transpirant après la puissance dégagée par l'attaque. Charanko dit d'un air content qu'il a eu chaud, car il a failli finir une nouvelle fois le combat d'un seul coup à peine commencé.


S'apercevant que Charanko portait une perruque, Suiryu entend les arbitres et le commentateur déclarer Suiryu vainqueur, tout ça parce que cet imposteur a enfreint la règle interdisant le port de toute forme de costume. Suiryu se détend, souffle, déchire les lambeaux de tissu sur son torse : il est rassuré d'être vainqueur du tournoi. Néanmoins : il a fini de jouer et va commencer le vrai combat. Il fonce à une vitesse très élevée sur son adversaire et lui donne un coup de poing à la tête, ce qui ne le fait même pas broncher. Saitama est étonné, mais il crie s'en foutre de qui il est réellement et qu'il va quand même lui montrer sa vraie puissance. Le faux Charanko parvient à esquiver le tranchant de sa main droite. L'impact au sol tranche net le ring en deux. Enragé, pour empêcher l'homme de reculer plus, il écrase le sol de son pied droit, fait pencher verticalement la moitié de plateau sur laquelle son ennemi se trouve, et se rue lui en produisant une rafale de coups de poings en terminant le combo d'un écrasement qui replace la moitié d'arène sur le sol en faisant trembler la terre. Le faux Charanko se relève immédiatement et encaisse le coup de tranchant de main qui s'en suit : sa tête ne bronche même pas sous le choc. Toujours imperturbable, le bonhomme se rappelle que Suiryu prétendait vouloir seulement s'amuser, mais Suiryu avoue que la défaite ne l'amuse pas du tout. Tandis qu'il mitraille le ceinture blanche d'attaques avec ses mains,
L'ultime uppercut de Suiryu

l'uppercut de fin de combo

ce dernier décrit que les vigiles de la sécurité viennent les arrêter, ce à quoi le champion énervé rétorque qu'il en aura fini avant. Le commentateur s'enflamme dans sa description et observe à quel point on n'a jamais vu le quadruple-champion se mettre en colère. C'est en hurlant que Suiryu jure à son rival qu'il est en train de lui montrer les vrais arts martiaux. Avec le Poing du Vide du Dragon des Cieux, Suiryu s'emporte dans un enchaînement incessant de coups de poings. La puissance est si importante que les vigiles ne pensent même plus à approcher. Cependant, Suiryu se demande si Saitama subit des dégâts, et il décide de lui montrer une autre attaque en faisant un saut périlleux arrière en fisurant toute la moitié de plateau où il atterrit. Puis, il avance moins vite en piétinant de façon dévastatrice le sol, tout ça pour relâcher toute la force en un uppercut dans le ventre du faux artiste martial qui encaisse, mais recule de plusieurs mètres et atterrit sur l'autre moitié de l'arène. Suiryu est stupéfait de l'inébranlabilité du chauve.
  • "Charanko" croit avoir tout compris aux arts martiaux.
  • Suiryu battu par un coup de cul
L'autre finaliste prend la parole en pensant avoir compris le principe des arts martiaux. Suiryu pense l'avoir impressionné, mais Charanko a déduit qu'en fait, les arts martiaux c'est faire des mouvements pour paraître cool. Suiryu a donc fait un bide total auprès de cet homme qui n'a retenu que ça après avoir vu outes ses techniques ! Le gaillard commence à imiter Suiryu en se disant que battre les monstres dans les airs le rendra cool, ce qui met le champion à bout et le pousse à vouloir lui faire sa fête. Il lui arrache en un éclair sa ceinture, mais un coup de cul propulse Suiryu hors du ring et l'encastre dans un mur des gradins, hors-jeu : Suiryu a du mal à le croire, mais il a perdu.


Il se relève sans mal et retourne sur le plateau de combat, où l'attendent les participants tenant debout et l'équipe chargée d'officialiser sa victoire, avec un air dépité. On lui attribue la coupe ainsi que le chèque de récompense du champion.
Suiryu vainqueur à moitié (M)

Suiryu a perdu son enthousiasme

Le commentateur veut lui poser des questions et le félicite de s'en être sorti "indemne" de ce tournoi. En entendant ce mot, Suiryu songe à l'unique coup de poing qu'allait lui destiner cet homme qui s'est enfui entretemps. Il ignore les journalistes et le commentateur pendant qu'il pense, et se demande ce qui lui serait arrivé si le poing l'avait touché. Plutôt que de se torturer avec cette humiliation, il préfère finalement reprendre ses habitudes et commence à draguer la pom-pom girl près de lui. Tout-à-coup, une personne annonce dans les hauts-parleurs de l'arène un danger imminent : les vigiles dans les couloirs ont tous été vaincus et ont besoin de soins.
Gouketsu rentre en tenant Benpatsu

Gouketsu rentre dans le stade

Au même moment, les Trois Corbeaux descendent du ciel et atterrisent sur les dalles du ring, tenant dans leurs bras Rossie, Dave et Bazuzu (censés partir pour l'hôpital). Benpatsu veut s'enfuir par la grande porte, mais il en est vite ressorti par Gouketsu qui le jette aux pieds de ses anciens concurrents. Pendant que le public prend la fuite, Gouketsu déclare que maintenant que tous les combattants sont rassemblés, ils vont devoir devenir des monstres.


Le nouvel arrivant les traite de minables qui décrédibilisent la compétition ainsi que le monde des arts martiaux. Il suffirait qu'ils deviennent des monstres pour avoir de la décence. Sneck et Eclairomax oseront lui barrer la route, mais il les dégagera d'un simple coup de pied en réclamant plus d'attention et plus de politesse. Tout le monde est stupéfié par cette force irrégulière, sauf Suiryu. Lui se dit que comme il les avait déjà maté en un coup de pied, c'est un minimum peu honnorifique. L'être mystérieux prétend qu'il pourrait les tuer si c'était sa mission, mais l'Association des Monstres n'a pas envoyé Gouketsu pour ça. Quand son nom se fait entendre de sa bouche, certains dont le commentateur le reconnaissent comme le champion du 1er Super Fight, ce qui surprend un peu Suiryu. Gouketsu confirme, mais précise que plus tard, il a été vaincu par un monstre incroyable, et cette Association des Monstres l'a emmené dans son repaire où il a reçu une proposition alléchante. En acceptant de devenir un de leurs subordonnés monstrueux, il a abandonné ses limites d'humain pour gagner toujours plus de force comme il le souhaitait. Son niveau actuel est largement supérieur au leur, et ce tournoi est le lieu idéal pour recruter des monstres au vu de leur niveau supérieur à celui de simples humains. Après cette partie du discours, Gouketsu leur lance par terre devant eux des cellules de monstre. Il leur explique que dès qu'ils en mangeront ils deviendront des monstres avec une immense force. Dans le cas où ils refuseraient, il les tuera. Rossie se jetera sur une cellule et la dévorera en vitesse. Après une transformation troublante, il frappera Dave pour se venger, mais sera tué par Chose.
Nouvelle équipe de Gouketsu

Suiryu va tous les combattre !

Le dit artiste martial "de race pure" supposera intelligement que ces choses décuplent la force d'origine, et que donc, si lui en mangeait une, il deviendrait un combattant ultime. On peut voir qu'après ingestion il est devenu considérablement plus fort (puisqu'il mettra KO Jakumen d'une attaque légère) et aussi plus maléfique qu'avant puisqu'il sent que la monstrification a détruit ses barrières aussi bien physiques que morales. Gouktesu reconnaît le beau potentiel de ce sujet et confirme sa précédente théorie. Suiryu verra Benpatsu, Hamukichi et Volten céder au chantage et devenir des monstres qui augmentent l'indécision et la peur des participants restants. De soncôté, il va voir la pom-pom girl qui est tombée par terre en lui faisant comprendre qu'elle pourrait partir vu que Gouketsu ne s'adresse qu'aux participants du tournoi. La fille ne pouvant pas se lever à cause de sa peur trop forte, Suiryu la rassure en lui faisant promettre que quand il les aura battus elle lui devra un rencard. Puis, il se recoiffe correctement et oblige le commentateur à emmener la fille pendant que lui se charge des créatures.

  • Hamukichi,
  • Benpatsu, et Volten.
Tout d'abord, il prie les autres participants de faire ce qu'ils veulent, que ce soit regarder les corbeaux ou autre chose. Lui, il va se dégourdir après le stress qu'il a accumulé en finale. Benpatsu court vers lui et hurle qu'il devrait avoir honte d'avoir développé un sens de la justice alors qu'il n'est qu'un vulgaire dragueur. Après l'avoir mis KO en un coup de pied au coup, Suiryu dit qu'il ne les voit que comme des types qui l'empêchent de vivre sa vie peinard. Hamukichi tente de l'attaquer dans le dos, mais c'est insuffisant devant la vitesse et la force de Suiryu, qui l'abat en un coup de coude dans sa joue gauche. Ensuite, Volten saute vers lui en se vantant de la nouvelle puissance de son Poing du Tonnerre-Tonnerre et compte le tuer avec une bonne électrocution. Suiryu esquive son coup de pied avec une roue. Puis, il saisit la tresse du monstre à 3 yeux et se sert du corps de ce dit monstre pour taper un grand coup sur Volten. L'attaque indirecte met KO l'adversaire électrique.
Suiryu VS Chose, match serré

Suiryu VS Chose


Pour la suite de la bataille, Suiryu se retourne vers Chose qui le fixe. Tous les deux cognent alors leur jambe droite contre celle de son ennemi, et enchaînent avec une rafale de coups de poings avec leurs arts martiaux respectifs en terminant la série sur un direct dans la tête de l'adversaire. Ils prennent du recul. Suiryu défénit l'être mystérieux comme un ennemi plus au moins à la hauteur. Sa phrase déçoit Chose qui le voit comme un être manquant d'intelligence. A cet instant, l'apparition d'une lueur entre les cornes de la créature interpelle l'humain. Tandis que la boule lumineuse gagne en volume, Chose décrête sa nouvelle idéologie : plutôt de se contenter de conquérir le monde, comme le désirait son clan, afin d'assoir leur race pure, lui, va directement anéantir tous les êtres qui ne passent pas au travers de son mode de sélection, dont les espèces d'échecs en face de lui.
Suiryu bloque l'énergie de Chose

il tente l'option du blocage

Ainsi, il balance son attaque : un rayon qu'il nomme "Canon Annihilateur de Race Inférieure". Suiryu hésite, mais après avoir regardé discrètement la pom-pom girl dans son dos, il inspire un grand coup et décide de mettre ses mains en avant afin de bloquer la boule qui lui fonce dessus. Il parvient à la stopper, mais sa puissance est toujours instable et l'énergie menace d'exploser et se répandre. S'épuisant, le champion prend l'option de dégager d'un coup de pied cette sphère vers le ciel avec un coup de pied.
La défaite mortelle de Chose

victoire

Elle explose en haute altitude, et Suiryu profite de la surprise de son ennemi pour lui prendre les cornes et décocher un coup de genou dans sa tête. Suiryu jette les cornes perdues de Chose pour après lui dire qu'il a envie d'éliminer les gêneurs comme lui, mais qu'à la limite il sait qu'il ferait mieux de s'entraîner encore un peu. Le politicien vocifère alors qu'il vient de laisser passer sa dernière chance de mourir sans histoires. Un échange de coups spectaculaires s'en suit à une vitesse folle sur toute la surface du plateau de combat. Après un moment d'incertitude, on voit que Suiryu a pris l'ascendant et qu'il envoie son Poing du Vide du Tigre du Séisme à Chose sous le regard admiratif de ses "supporters". Pour finir, il donne un Poing du Vide du Phénix en Ascension à son ennemi qui s'écroule mort. Suiryu a vaincu malgré ses blessures.


Il se remet en place sur ses deux jambes avec panache, mais son geste élégant est interrompu par son réflexe de tâter son visage en remarquant qu'il n'avait plus saigné depuis très longtemps. A présent, il est seul face au monstre de niveau Dragon. Il réalise que le plus dur est à venir si ce monstre prétendait être le plus fort. Montrant de l'admiration, Gouketsu trouve que ce serait un grand gâchis de le tuer. Il a droit à une dernière opportunité de devenir un monstre, et il y gagnerait le privilège de devenir un membre exécutif de l'Association des Monstres. Gouketsu prône la fin proche de ce monde, il serait remplacé par l'ère des êtres mystérieux, où seuls les plus forts feraient la loi.
  • Suiryu en mange une...
  • ... mais en fait non.
Ceci est la chance de Suiryu de s'élever afin de vivre en paix au milieu de cette violence, grâce à son nouveau statut. Il s'agit d'une offre très alléchante, Suiryu réfléchit, puis il s'approche des cellules de monstre avec un regard vide. Il commence à commenter qu'une vie pareille. Suiryu comprend que la destruction de la société le débarasserait de toutes ses contraintes. Après avoir attrappé une cellule de monstre, il la tend vers sa bouche... Ou pas ! Suiryu balance la cellule à la tête de Gouketsu et dit qu'il n'a pas envie de devenir un truc moche comme lui. Aussitôt, il frappe avec le Poing du Vide du Dragon des Cieux au niveau de la tête de l'ex-champion, ce qui lui vaut de se prendre un instant plus tard un coup de poing très douloureux, au poing de cracher du sang, et de se retrouver au sol. Puisque c'est comme ça, Gouketsu va le faire périr.


Suiryu reste à terre, Gouketsu pensait qu'il l'amuserait plus.
Gouketsu ne cligne même pas des yeux quand Suiryu attaque

ATATATATATATATA !

Le monstre de niveau Dragon lui donne 3 secondes, et quand le compte-à-rebours est terminé, il l'écrase du pied. Au dernier instant, Suiryu rouvre les yeux, en colère, et se redresse d'un coup. Il bondit et s'assied sur l'épaule gauche de Gouketsu qu'il frappe d'une rafale de ses mains. La cible rigole d'être un peu plus satisfait, et lui conseille de continuer à lutter comme si sa vie en dépandant. Dès qu'il voit Gouketsu tendre sa main droite vers son épaule, le combattant humain saute de l'épaule et se replace devant lui. Il sait qu'il ferait mieux de se prendre un autre coup comme celui de tout-à-l'heure sous peine de mourir. Il entend derrière lui des cris, et il se retourne pour voir que les autres participants sont en train de se faire attaquer par les Trois Corbeaux qui ont l'avantage. Il entend alors dans son dos la voix de Gouketsu qui lui reproche son inattention, et ça lui vaut de recevoir un coup de poing qui lui brise le poignet tout en le faisant tomber. Passé immédiatement dans son dos, le monstre de niveau Dragon lui ordonne de se lever avant 3. Suiryu ne se redresse pas assez vite pour éviter le piétinement.
Suiryu coincé sous un pied

en mauvaise posture contre le monstre

Pour ce coup-ci, Gouketsu n'a pas utilisé tout son poids, alors il a intérêt de se dégager tout seul, où c'est ce qu'il lui fera sans pitié dans 3 secondes. Juste à temps, Suiryu utilise toute ses forces pour soulever le pied et en sortir de dessous. Puis, il tente dans un saut d'asséner son poing du Vide du Tigre du Séisme à Gouketsu qui pince son poing pour bloquer le Poing du Vide. Suiryu n'en revient pas que toute sa volonté dans cette attaque ait été inutile. Gouketsu le balance du bout de ses doigts, puis lui inflige une série de claquements du majeur qui heurtent le visage du quintuple-champion. Lâché à terre, il reçoit encore l'ordre de se relever.
Gouketsu humilie Suiryu avec son majeur

presque un doigt d'honneur

Suiryu obéit difficilement, car il est épuisé et commence à comprendre le concept du monsre. Un autre coup de pied le fait tomber au sol. Il a beaucoup de mal à reprendre pied, et c'est signe pour Gouketsu qu'il a atteint sa limite. Au moins, il aura été un adversaire plus intéressant que tous les autres. Suiryu est jeté parmi ses camarades vaincus et inconscients. Il se relève, mais réalise que Gouketsu vient d'ordonner aux Trois Corbeaux de l'achever en le dévorant.


Suiryu se fait attaquer incessament par les trois créatures ailées.
Suiryu harcelé par les Trois Corbeaux

un buffet gratuit sur le pauvre champion

Il bloque autant de coups qu'il le peut tout en esquivant leurs becs. Le chef lui narre qu'ils étaient ses apprentis, mais que la monstrification les a puni de leur faiblesse en les rendant obéissant et dénué d'ego. Leur plat favori, c'est l'artiste martial. Suiryu est désespéré et se prend plusieurs attaques. Il tente une sortie, mais Gouketsu précise à ses subordonnés qu'ils ne doivent pas le laisser fuir. Ne sachant plus quoi faire, il prend soudain conscience de la présence de Bakusan au bord de l'arène. C'est l'opportunité pour lui de demander de l'aide de ce gars supposément fort. Bakusan répond juste qu'il s'était disposé là pour admirer le spectacle, mais il touche à sa fin visiblement. Il admet que durant la finale il réalisé combien Suiryu était plus fort que lui alors qu'il est encore jeune. Suiryu a une grande réputation et une vie, Bakusan, lui, ne pourra jamais l'égaler, peu-importe ses efforts.
Bakusan va dévorer plusieurs cellules de monstres

Bakusan ne sera pas son allié

Suiryu acquiesce mais voudrait savoir ce qu'il insinue, c'est là qu'il voit avec horreur que Bakusan a décidé de devenir un monstre. Il est en train d'ingérer toute une poignée de cellules de monstres, et il ne lui en laissera pas une miette sachant qu'il est de toute façon condamné à mort par l'Association des Monstres. Bakusan, ne pouvant devenir le plus puissant des humains, veut devenir le plus puissant des organismes. Gouketsu dit que ce n'était pas prévu que quelqu'un mange plus d'une cellule, mais Bakusan réprimande le Dragon en prétendant qu'il va devenir surpuissant. Une douleur atroce immobilise alors Gouketsu qui tombe au sol, n'ayant pas supporté autant de cellules selon Gouketsu. Cet insensé s'est autodétruit et va vite rendre l'âme. Comme l'arène est vide depuis que tout le monde s'est enfui, Gouketsu suggère à Suiryu de laisser couler ses larmes et de crier avant de mourir. Suiryu ne cherche plus à résister. Soudain : Sneck apparaît et protège Suiryu de l'un des corbeaux derrière sa Défense Tournoyante.
Suiryu, Eclairomax et Sneck VS les Trois Corbeaux

Suiryu, Eclairomax et Sneck contre les Trois Corbeaux

Eclairomax l'accompagne en infligeant un Fulguro-Pied Explosif dans la tête d'un corbeau qui prend feu. Le civil a du mal à croire que non seulement qu'ils soient revenus, mais qu'ils aient fait un détour pour changer de tenues. Les héros de classe A répondent qu'ils devaient le sauver, et puis qu'ils n'ont pas repris leurs vêtements de héros sans raisons. Sneck porte des vêtements en peaux de serpents qu'il a battus lui-même, et qui le protègent un peu des attaques de monstres. Le n°20 de classe A porte maintenant les chaussures qui rendent ses coups de pieds plus puissants. Puis, comme ils savent que les Trois Corbeaux vont charger en même temps, ils demandent si Suiryu peut s'occuper de l'un des oiseaux.
Bakusan renvoie Suiryu sur terre

Suiryu retombe sur terre contre Bakusan

Effectivement, les monstres attaquent. Ensemble, les artistes martiaux humains triomphent en un éclair.

Satisfait, Suiryu tourne à présent les talons, mais il ne voit pas les héros de classe A faire pareillement. Sneck et son équipier refusent de partir, ils veulent accomplir leur devoir de héros et affronter la menace. Ils ne reprochent pas à Suiryu de fuir, mais eux se doivent de continuer à se battre et gagner quelques secondes au moins pour permettre à Suiryu de se sauver. Les sachant inutiles contre ce monstre abominable, Suiryu court à toutes jambes, puis saute afin de passer au-dessus des murs du stade pour disparaître. C'est alors qu'un autre monstre lui tombe dessus en plein dans son saut : Bakusan ! Le nouveau monstre ne veut pas qu'il s'en aille alors que ça devient enfin intéressant, et lui inflige une attaque avec 2 de ses 4 bras qui l'étale au sol. Gouketsu atterit devant son corps. Gouketsu est très surpris que Gouketsu ait survécu, mais le double-champion lui ordonne encore de la fermer, son tour viendra comme promis. Mais pour l'heure, Bakusan veut prouver qui désormais mérite le titre de l'homme le plus fort de l'histoire du Super Fight. Suiryu veut se relever, et il reçoit alors sur son dos une nuée violente de coups de poings qui le mettent définitivement KO.

Quand il reprend connaissance, il est défiguré et affalé par terre. Gouketsu a disparu, mais Bakusan est encore là. Il lui résume que Gouketsu vient de lui apprendre l'existence de monstres encore plus forts que lui et le nouveau monstre, mais que malgré ça ce n'est pas tellement important pour Bakusan. Suiryu marmonne qu'ils ne sont pas ennemis et qu'il ne veut plus se battre.
Bakusan malmène Suiryu

Bakusan soulève Suiryu

Bakusan le soulève en l'attrapant par les cheveux, puis il l'élève devant sa tête. Bakusan a eu une révélation dans sa monstrification : ce dont il rêve, c'est de torturer les plus faibles que lui, car c'est le genre d'homme qu'il est, d'où son envie de devenir fort. Ca lui fait du bien de le comprendre Suiryu s'arrache des cheveux afin de retomber dur le sol. Ensuite, il boîte désespérément pour partir. Derrière lui, Bakusan est impressionné qu'il puisse bouger alors qu'il est à moitié mort. D'un coup de pied, il fait chuter Suiryu. Bakusan recommence, et cela arrache un cri affreux au pauvre humain. Bakusan est ravi d'entendre son premier cri de douleur. Le tortionnaire aurait adoré voir le public assister à cette partie du spectacle. Suiryu a du mal à bouger, et la peur le tétanise. Il commence à ressentir le désarroi des humains quand ils sont menacés par les monstres. Le double-champion monstrueux lui énonce avoir toujours méprisé son rival pour sa jeunesse, sa popularité, sa puissance, toutes les filles se l'arrachaient et il était totalement libre. Il a l'intention de lui faire connaître l'enfer jusqu'à lui faire perdre ces beaux souvenirs et de le tuer. Suiryu le supplie d'arrêter et de l'épargner, il a perdu et c'est inutile d'aller plus loin. Alors, Bakusan lui ordonne de lui lécher le pied, histoire de décider s'il va lui pardonner ou non. Suiryu rampe jusqu'au pied gauche. Une fois qu'il a posé une main sur un orteil, le quintuple-champion le tord d'une pression, ce qui fait mal à Bakusan. Immédiatement, Suiryu se remet à ramper pour déguerpir, et tout en faisant ça, il hurle au secours dans l'espoir que des héros viennent le sauver. Qu'importe leurs forces, il a besoin que quelqu'un vienne le secourir de cet horrible. Il pleure abondamment en répétant ces appels désespérés. Bakusan lui rappelle que, selon
Saitama rescousse Suiryu v2

"Un héros !"

Gouketsu, l'Association des Héros infeste plusieurs villes, en conséquence de quoi, personne ne l'entend et personne ne le secourera, tous les héros sont occupés ailleurs. En avançant ventre au sol, Suiryu réalise que ce n'est qu'à la fin qu'il ressent l'horreur d'être seul dans les ténèbres et de fuir vers la lumière, même infime. Il espère que Eclairomax et Sneck se relèveraient, même si c'est inutile. C'est à ce moment que le géant abat un pied sur le corps de Sneck, illustrant ce qu'est le désespoir au combattant martial en larmes. Mais il s'avère qu'en relevant son pied on ne voit rien dessous. Ils aperçoivent un homme qui vient de déposer Sneck en dehors du plateau de combat. Il s'étonnait que les vigiles aient arrêté de le poursuivre et l'aient laissé le temps de se changer, mais il avait saisi la situation au bruit qu'il y avait dehors. Il se présente comme un héros, et l'appel de Suiryu lui est parvenu. Il le félicite de s'être défendu pendant tout ce temps, mais à présent, le Chauve à la Cape va s'occuper de la fin.


Suiryu pleure tellement en voyant son sauveur qu'il en la vue brouillée. Tout comme Bakusan, il reconnaît "Charanko". Bakusan en est très énervé et enchaîne des attaques sur le héros, qui n'a cependant par reconnu son agresseur comme il l'affirme. Suiryu voit que ce héros ne fait qu'encaisser sans esquiver pour éviter que le monstre ne touche les artistes martiaux inconscients. Il doute fort qu'il s'en sorte indemne suite à des attaques aussi puissantes. Le dernier coup que compte asséner Bakusan avec son Assassinat de l'Enfer Noir est destiné à éliminer le héros et
Mort de Bakusan

Saitama a tué Bakusan

les faibles derrière lui. Suiryu lui conjure de se défendre solidement, mais le quidam répète qu'il n'a vraiment aucune idée de qui est ce type. Un énorme choc se produit, et Suiryu est ébahi de voir le corps de Bakusan s'être fait à moitié pulvérisé en un coup de poing par Saitama qui ne comprend pas ce qui lui prennait. Le sauveur est surpris que Suiryu ait autant morflé alors qu'il était quand même vainqueur du tournoi, mais maintenant qu'il n'y a plus de monstres, il encourage Suiryu a faire mieux pour l'an prochain. Le champion à terre le remercie et lui demande son nom. Il se présente alors comme s'appelant Saitama, un héros professionnel. De cet aveu, Suiryu en profite pour savoir à quoi rimait sa participation anonyme au 22ème Super Fight et si c'était un plan de l'Association des Héros. L'explication de Saitama est la suivante : il
Saitama échange avec Suiryu

Saitama fait la causette avec Suiryu

participait de son plein gré car il avait cru comprendre que le Chasseur de Héros était un grand artiste martial. Suiryu suppose qu'il voulait donc savoir comment le combattre, mais Saitama n'en avait pas besoin. Il a déniché ce billet et a voulu passer le temps. Cette réponse déçoit un peu Suiryu. Il remercie encore Saitama de l'avoir sauvé, mais aussi de ne pas être arrivé plus tôt, sinon, il serait tombé nez-à-nez avec Gouketsu.


Il lui raconte comment il a été dominé lamentablement par ce monstre. Saitama ferait mieux de rester caché ici pendant que les nombreux monstres redoutables grouillent encore un peu partout. Le héros répond, embêté, qu'il a encore raté le début des événements. Suiryu continue et lui parle de l'Association des Monstres en indiquant qu'ils ont une méthode pour convertir des humains en monstre, celui que Saitama vient de battre en est un spécimen, c'était l'homme qu'il avait battu au second tour du tournoi. Le héros fait remarquer qu'il ne va quand même pas se rappeler de tous ceux qu'il bat. Ce que suggère Suiryu, c'est de rester dans cette arène, car pour l'instant, les secours sont débordés. Quand cela se sera calmé, ils pourront reprendre contact avec l'extérieur. Saitama demande par où est parti Gouketsu, et le civil lui indique alors le grand trou creusé dans l'arène par le coup de poing du Dragon. C'est ce bruit que Saitama avait entendu. Il comprend que le héros veuille faire son devoir, mais à part avec une alliance de puissants héros et de la police, Suiryu ne voit pas d'autre solution pour neutraliser ce monstre.
Suiryu retient son sauveur

"Stop !!!"

Saitama ne peut pas partir sans préparation. Ce dernier répond seulement "Je reviens". Suiryu est catastrophé par l'inconscience de son sauveur et lui répète en criant que c'est trop dangereux et qu'il ne fait pas le poids contre l'Association des Monstres, ils doivent attendre que la situation se calme. Jamais il ne sauvera personne s'il meurt aussi bêtement. Il l'agrippe à la jambe et se fait traîner pendant que Saitama avance en ignorant ses avertissements, mais Suiryu n'a pas envie de laisser crever. Gouketsu était un champion de ceinture noire, plus expérimenté que Suiryu, et désormais bien plus fort en tant que monstre. Saitama entend par là que c'est lui aussi un grand maître d'arts martiaux, et que c'est une occasion vu qu'il n'a toujours pas compris l'intérêt des arts martiaux. Finalement, il lâche prise tandis que Saitama se rend en ville en passant par le grand trou dans le stadium, laissant Suiryu est affligé et désolé que le premier vrai héros qu'il rencontre s'en aille mourir ainsi. Il aurait voulu mieux le connaître. Quelques instants plus tard, il entend des grondements : le combat entre Gouketsu et le héros a commencé ! Gouketsu est en train de se déchaîner à en croire les nombreuses explosions qui se font entendre, puis, une grosse explosion, et plus rien. Le combat est terminé !
  • début du combat contre Gouketsu
  • Gouketsu éliminé
Soudain : quelque chose tombe du ciel : Suiryu voit tomber devant lui l'énorme tête arrachée de Gouketsu ! Tout de suite après ça, Saitama repasse par le trou et adresse une requête au quintuple-champion : ne pas piper un mot sur lui, car il a menti pour avoir sa participation. Etonné, Suiryu rigole, puis demande si Saitama a trouvé que Gouketsu était fort. Cependant, Saitama n'a pas eu le temps de voir la différence avec les machins qu'il bat en coup comme d'habitude. Ensuite, Suiryu expose au super-héros ce qu'il a ressenti aujourd'hui devant le danger. Après cette expérience, il aimerait savoir s'il a une chance de devenir un héros. Le Chauve à la Cape narre qu'il a été sévèrement dégusté comme Suiryu à une époque où il n'était pas encore trop fort, et qu'il avait peur des monstres, mais puisqu'il est parvenu à devenir un héros, n'importe qui peut y arriver normalement. En dernier lieu, Suiryu aimerait devenir le disciple de Saitama. Ce dernier refuse catégoriquement.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.