FANDOM


Histoire

Poing de SaitamaConseils pour gérer les spoils !Poing de Saitama
Du contenu de cette page dépasse l'animé. Un bouton [afficher] dissimule les spoils.

Avant le début de l'histoire

Chapitre extra 1

Saitama était à 22 ans un jeune travailleur ayant perdu goût à la vie. Un matin où il s'est rendu à un entretien d'embauche, il fut recalé. Se retrouvant sans-emploi, il se mit à errer dans les rues. 

Il rencontra alors Crabotaure dans cette même journée, un monstre autrefois humain qui a mangé trop de crabe. Celui-ci s'étonna qu'il y ait une
Saitama face à Crabotaure

la résignation d'un chômeur

seule personne qui ne s'enfuie pas devant lui. Son apparence lui faisait penser qu'il rentrait du travail et son comportement qu'il en avait assez de la vie. Saitama lui répondit qu'il avait raison, sauf sur un point : il était chômeur. Puis il lui expliqua sa situation. Finalement, Crabotaure l'épargna parce qu'il reconnaissait cette lueur de vide dans ses yeux. Le monstre part en disant qu'il était de toute façon à la recherche d'un gamin avec une tête de cul. Alors qu'il continuait à circuler, Saitama vagabonda auprès d'un parc à enfant où jouait un enfant correspondant à la description faite par Crabotaure. Quand il lui demanda s'il connaissait un crabe géant, l'enfant lui répondit qu'il avait dessiné des tétons sur sa carapace dans son sommeil, ce qui confirma les craintes de Saitama. Il hésita à mettre le garçon à l'abri, mais il avait dit auparavant à Crabotaure que plus rien ne lui importait.
Saitama flash-back

"Je rêve de devenir un héros pour battre les méchants clichés comme toi en un seul coup !"

A cet instant, Crabotaure arriva pour tuer la "Tête de Cul". Or, Saitama intervint au dernier moment pour empêcher l'enfant de se faire écraser et lui ordonna de s'enfuir. Crabotaure lui demanda pourquoi il voulait sauver l'enfant. Saitama est choqué que le monstre veuille le tuer juste pour une blague d'enfant et lui propose d'arrêter de semer la terreur. Cependant, d'une part Crabotaure ne peut plus faire machine arrière car il a déjà tué des gens, et ensuite il se sent humilié parce que l'enfant a en plus utilisé un marqueur indélébile pour dessiner les tétons. Saitama se met à rire en s'apercevant que le monstre ressemble à un méchant de dessin animé qu'il avait vu étant petit, ce qui conduit Crabotaure à le frapper. Le monstre voulut revenir vers l'enfant , mais Saitama lui lança un cailloux à la tête pour le provoquer. Saitama arracha sa cravate et il se rappela
Saitama bat le crabe

Saitama bat Crabotaure.

de son rêve : devenir "super-héros".  Crabotaure se moque de lui et le frappe encore, disant qu'il n'a pas l'étoffe d'un super-héros avant de se retourner une fois encore vers Tête de Cul. Cette fois-ci lui fut fatale, car Saitama parvient à lui attraper son œil avec sa cravate qui se resserre et arrache son œil et plusieurs organes hors de son corps. Après s'être confronté au crabe géant, Saitama s’entraîna pendant trois ans afin de devenir un puissant héros.

ZONE DE SPOILS

Au cours de cette période, il croisa la route de King qui était blessé à l’œil par l'Homme-Pieuvre à Griffes. Saitama vainquit le monstre pour sauver King.

Enfin, après un entrainement "intensif" (100 pompes, 100 abdos, 100 squats et 10 kilomètres de course à pied par jour), il remarqua deux changements : il était devenu terriblement fort, au point de vaincre ses ennemis en un coup et avait perdu tous ses cheveux.

Chapitre extra 2

Chapitre extra 3

Arc Introduction

Après qu'un monstre ait balayé une partie du centre-ville de la Ville A, Saitama devant sa télévision se lève et part à sa rencontre. Alors que Vaccine Man veut tuer une petite orpheline perdue au milieu des décombres, Saitama arrive à temps pour la mettre hors de portée du monstre. Celui-ci lui demande qui il est, Saitama sourit, et quand il se retourne, le monstre
Saitama bat Vaccine Man

Saitama bat Vaccine Man.

voit un humain avec une tête de simplet qui se dit être un gars jouant au héros. La créature laisse lentement sortir sa rage devant tant d'insolence, maudissant la race humaine qui a produit la pollution dont il est issu, se présentant comme Vaccine Man, l'élu de Dame Nature. Il prend une forme plus monstrueuse, mais Saitama coupe court à la conversation d'un coup de poing, pestant d'avoir encore gagné en un seul coup.

Quelques temps plus tard, Saitama se remémore tout son passé en retournant chez lui avec ses sacs de courses.

Tandis que le Baraqué, un homme ayant acquis une taille et une force de titan grâce aux stéroïdes de son frère, l'Ancien, installé sur son épaule droite à cet instant, ayant ravagé la Ville D, se dirige vers la Ville B en détruisant tout sur son passage, Saitama les rejoint. L'Ancien explose de joie en voyant l'horreur produite par son frère, mais il se retourne stupéfié du côté de l'autre épaule où Saitama est assis. Saitama aimerait que le Baraqué enfile un pantalon. L'Ancien ordonne alors à son frère d'écraser l'homme sur son épaule. Dans sa bêtise, le Baraqué écrabouille son frère qui était sur la mauvaise épaule. Quand il réalise son erreur, il hurle de colère et
Saitama bat le Baraqué

défaite du Baraqué en un coup

retourne la faute contre Saitama qu'il attrape et projette au sol. Saitama se laisse faire sans broncher, car de toute façon il n'est pas blessé. Furieux, le titan martèle Saitama, faisant trembler toute la zone. Après s'être défoulé, le titan réalise que même s'il a accompli son rêve, il se sent seul. A ce moment, Saitama bondit dans les airs en même tant qu'il lui annonce qu'il le comprend. D'un seul coup en pleine figure, Saitama conclut le combat sur "Être le plus fort, c'est ennuyeux". Par contre, il a commis une boulette : il a envoyé le Baraqué s'écraser sur la Ville B.


Saitama se réveille un matin, quand tout à coup un monstre l'attaque et le projette à l'extérieur de son appartement de la Ville Z. Hébété et énervé d'avoir perdu son logis, il a tout juste le temps d'arrêter le coup du monstre qui vient au travers d'un mur. La créature ennemie est bientôt rejointe par une multitude d'autres semblables. Quand il demande qui ils sont, les monstres lui répondent qu'ils sont les monstroterres et qu'ils viennent conquérir la Terre. Ils auraient à ce moment déjà tué 70% de la population et que le reste suivrait et ils sont étonné que Saitama ait survécu à ses coups. L'un d'entre eux l'attaque, mais il le bloque et riposte, déclarant qu'il va protéger la Terre. Commence alors une bataille épique entre le héros et les monstroterres, il a l'avantage certain, battant
  • Saitama bat le Roi des Monstroterres.
  • victoire sans appel
tous les monstres coup-après-coup. Cette fois, il paraît retrouver la joie du combat qu'il avait oublié. Soudain, Roi des Monstroterres surgit de sous terre pour le punir d'avoir tué ses enfants. Enthousiaste, il fonce de plus belle vers son ennemi... mais c'était un rêve! Saitama démolit d'un coup le réveille-matin à côté de son lit. Il entend un bruit dans la rue et voit alors les vrais monstroterres sortir par des trous dans la route, venu envahir la surface. Le Roi des Monstroterres clame leur victoire future avant que Saitama ne lui tombe dessus pour l'écraser. Puis, Saitama se tourne vers la bande de monstres n'attendant que de se battre, mais au lieu de ça, il voit les petites créatures tendre un drapeau blanc en s'excusant.

Arc de la Maison de l'Évolution

Saitama commence sa journée en se préparant, tout en repensant à sa routine de superhéros qui le rend de plus en plus insensible à force de vaincre trop facilement les méchants. Il sent qu'il perd peu à peu son humanité et a presque perdu le sens de la mort. A cet instant, il tente d'écraser un moustique qui le dérange, mais l'insecte parvient à lui échapper pour rejoindre un étrange monstre dans le ciel. Quand il regarde la télévision, il remarque une étrange polémique sur l'apparition croissante de moustiques. Puis, le programme est interrompu pour annoncer une alerte de
La haine des moustiques

l'ennemi n°1 de Saitama : le moustique

niveau Démon dans sa ville à cause d'un essaim gigantesque de moustiques qui tue animaux et humains sur son passage, ce qui inquiète Saitama qui se dit de fermer portes et fenêtres puisqu'il est localisé vers la Ville Z où il se trouve.


Plus tard, il poursuit avec rancune le même moustique dans la rue sous le regard hébété d'un cyborg. Soudain, Saitama aperçoit l'essaim géant qui l'effraie Le cyborg lui conseille de se mettre à l'abri car l'essaim risque d'attaquer, ce qui ne rassure pas Saitama. A cet instant, Mousmétique ordonne à l'essaim de fondre sur son adversaire.

Genos parvient à griller tout l'essaim dans une explosion. Il dit qu'il peut se retenir puisque ce quartier est désert, sauf qu'il avait oublié Saitama. quand il se retourne, il voit que son spectateur est indemne si l'on exclut ses vêtements qui ont été détruits. Saitama le remercie de l'avoir sauvé des moustiques et lui demande comment il a fait ça. Le cyborg ne s'attarde pas longtemps à essayer de répondre aux questions qui lui traversent l'esprit devant
Saitama tue le moustique

le sang de Mousmétique recouvrant les immeubles

ce personnage bizarre. Son attention se tourne à nouveau vers Mousmétique qui avait auparavant absorbé le sang de ses petits serviteurs. Saitama regarde leur combat. Alors qu'elle a l'avantage dans le combat et va décapiter Genos qui veut s'autodétruire, à cet instant, Mousmétique se prend un coup de paume dans la joue de la part de Saitama, ce qui l'envoie à travers un immeuble et la met hors d'état de nuire. Le cyborg n'en croit pas ses yeux! Il  se présente comme étant Genos, un cyborg qui se bat pour la justice et tient à tout prix à devenir le disciple de Saitama. Ce dernier ne sait quoi penser et accepte sans réfléchir réellement.

Episode spécial 2

Une semaine plus tard, Genos revient frapper à la porte de Saitama qui le laisse entrer à contrecœur, étonné que le cyborg soit revenu et entier après les dégâts qu'il avait subi. Genos lui répond qu'il peut se réparer assez facilement avec du matériel puisqu'il est mi-homme mi-machine. Saitama dit qu'il n'a pas
Genos veut devenir son disciple

la demande spéciale de Genos

envie d'avoir un disciple. Puis, il lui demande quelle partie de son corps est cybernétique, mais Saitama lui répond "aucune". Le cyborg s'interroge pourtant sur le crâne de son interlocuteur qui est irrité par ses questions. Saitama lui demande son problème, alors Genos lui raconte sa vie, paraissant faire son flash-back, mais Saitama s'ennuie à mourir d'entendre son monologue qui dure, dure, dure, et dont il ne saisit rien. Au bout d'un moment, Saitama, énervé, lui demande de résumer en 10 mots ce qu'il vient de dire.


Genos reprend donc : il veut que Saitama l'entraîne à devenir aussi fort que lui. Il se met à réfléchir, puis demande à Genos son âge : 19 ans. La réponse de Saitama est que lui-même a 25 ans et qu'il a commencé son propre entraînement 3 ans plus tôt pour acquérir son niveau actuel. Ça ne le dérange pas, mais
Genos sur le qui-vive

Saitama ne comprend rien à la posture de Genos

il espère que Genos sera prêt à subir le même parcours. Genos acquiesce, or, voici qu'il sort dans le couloir, prenant un air sombre, sentant une présence hostile qui se rapproche. Saitama ne comprend pas pourquoi Genos prend une attitude aussi bizarre. Une sorte de mante religieuse fracasse dans la seconde qui suit le toit de l'appartement et se tourne vers le jeune homme chauve. Avant qu'il n'ait pu se présenter en donnant son nom, Saitama le pulvérise d'un coup de poing en lui ordonnant de rembourser le plafond.
Saitama pulvérise Mante le Joli

"Mon plafond !"

Genos le prévient qu'il y a d'autres monstres à l'extérieur. Avant que le cyborg n'ait terminé de lui proposer de s'occuper des 2 larbins dans la rue, Saitama leur a déjà enfoncé la tête dans le sol en demandant pourquoi on a détruit son plafond. Pour toute réponse, une main sort du sol, agrippe la jambe du héros et l'enfonce dans le sol pour ne laisser dépasser la tête. Il dit qu'il se sent au chaud comme une plante poussant à travers le béton. Genos veut lui venir en aide, mais il se retrouve aux prises avec un autre cyborg. La machine veut le balayer, mais il lui tient tête en disant qu'il va l'interroger.


Ainsi, tandis que Genos est retenu par le cyborg, un énorme lion bipède se dirige vers Saitama. La bête félicite son équipier, une taupe nommée Dragotaupe. Le lion remarque que Saitama le regarde bizarrement. Celui-ci se met même à bailler et à dire qu'il est confortablement installé au chaud dans le sol et qu'il ferait même une sieste peut-être. Le lion est mitigé et décide de menacer Saitama pour lui faire prendre sa situation au sérieux. Il s'accroupit et pointe 2 griffes devant les yeux de l'humain pour le menacer de les lui crever, amis immédiatement, Saitama qui s’ennuie sort du sol comme si de rien était tandis que Dragotaupe est offusqué et que le lion n'y comprend rien au point de rester immobile. Le héros leur donne une dernière chance de s'excuser. Le félin reprend ses esprits et attaque Saitama avec le Démembrement du Lion et toute sa fierté de Roi des Fauves. Saitama évite facilement tous ses coups. Le monstre va même jusqu'à tuer dans son emportement ses 2 équipiers déjà vaincus dont l'un qui voulait sortir la tête de son camarade du sol. Encore plus enragé, il décuple de volume sa musculature en détruisant sa tenue et utilise sa Volée Destructrice de Météores du Lion qui ne touche toujours pas le héros. Au final, Saitama le pulvérise avec une Pluie de Poings Ordinaires.
Saitama bat Roi des Fauves

défaite et mort de Roi des Fauves

Puis, Saitama repose pieds à terre et se tourne lentement vers sa prochaine cible : Dragotaupe, qui en tremble de peur. Bien que la taupe tente de fuir sous terre, Saitama le rattrape en creusant lui-aussi et le vainc d'un uppercut qui l'envoie hors du sol.

Puis, il rejoint Genos en jouant avec l’œil de Roi des Fauves qui pendouille dans sa main devant le cyborg vaincu par Genos (lui ayant arraché les bras et les jambes, cyborg qui à l'instant même disait que ce même lion était le n°2 de la Maison de l'Évolution et plus fort que lui. Devant cette menace, le cyborg gorille consent à parler dans son interrogatoire. Sa voix n'est plus robotique, ce qui surprend Saitama, mais en fait le cyborg trouvait ça cool.

Cyborgorilla leur expose donc l'histoire de son créateur et maître, un savant fou qui veut provoquer l'évolution de l'espèce humaine qu'il méprise, etc... Mais encore une fois, Saitama se plaint du monologue interminable. Pour satisfaire sa demande, Genos ordonne au cyborg-gorille de résumer en un maximum de 10 mots. En bref, son maître veut expérimenter le corps de Saitama pour ses recherches. Évidemment, Genos doit encore clarifier la phrase du cyborg pour son maître. Saitama commence dès lors à se diriger vers leur repaire. Genos ne comprend pas on empressement. Son maître lui explique qu'il a un emploi du temps chargé et qu'il est pressé de ne pas rater le lendemain le jour des offres spéciales.

4 heures plus tard, (Saitama ayant battu un ours en cours de route), les 2 hommes arrivent devant le repaire en montagne de la Maison de l'Évolution. Sans plus tarder, Genos se prépare et détruit d'un seul coup le bâtiment. Saitama a du mal à comprendre. Genos voulait lui faire plaisir pour ne pas perdre de temps, sauf que Saitama lui reproche un peu de ne pas avoir laissé de chances aux méchants de se défendre. Puis, ils trouvent l'entrée d'un sous-sol que Saitama ouvre avec sa force.

Ils découvrent un long tunnel à l'intérieur, ce qui remonte le moral de Saitama. Au bout d'une courte période, Genos détecte l'arrivée d'un ennemi
Genos dans le mur

Genos changé en art moderne

devant eux. Ils s'agit de Scaravageur, le monstre le plus puissant de la Maison de l'Évolution, tenant dans une main son créateur saignant. Il demande au scientifique qui est sa cible, et l'homme désigne celui de droite. Scaravageur se dit qu'il peut en conséquence éliminer directement l'autre. Il fonce sur Genos et avant que Saitama n'ait compris la situation, son disciple voit sa tête incrustée dans le mur. Le monstre lui propose de l'affronter dans une salle spécialement prévue pour cet effet plus loin, et Saitama dit qu'il va donc lui faire regretter d'avoir changé son disciple en art moderne.

Sur le point de commencer l'affrontement, Scaravageur se prend une gerbe de flammes de la main de Genos qui les a rejoint et veut attaquer rapidement le monstre. Or, celui-ci le traite d'idiot et encaisse le Machine Gun Blow sans soucis pour lui renvoyer la pareille d'un seul coup de poing, qui le balaye dans la direction de sa cible initiale. Saitama lui demande de ne pas continuer au risque de se tuer, mais Genos insiste et utilise sa puissance restante pour tirer un rayon sur le scarabée qui renvoie son attaque rien qu'en soufflant. Genos est à la fois vaincu et décoiffé, ce qui inquiète Saitama qui ensuite se tourne devant le monstre. L'homme chauve craint que la créature ne fasse que lui donner de faux-espoirs d'un vrai combat.

Les 2 combattants se toisent du regard, le monstre propose à l'humain d'attaquer en premier en donnant tout ce qu'il a et l'autre incite le monstre à ne pas être décevant car il est censé être plus forts que ceux de la fois dernière. En un éclair, le scarabée passe derrière lui et s'apprête à lui donner un coup de poing, mais voilà qu'il bat en retraite et recule brutalement contre le mur. Même son créateur, le Dr.Genus qui les observe depuis la porte ne comprend pas
Saitama secret

Mon secret : 100 pompes, 100 abdominaux, 100 squats, et 10 kilomètres à pied par jour !

ses agissements. Au fond de lui, Scaravageur est tétanisé par son 6ème sens qui le prévient de la puissance écrasante de son adversaire. S'il l'avait attaqué, il l'aurait tué directement alors qu'il est plein d'ouvertures. Le monstre n'en croit pas ses sens et lui demande d'où il tient sa puissance. Saitama le prend au mot et s'apprête à révéler le secret de sa force malgré l'inquiétude de Genos. Il expose une version selon laquelle il a suivi un entraînement terrible : 100 pompes, 100 abdominaux, 100 squats, et 10 kilomètres à pied par jour! Genos lui ordonne de se taire. Le maître veut lui demander une explication, mais il se fait sermonner par son disciple qui lui hurle que c'est impossible de devenir aussi fort sans un entraînement extraordinaire. Entretemps, ni le savant, ni même Scaravageur ne le prennent plus au sérieux. Scaravageur est désormais sûr d'avoir eu une fausse impression et passe en Mode Ashura Il déclare que sous cette forme, sa nouvelle puissance ne disparaitra pas pendant une semaine, rajoutant "Jusqu'à samedi prochain". Il attaque violemment Saitama de toutes ses forces, mais les pensées du héros sont ailleurs. Il déduit des paroles du monstres
Saitama bat Scaravageur

Mais alors... C'est le jour des offres spéciales!

que sa transformation prend une semaine, qu'elle se finirait samedi prochain et donc qu'ils sont un jour de samedi. Dans un hurlement, il terrasse Scaravageur d'un seul coup en réalisant qu'il a raté les promotions et que cette mission a été trop longue ! Ne comprenant rien, Genos se précipite au secours de son maître qui hurle à la mort tandis que le savant est consterné devant ce qu'il vient de voir.

Arc des Chauves-sourires

Après un réveil agité, Saitama se prépare. Comme Saitama regarde la télévision pendant qu'il se brosse les dents, il apprend les méfaits de Tête d'enclume, le criminel de classe B, ce qui ne l'intéresse guère. Mais lorsqu'il apprend en plus que toute sa bande est chauve, il se dit qu'il pourrait être confondu avec elle et se décide soudainement à aller leur défoncer la figure pour s'assurer du maintient de sa réputation de héros.

En chemin, des passants le prennent justement pour un terroriste.

Lorsqu'il arrive dans le parc de la Ville F, il rencontre Tête d'enclume en pleine fuite qui le prend pour un postulant aux Chauves-sourires, ce que nie Saitama qui se déclare en tant que super-héros venu le défoncer. Tête d'enclume le frappe, mais met un
Tête d'enclume battu - Saitama

Tête d'enclume frappé

instant avant de remarquer que son coup n'a rien fait. Saitama se dit déçu espérant un minimum de prouesses de son armure dont il a entendu parler alors qu'en fait elle décuple à peine sa force. Le criminel enrage et gonfle son armure pour devenir plus fort et utilise sa meilleure attaque : l'Attaque des moulins à vent. Saitama reconnaît là un mouvement qu'il faisait étant petit et l'arrête. Puis, il commence à se dire que Tête d'enclume lui ressemble, et lui brise son armure, ce qui le laisse tout nu. Le héros l'incite alors à décamper. Seul, il se dit que s'il avait baissé les bras dans sa vie, il aurait pu finir comme lui.


A ce moment, un homme apparaît près de lui. Il lui demande où est Tête d'enclume, et Saitama lui indique la direction. Le ninja lui lance un kunaï,
Bloque ninjato

Saitama bloque le ninjato devant son œil.

attaque bloquée sans soucis. Puis, celui-ci s'apprête à lui transpercer l’œil droit avec son katana, mais Saitama bloque facilement le coup et brise le sabre. Tandis que son adversaire recule, Saitama lui déclare qu'il ne fait pas partie des Chauves-sourires et qu'il est un super-héros, mais le type ne le connaît même pas, ne serait-ce que de réputation au grand dam du héros. De toute façon, cela importe peut pour le tueur à gages : il compte quand même le tuer après qu'il l'aie vu contrer sa vitesse deux fois. Mais Saitama ne le prend pas au sérieux, pensant qu'il veut juste tester ses techniques sur lui au vu de son sourire enfantin. A ces mots, son ennemi se retourne vers lui et lui adresse le sourire le plus maléfique qu'il n'ait jamais fait.


Sonic se virevolte alors autour de Saitama en rebondissant sur les arbres du parc à pleine vitesse. Cette fois, il se demande si sa cible pourra continuer à suivre ses mouvements. A sa grande surprise, le héros tourne la tête vers lui encore en pleine cabriole et lui demande simplement s'il peut rentrer chez lui. Sonic n'en revient pas et veut lui infliger le Coup de Pied Cinglant, mais Saitama braque son point vers lui, un coup de poing qu'il ne destinait pas à le blesser. Cependant, par erreur de calcul, son poing heurte les parties génitales du ninja. Celui-ci s'arrête alors, et, après un interlude, se présente comme Sonic le Foudroyant,
  • Sonic tente une attaque quand même...
  • ce qui lui vaut l'humiliation.
tueur à gages et ninja. Il demande son nom à Saitama qui le lui donne. Puis, Sonic lui déclare qu'ils se retrouveront, car désormais il est son rival. Tout en prononçant ses derniers mots, Sonic peine à s'empêcher de trembler de sa douleur, puis s'enfuit.


De retour chez lui, Saitama retrouve Genos et s’assoit à table, prostré. Son disciple lui demande s'il a un problème. Oui : il n'est pas connu. Il joue au superhéros depuis 3 ans, il a sauvé tellement de monstres et n'a jamais entendu parler d'un autre super-héros qui ait fait autant. Il devrait au moins avoir un fan-club. Même sa victoire sur Tête d'enclume a été attribuée à un héros lambda, Roulettes Rider. Genos lui demande à ce moment s'il s'est enregistré au registre national des super-héros. Or, il ignore ce que c'est. Dès lors,
Souci de célébrité

Il faut être inscrit comme héros.

Genos n'est plus étonné qu'il ne soit pas connu. On peut accomplir des exploits indéfiniment, si l'on n'est pas recensé comme membre de l'Association des Héros, on peut rester dans l'ombre. Saitama lui demande s'il y est inscrit lui, mais le cyborg dit qu'il n'en a pas l'intention. Alors, il conclut un marché avec le cyborg : ils vont aller s'inscrire ensemble, et après ça, Genos sera son disciple officiel, ce qui enchante le duo.

Arc du Registre national des super-héros

Saitama en compagnie de Genos se rend au 6ème centre d'examen officiel de certification des super-héros. Il passe une série de tests physiques tels que : des pas chassés pendant 30 secondes, une course à pied de 1500 mètres, de l’haltérophilie et des squats sautés (épreuve où sa tête traverse le plafond du gymnase), sous le regard médusé de son arbitre et de ses concurrents.  Par la suite, il retrouve
Saitama fait des haltères

test d'haltères

Genos dans le vestiaire et lui demande son avis. Genos a trouvé aussi bien l'épreuve écrite que le test physique faciles comme une balade de santé. Saitama lui a trouvé trop faciles pour un examen de superhéros. Le minimum pour être reçu en tant que héros est de 70 points. Genos estime qu'ils auront tous les points dans ce cas, et déduit de la facilité du test écrit que le test physique est décisif.

Au bout d'une heure, les résultats tombent. Genos : 100 points, héros de classe S. Alors qu'il se demande pourquoi les héros ont une classe, il aperçoit Saitama lisant son score dans un coin du couloir. Saitama : 71 points, héros de classe C. Le résultat les sidère tous les deux. Genos est enragé au point de souhaiter mettre les choses au clair avec le responsable de ce résultat, mais Saitama ne veut pas insister. Un haut-parleur leur annonce qu'ils doivent se rendre à un séminaire dans la salle de conférence 6.

Ils s'installent dans une salle où un homme les félicite. Cependant, Saitama manque de respect en mâchant un chewing-gum au cours du discours.  L'homme, gêné, déclare ouvertement que l'un des deux participants a clairement passé l'examen par chance. Il leur expose ensuite ce que l'on attend des héros, et que toute information relative à leur réputation sera toujours affiché sur le site officiel de l'Association des Héros, ce qui ne captive toujours pas l'attention de Saitama qui continue de mâcher son chewing-gum. L'interlocuteur est choqué et lui conseille vivement de s'améliorer s'il veut devenir un aussi bon héros que lui. A cet instant, le chewing-gum de Saitama éclate et Genos doit l'aider à le retirer de son visage. Cette fois, l'homme se montre encore plus menaçant et se présente comme un héros de classe A qui a une influence certaine sur le classement des héros, et il pourrait s'assurer d'une perte de point chez le moindre héros manquant à son devoir. Ses menaces rentrent dans une oreille pour sortir de l'autre, car Saitama ne l'écoute pas et pense à son repas du soir.

En sortant dans la rue après ça, Saitama se plaint de l'ennui qu'il a subi et Genos fait remarquer que le monde pourra enfin connaître leur réputation, mais surtout, il est devenu officiellement son disciple et n'attend plus que son enseignement. Au fond de lui, il se regrette un peu de lui avoir promis ça, mais il essaye de ne pas trop s'en soucier et salue son disciple pour rentre chez lui.
Lamentable Vipaire

Vipaire vaincu

Sur la route par soir tombant, il comprend qu'il va devoir atteindre le sommet d'une classe pour passer à une autre jusqu'à la classe S où Genos se situe déjà. Il se demande si Genos est aussi impressionnant que ne suggère sa classe, mais il se dit qu'il n'a pas envie de lui ressembler Quelques instants après Saitama croise la route de l'instructeur du séminaire, Vipaire, qui le défie en prétextant l'habituel écrasage de débutants. Son ennemi insinue qu'il déteste être surpassé et lui projette un coup dans le visage. Saitama le frappe et le laisse enfoncé dans le sol en continuant son chemin.

Le lendemain, le disciple et le maître se retrouvent dans un terrain isolé. Sur son téléphone, Genos lui indique
Genos défie Saitama

l'entraînement

que le site de l'Association des Héros les classe derniers respectivement des classes S et C et qu'ils finiront bientôt par avoir des surnoms en fonction de leur apparence ou de leur caractère. Par exemple, Genos pourrait s’appeler Cyborg Blond et Saitama suggère qu'il pourrait être baptisé Cape Chauve. Ensuite, Genos le remercie. En effet, Saitama étant son disciple lui a promis un entraînement. En réalité, par entraînement, Genos entend l'affronter pour l'obliger à se battre à fond.

Dès le début du combat, le cyborg déploie un étrange mécanisme dans son bras gauche, ce qui amuse Saitama. Il lui tire dessus un énorme rayon de flammes que Saitama esquive facilement sur le côté. Mais au même moment, Genos a foncé sur lui et le saisit pour l'entraîner avec lui  dans le pan de la falaise derrière l'homme chauve, puis le rayon précédemment tiré par Genos heurte l'endroit où ils venaient de s'écraser. Puis, tout en longeant la falaise, Genos boxe Saitama, dévastant le terrain pendant un moment avant de s'apercevoir qu'il a disparu. Genos commence alors à regarder autour de lui, cherchant son adversaire avec ses yeux dotés de scanners, pour réussir après un moment à repérer Saitama qui s'enfuit en courant à vive allure.Il le rattrape, le devance et utilise la même attaque de feu que auparavant, mais avec ses 2 bras, et lance Incinération. Une explosion de flammes part devant Genos. Cependant, alors qu'il continue de tirer son rayon, il se prend une pichenette sur la joue gauche venant de son maître qui était passé derrière lui disant qu'il a gagné. Néanmoins, le cyborg veut lui donner un coup de poing qu'il esquive encore.

Son disciple s'énerve car il avait demandé à son maître d'esquiver les attaques quand il le pouvait, mais aussi de se battre sérieusement sans faire le pitre, de ne pas se retenir, et enfin de continuer jusqu'à ce qu'il soit épuisé. Or, Saitama n'a fait qu'esquiver depuis le début. Alors que Genos est perdu dans ses pensées une fraction de seconde, Saitama se retrouve brutalement très près de lui, Genos se reprend et veut le frapper, mais Saitama passe derrière lui pour lui asséner
Le coup de somation de Saitama

un avertissement

son fameux coup de poing en plein dans le visage. L'onde de choc déferle sans toucher le jeune cyborg : Saitama a arrêté son poing avant impact. Puis lui redonne une pichenette et l'invite à manger. Alors qu'il est déconcerté, Genos accepte son offre, sans oublier qu'il veut progresser. A présent, il a perdu ses illusions et se doute ne pouvoir jamais atteindre le même niveau que son maître, constatant que derrière lui, l'onde de choc a produit une immense volute de poussière au milieu d'un cratère dans la falaise.

Dans l'animé, Genos et Saitama vont ensuite dans un restaurant. Ils participent au concours du plus gros mangeur et s'affrontent : c'est Genos qui gagne. Puis, Bogosse Masqué, le n°1 de classe A arrive et demander à parler seul avec Genos. Saitama lui dit de se méfier car c'est peut-être un bizutage de débutants rien que pour lui.

5 jours après leur entrée dans le monde des héros, Saitama n'a rien fait depuis et vaque dans ses mangas. Ce matin, il est dérangé de voir que Genos s'installe carrément chez lui avec toutes ses affaires. Après qu'il ait posé ses affaires, il se met à écrire dans, ce qu'il précise à son maître, un journal où il rassemblera tout ce qu'il lui apprendra. Saitama est de plus en plus stressé, car en devenant son maître, Genos devient plus exigeant, et de toute façon, il ne sait quoi lui enseigner puisqu'il lui avait avoué l'essentiel lors du combat contre Asura Kabuto, sauf qu'on ne la
Genos s'installe

le disciple se tape l'incruste

pas cru. A ce moment, il est sorti de ses pensées par Genos qui lui indique qu'au cours du séminaire Sneck a évoqué que si les héros de classe C sont inactifs au bout d'une semaine, ils sont exclus de l'Association des héros. Saitama est sous le choc! Genos précise que c'est un moyen pour discerner les vrais héros et exclure tous les membres inutiles en trop. Le problème, c'est que depuis plusieurs jours, Saitama n'a rien vu de menaçant dans le journal d’information à la télévision. Le héros de classe C est ce de plus en plus catastrophé au-fur-et-à-mesure que le cyborg lui explique que tous ceux de sa classe doivent absolument attraper toutes les semaines ne serait-ce qu'un pickpocket pour rester dans l'Association des Héros, mais que beaucoup se découragent et trouvent un autre travail. Immédiatement, et cédant à la panique, Saitama s'empresse de se mettre dans son costume. Alors que son nouvel apprenti et colocataire veut venir l'aider, il lui répond qu'il vaut mieux qu'il y aille seul pour que le mérite ne lui retombe pas dessus à sa place.  A ce moment, il a un éclair de génie, et parvient à sortir à Genos une leçon sur la persévérance pour qu'il entraîne son mental de superhéros s'il veut devenir aussi fort que lui tandis que Genos prend des notes. Et surtout, il lui lance le défi d'atteindre le top 10 de la classe pour la 1ère phase de son enseignement. Après ça, Saitama semble n'avoir rien compris de ce qu'il vient de prononcer, mais il constate que Genos lui a compris quelque chose.


Pendant 2 jours, Saitama parcourt les rues de la ville sans trouver le moindre criminel. Il n'a plus que quelques heures devant lui. Soudain, Sonic le Foudroyant (dont il écorche le surnom) apparaît devant lui, lui lance un kunaï, qu'il arrête avec 2 doigts, et déclare venir prendre sa revanche. En réponse, Saitama s'en fiche et dit qu'il n'a pas de temps à perdre et passe son chemin. Sonic insiste en l'attaquant par derrière avec son katana, mais Saitama le brise d'un coup de mâchoire et menace de s'énerver. La conversation est interrompue par une fille qui pointe le doigt dans leur direction en disant qu'il s'agit d'un homme suspicieux. Un autre super-héros apparaît à sa suite et avance vers eux.
Tiger Marcel interpelle Saitama dans la rue

"Il y a erreur !"

Saitama nargue son rival et le prévient qu'on va enfin l'en débarrasser. La fille ordonne au héros de s'occuper de son cas. Contre toute attente, c'est vers Saitama qu'il se tourne. On reproche à Saitama de courir dans la ville depuis des jours, et il est soupçonné de préparer un plan machiavélique. Il a beau nier et se présenter comme un héros, Tiger Marcel n'a jamais entendu parler de lui et le menace en lui ordonnant d'arrêter. Sonic observe alors Saitama peinant à sortir de cette mauvaise passe. Tiger Marcel lui dit que s'il est un héros, il doit se comporter comme tel et ne pas attirer les ennuis sur l'Association des Héros. Son interlocuteur se vante d'être dans le top 10 de la classe C et commence à provoquer Saitama. Mais à ce moment, 3 shurikens fendent l'air et explosent. Sonic a vaincu Tiger Marcel en un éclair avec ses Shurikens Explosifs.


Sonic ramène l'attention de Saitama et de la foule vers lui, mais le chauve continue à refuser le combat. Alors, Sonic a un plan. Il commence à voltiger dans toute la rue en balançant des shurikens, mais alors que Saitama veut les bloquer, ils dévient de la trajectoire : la technique Formation de Massacre Désordonnée
Ninja attaqué de dos

"En voilà un."

frappe au hasard dans toute la rue, ce qui sème la terreur parmi les civils. Saitama lui ordonne d'arrêter, mais le ninja lui rétorque qu'il n'arrêtera que si Saitama se décide à l'affronter, sinon il y aura des morts. Au milieu des explosions, Saitama sauve un enfant en faisant pencher un arbre sur la trajectoire d'une voiture soufflée. Il refuse une dernière fois avant de réaliser, que, sachant qu'il cherchait à remplir son quota de criminels vaincus : il en a un sous la main. Sonic est vaincu en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, et le héros espère que ce sera pris en compte.

Arc de la Rumeur des monstres

Saitama, alors sur le chemin du retour avec ses sacs de courses rencontre sur sa route Médusalgue. L'être mystérieux s'étonne de voir un humain résidant encore dans la "zone abandonnée" de la Ville Z, ce qui lui prouve que la rumeur sur le rassemblement de très puissants être mystérieux dans cette ville était fausse. Sans changer de son air habituel, Saitama s'arrête et s'aperçoit qu'il a oublié d'acheter du kombu pour le
Saitama VS Médusalgue

Médusalgue veut passer ses nerfs.

repas.

De retour chez lui, Saitama est en cuisine et Genos s'interroge sur la montagne de kombu qu'il a ramené. Il se contente de rester évasif en répondant qu'il en aurait eu à pas cher. Genos lui annonce une rumeur comme quoi le kombu serait bon pour la croissance des cheveux qu'il aurait trouvé sur le net, ce qui énerve son maître. Non loin, Médusalgue se plaint de s'être fait dépouillé toute sa chevelure en kombu.

Arc de la Météorite

Genos a apporté un journal à son locataire et lui annonce une bonne nouvelle : il est passé du 388ème rang de la classe C au 342ème, ce qui
Saitama devant la télévision

Genos le laisse à ses occuptions

surprend Saitama qui n'a pas fait tant que ça. Entretemps, Genos n'a rien accompli, stagnant à la 17ème place de la classe S alors qu'ils sont héros depuis un peu plus d'une semaine, mais il est en revanche 6ème dans le classement de popularité dans les journaux, donnant quelques exemples de commentaires de ses admirateurs pendant que Saitama n'en croit pas sa berlue. Mais Genos dit que les gens ne se basent que sur sa photo et ne manque pas ne complimenter son maître, la personne la plus impressionnante qu'il connaisse, ce qui le gêne.

Genos est soudainement appelé par l'Association des Héros qui le convoque pour une raison inconnue, son ami plaisante en suggérant qu'ils veulent le virer.

Après que Genos ait épuisé toute sa puissance à tenter d'arrêter la météorite qui menace Ville Z et les alentours, Saitama arrive et prie maître Bang de s'occuper de son ami. Bang lui demande qui il est, ce à quoi le nouvel arrivant répond qu'il est un héros qui fait son travail. Il leur conseille en souriant de se mettre à l'abri.
Saitamadetruitlameteorite

Saitama fracasse la météorite

Après quoi, il fait un bond prodigieux qui ébranle même l'immeuble et les fondations sur lesquels ils se trouve et fonce droit sur la météorite en brandissant son poing. Il hurle qu'il empêchera la météorite de détruire sa ville et fracasse la météorite en passant au travers. Sous la puissance de cette attaque, elle explose. Le problème est qu'explosant, elle se fragmente et de petits morceaux se dispersent et ravagent par endroits la Ville Z. Pourtant, quand il atterrit au sol, il se dit que ça a réglé le problème tandis que tout s'écroule autour de lui.


3 jours plus tard, dans son immeuble ayant au passage subit des dommages à cause des débris de la météorite, lui et Genos regardent les informations à la télévision. Genos est quelque peu déçu car d'abord c'est à son maître que l'Association des Héros aurait du faire appel pour ce désastre et non à lui, et parce qu'il n'a pas su convaincre Metal Knight de coordonner ses missiles avec un autre héros. Si il y était parvenu, il aurait pu l'amener à détruire les morceaux de météorites faisant suite au coup de poing de Saitama pour éviter tous les dégâts. Néanmoins, Saitama lui demande de ne plus se tracasser puisqu'il avait dit lui-même que la coopération était impossible à cause du comportement égoïste de Bofoy. En tout cas, fort heureusement, les dégâts ont été réduits au minimum selon Saitama, ce qu'approuve Genos, car l'intervention de son maître était quasiment miraculeuse face à ce désastre de niveau Dragon. Cependant, une partie de la population rejette la responsabilité du ravage de la Ville Z sur un bouc émissaire : Saitama, un détail que Genos n'ose pas avouer. Puis, Genos lui apprend avec enthousiasme qu'il est passé de la 17ème place de la classe S à la 16ème, un pas de plus vers l'accomplissement du défi que lui avait lancé Saitama, à savoir atteindre le top 10 ; Metal Knight est passé de la 7ème place à la 6ème ; et enfin, Saitama a été promu de la 342ème place à la 5ème de la classe C. Saitama est grandement est pris au dépourvu et demande comment c'est possible. Son disciple lui explique que ce n'est pas vraiment étonnant et que s'il avait évité tous les dégâts collatéraux il se serait retrouvé au moins au 5ème rang de la classe S en temps normal. Mais la rumeur veut que le cyborg et Metal Knight aient eu un rôle important dans la destruction de la météorite. Saitama fait son curieux et se décide à demander ce que signifient les fameux niveaux de fléau. Son ami cyborg écarquille les yeux, puis lui explique, s'exclamant que son maître est unique en son genre puisqu'il ne regarde pas le niveau de fléau avant de se déplacer comme les autres héros. Fier de lui, Saitama répond que si tous les héros font ça, personne ne se dresserait devant le danger. Immédiatement, Genos se rue sur son cahier et note devant un maître perplexe face à son comportement bizarre. Puis, content de sa grosse avancée dans le classement, il choisit d'aller se promener.

Les 2 frangins provoquent Saitama

Des collègues le jalousent déjà.

La ville est en cours de reconstruction. Alors qu'il erre dans les ruines de sa ville, il s'aperçoit que son super-marché est détruit, mais que l'immeuble de son ancien locataire est indemne : il n'y a plus de justice ![1] C'est alors que Tiger Marcel vient à sa rencontre, lui reprochant d'avoir usurpé l'exploit des héros de classe S. Évidemment, Saitama n'a aucune raison de confirmer de tels mensonges. Tiger Marcel est rejoint par son frère, Black Hole Marcel de la classe B qui est aussi "grande gueule" que son frère. Saitama se demande le sens de son nom de héros puisqu'il porte juste un marcel noir. Les deux héros le prennent pour un tricheur et veulent le punir. Mais Black Hole Marcel veut le faire souffrir à sa façon : il se remet à diffamer sur lui, mais à voix haute pour ameuter des civils qui lui en veulent pour avoir ravagé la ville. Ce plan est approuvé par son frère. Saitama est choqué par cette sournoiserie. Tous les gens aux alentours se mettent à crier d'une seule voix des insultes et réclament sa démission. Après quoi, Black Hole Marcel met en scène comme quoi Saitama se montre menaçant et clame qu'il va
Saitama VS l'opinion publique

Qu'importe leur avis, Saitama n'a rien à se reprocher.

punir le méchant avec son frère. Les gens énoncent qu'il peut presser jusqu'à 200 kilos. Tiger Marcel est le premier à charger, mais Saitama le cogne et l'envoie au loin. Furieux, Black Hole Marcel tente d'étrangler Saitama, mais avant qu'il ne l'atteigne Saitama attrape sa main comme pour la broyer, ce qui fait pleurer son ennemi. Ensuite, Saitama hurle de rage sur la foule, se moquant des dégâts qu'il a causé. Ce n'est pas de sa faute mais à celle de la météorite. Les gens veulent surenchérir mais il a tôt fait de leur rabattre le caquet en hurlant de façon menaçante.

Arc du Roi des profondeurs

Un monstre venu de la plage se met à terroriser la population, leur annonçant qu'il est  un habitant de la mer venu conquérir la terre ferme. Saitama arrive et le vainc rapidement. Petit-à-petit, sa réputation naît,
Membre des Habitants de la Mer

l'éclaireur explosé en un coup

et sa popularité croît légèrement.

De retour chez lui, Genos lui annonce sa promotion à la seconde place de la classe C, en lui précisant que le premier de cette classe tient son rang depuis 3 mois, mais que le n°1 de la classe A est bien plus redoutable. A cet instant, Genos reçoit un appel et prévient son maître qu'une menace a été repérée et qu'il s'agirait d'habitants de la mer comme celui vaincu par Saitama peu de temps auparavant. Tous les deux partent alors à la Ville J à la recherche du désastre.

Alors qu'il erre seul dans les rues et sous la pluie, il tombe sur le portable de Roulettes Rider qu'il venait à l'instant de lâcher sans avoir raccroché. Il le saisit et tombe sur le standard de l'Association des Héros. Alors que son interlocuteur veut parler au propriétaire du téléphone, il donne son nom et précise qu'il est aussi un héros. Le standardiste reconnaît immédiatement qu'il s'agit du n°2 de la classe C. D'ailleurs, il a son dossier d'informations en lignes sous les yeux. Il voit donc rapidement : ses performances records lors de son examen d'admission, son exploit face à la météorite ainsi que les rumeurs à son sujet. Il sait qu'il ne devrait pas en temps normal laisser un héros de classe C aller vers un désastre de niveau Démon, mais finalement, il accepte de lui indiquer où se trouve le désastre en question en lui donnant l'adresse en se disant que c'est une occasion de voir ses réelles compétences. Saitama raccroche et se tourne avec un air sérieux vers on objectif.

Alors que Roulettes Rider ne
Bien joué n°1 de classe C

Saitama admire le courage de Roulettes Rider.

cesse de se faire tabasser par le Roi des profondeurs, Saitama arrive brusquement pour rattraper son collègue avant qu'il ne s'effondre au sol une nouvelle fois. Il félicite ce dernier pour son beau combat et annonce que son tour est venu. Le Roi des profondeurs rigole devant un ennemi si prétentieux,. En voyant Genos, il s'inquiète de son état, étant donné qu'il ne lui reste plus qu'une petite partie de son torse et sa tête, à tel point qu'il se demande comment il est encore vivant. Ainsi, il le prie de tenir bon encore un temps, le temps  de se débarrasser de ce monstre inintéressant. Le Roi des profondeurs énervé le frappe par derrière au crâne en faisant remarquer qu'il l'entend. Ce coup ne fait même pas bouger le héros qui se retourne avec un air déterminé. La créature est plutôt stupéfaite de cette performance, car il ne s'est même pas écroulé. Saitama répond sèchement que son coup de poing était faible.


La foule s'amasse à la sortie de l'abri, n'ayant presque aucun espoir en se héros qui est un rang en-dessous de Roulettes Rider qui avait aussi perdu facilement. Cependant, son insensibilité au premier coup du monstre n'est pas passée inaperçue. Visiblement consterné par l'insouciance de petit homme, le Roi des profondeurs se présente et déclare
Saitama VS Roi des profondeurs

On sait bien comment ça va se finir.

que parce que la vie sur Terre vient de la mer, les habitants de la mer sont supérieurs aux humains. Or, étant le roi de ce même peuple, il est au sommet de la chaîne alimentaire. Malgré ce discours, Saitama s'en fiche et dit que la pluie le dérange en lui ordonnant de se ramener. A ces mots, le monstre se précipite furieux sur le héros qui le pulvérise d'un seul coup de poing qui souffle même la pluie dans toute la rue. Le Roi des profondeurs est vaincu sous le regard de la foule qui hésite entre la joie d'avoir survécu et l'incohérence de voir un héros de classe C battre ce monstre d'un coup. Or, Saitama entend quelqu'un qui reproche à l'Association des Héros de ne pas avoir fait son travail puisque tous ces nombreux héros sont intervenus et ont été inefficaces. Refusant que ses collègues soient discrédités, Saitama se met à crier qu'il a eu beaucoup de chance : ce monstre avait été affaibli avant qu'il n'arrive. Avec un exploit pareil, il va ramasser beaucoup de gloire. Il se retourne vers les civils et demande s'ils peuvent taire le détail à propos du fait que ce sont les autres qui ont fait le gros du travail, histoire de passer pour le seul responsable. Tout le monde commence à le huer et le traiter de tricheur et d'imposteur comme prévu par Saitama. Il constate au même moment que la pluie s'est enfin arrêtée.


Quelques temps plus tard, un avion de l'Association des Héros largue un carton de lettres parachuté à côté de l'adresse de Saitama et Genos. Ce dernier lui explique que c'est parce que les livreurs ne peuvent venir dans ce quartier la Ville Z. Son maître est surpris de voir que la postes dispose de parachutes, mais le carton est livré par leur association. Il est essentiellement rempli de lettres de fans, dont certaines pour lui. Ils ramènent le carton dans l'appartement. Saitama a reçu 5 lettres.
Genos prêt à incinérer les lettres de menaces

la promotion inattendue

Quand Genos ouvre les siennes, il trouve des lettres de fans, dont d'admiratrices de son fan-club. Cependant, Saitama n'a pas autant de chance. La première lettre est remplie d'insultes. Le seconde dit qu'il n'a pas l'étoffe d'un héros. La troisième demande sa démission. Genos est horrifié est compte retrouver les expéditeurs. Mais Saitama passe l'éponge sans trop s'attarder, disant que ces personnes ont du temps à tuer. Son disciple regrette de lui avoir montré ces lettres. Quant à la quatrième, on voit que l'auteur a voulu commencer un récit assez long, mais il a rayé les quelques mots du début s'est contenté d'écrire un grand "Merci". Son ami cyborg s'il connaît celui qui l'a écrite, mais il l'ignore, un peu étonné qu'on le remercie. De l'avis de Genos, ce serait donc une personne qu'il aurait sauvé. Enfin, il lui tend sa cinquième et dernière lettre qui provient de l'Association des héros. Alors que Saitama s'attend à être viré, ce qui l'importe peu, il s'agit de sa promotion au rang 1 de la classe C.


Peu après, Saitama répond présent à sa convocation au siège de l'Association des Héros à Ville Z. Il n'a aucune idée de la raison de sa convocation. Le jury devant qui il se trouve lui demande s'il a lu le carnet qu'on lui a remis lors de son intégration parmi les héros, carnet qui contenait les règles, mais Saitama répond "non" et qu'il pourrait le retrouver en cherchant. Puis, il demande pourquoi il devait venir si ce n'est pas pour se faire mépriser. Pour commencer, l'un des cadres le félicite pour sa promotion à la 1ère place de la classe C, il comprend alors que les personnes devant lui décident de la classe dans laquelle les héros peuvent entrer. On lui répond qu'il a raison, même si d'habitude le jury comporte plus de monde. Ils vont à eux quatre s'entretenir avec lui. Saitama demande le sujet de la discussion. L'un des membres lui expose qu'il peut à présent choisir s'il veut rentrer dans la classe B au dernier rang ou demeurer toute sa
Jury pour la classe B

Saitama devant un jury

vie s'il le veut dans la classe C. Officiellement, Saitama dit ne pas être si ambitieux, mais qu'en entrant dans la classe B il pourra échapper au quota d'activité par semaine, mais la raison qui le motive au fond de lui le plus est de remonter vers la classe S où Genos est déjà. Le jury accepte sa décision. Il n'a plus qu'à répondre à certaines questions et compléter une analyse psychologique sur une feuille. Au moment où il va commencer à répondre aux questions du jury, s'attendant à des choses comme "Quel est votre sens de la Justice?", il ne se doute pas que du haut de la salle, d'autres cadres assistent à son entretien. Saitama sera finalement admis dans la classe B.
Roulettes Rider remercie Saitama

Les deux amis fêtent la promotion de Saitama.

Le soir venu, Saitama est assis au comptoir d'une caravane. Roulettes Rider le rejoint à un restaurant ambulant pour le féliciter de sa nomination dans la classe B, mais surtout pour le remercier en faisant bien plus que de lui envoyer une lettre, et lui offre un menu.

Episode spécial 5

Arc de l'Invasion extraterrestre

Il accepte l'invitation de Bang à son dojo.
Dojo de Bang

ils sont invités par l'artiste martial

Celui-ci les accueille en leur faisant une démonstration de son Poing Destructeur Fluctuant, et leur propose de s'y essayer puisqu'ils apprennent vite. Mais Saitama s'attendait à voir quelque chose d’impressionnant alors que Bang leur propose presque de rejoindre son Dojo du Poing Destructeur Fluctuant, et passe son tour à Genos, qui refuse, préférant chercher à augmenter sa puissance de destruction. Charanko qui était à genoux sur le bord du tatami est choqué par leur attitude méprisante. Se présentant comme le meilleur élève de l'artiste martial et veut les défier. Il suffit à Genos de lui empoigner la gorge pour qu'il abandonne. Le cyborg est déçu, il avait entendu parler d'un grand nombre de disciples doués dans ce dojo. Maître Bang lui répond qu'il déplore d'avoir perdu tous ses élèves sauf Charanko à cause de l'un d'entre eux qui a semé une pagaille : certains de ses élèves ont été blessés, les autres ont eu trop peur de revenir. Genos veut savoir son nom : Bang lui répond le nom de Garoh. Même si c'était son meilleur élève, il du le chasser officiellement après lui avoir donné une correction. Saitama en déduit que le vieillard est fort. Charanko est toujours aussi offusqué vu qu'il ne connaît même pas la réputation de son maître : Croc d'Argent, héros de classe S, redouté grâce à sa technique. Il va même jusqu'à rabaisser l'homme chauve en rappelant qu'il n'est qu'un nouveau de la classe B, sauf qu'il y gagne le droit de se faire réprimander par Bang qui lui dit que Saitama est encore et même bien plus fort que lui, ce dont Charanko n'en revient pas, pensant à une blague de son maître.


A ce moment, un envoyé de l'Association des Héros rentre dans le dojo pour prévenir que Croc d'Argent est convoqué au quartier général à Ville A suite à un appel d'urgence d'un héros de classe S. Or, comme il remarque Genos, il le prie lui-aussi de venir puisqu'on le convoque comme les autres. Le cyborg demande si c'est un désastre de niveau Dragon dont il s'agit et Bang prend un air grave, puis confie son dojo à son élève qui lui demande de prendre soin de lui. Genos invite son maître à lui à venir prêter main-forte, car le
Bang les emmène au QG

Ils font la connaissance de Atomic Samouraï.

danger doit être important pour susciter une telle réunion. Saitama accepte avec enthousiasme.


Arrivés dans la tour de l'Association des Héros de la Ville A, ils franchissent une porte et se retrouvent en face de Atomic Samouraï qui est content de retrouver Croc d'Argent qu'il attendait. Puis, il salue Genos, mais il est quelque peu dérangé par Saitama qui ne lui évoque rien. Son vieil ami lui fait la présentation du héros de classe B qu'il juge comme un héros prometteur et en voie de rejoindre la classe S, c'est pourquoi il estime qu'il peut se joindre à la réunion. Saitama est enchanté de rencontrer ce vieux monsieur, mais Atomic Samouraï refuse de
Aberration Saitama Tornade Tragique

un personnage encore moins détaillé que lui

lui serrer la main, le mettant au défi d'atteindre le rang 1 de la classe S pour mériter de la lui serrer. Atomic Samouraï ajoute qu'il n'est pas vieux car il n'a que 37 ans. Saitama se demande si 37 ans ce n'est pas déjà être vieux. Ils sont interrompus par une voix féminine qui méprise Saitama. Il ne serait qu'un héros de classe B qui devrait avoir honte, n'étant là si ça se trouve que pour voir de près les héros de classe S. La femme le pointe du doigt et lui ordonne de dégager. Néanmoins, il reste bloqué psychologiquement un instant, troublé par la taille de gamine de la femme. Il la prend pour une enfant qui n'a rien à faire là, mais Genos garde son sérieux et la lui présente en tant que Tornade Tragique, héros au rang 2 de la classe S, une redoutable télékinésiste. Les deux partent s'installer dans la salle de réunion tandis que Tornade Tragique est vexée qu'ils passent devant elle en l'ignorant. La réunion va commencer, et avant toute chose,
Réunion classe S

les héros de classe S convoqués

première chose qui frappe, Saitama, n°63 de classe B, demande du thé.

Durant la réunion, il est dans l'incompréhension totale vis-à-vis des dires de Sitch et demande à Pri-pri Prisonnier des éclaircissements sur Ridma qu'il prend pour un héros. Le travesti lui explique qu'il s'agit d'une célèbre prophétesse déjà passée à la télévision. Elle était capable de prédire de terribles désastres (même parfois de niveau Dieu) et les héros de classe S jouaient parfois le rôle de sa garde rapprochée. Mais ils se trouvent dans un cas particulier selon le fonctionnaire. En effet, jusqu'alors, Ridma n'avait jamais employé le mot "danger" dans ses prédictions. Or, cela signifie qu'un désastre plus redoutable que tous ceux vus auparavant va s'abattre sur la Terre dans le délais maximal des 6 mois fixé aux prédictions de Ridma. Saitama résume qu'en fait il n'y a pas d'indicateur précis à cette prophétie. Le désastre peut arriver n'importe quand dans les 6 mois, demain comme dans 6 mois. Sitch répond qu'il n'a pas tort, mais il aimerait savoir qui il est lui. Saitama manifeste un début d'intérêt après ces explications.

Quand la réunion est interrompue par l'annonce de la destruction de la ville entière par un vaisseau spatial, Sitch s'affole et croit qu'il s'agit du fameux désastre en question! Il va jusqu'à l'estimer au
Saitama esquive un obus

visé par le vaisseau

niveau Dieu suite à la destruction de la ville. Genos est surpris en se retournant dans la pagaille en voyant que son maître a utilisé entretemps sa force pour creuser un trou dans le plafond de la salle. Ce tunnel va jusqu'au sommet de la tour. Une fois sur le toit, Saitama admire le vaisseau des extraterrestres. Il fait un bond extraordinaire dans les airs pour monter à bord, mais il se fait attaquer par un obus qu'il évite d'une souplesse. Il réalise que c'est ce genre de projectile qui a rasé la ville et l'estime plus puissant qu'un laser. L'obus est suivi par une série d'autres qu'il esquive pour ne pas brûler sa tenue. Et d'un coup de pied, il en renvoie un au passage sur le vaisseau qui subit des dommages.


Une fois à bord, il croise Carniplante qui le défie. Celui-ci se vante et s'apprête à faire un monologue sur ses pouvoirs, mais Saitama coupe court avec une attaque qui lui pulvérise la tête. Il continue sa progression en tapant sur tout ce qu'il croise, détruisant même certaines machines sans
Saitama inquiète Psychopoulpe

un invité indésirable

que le vaisseau ne cesse de voler. Il persiste, en espérant que le chef se montre s'il ne l'a pas déjà tué sur son passage.

Plus tard, il ouvre une porte fermée en la déboitant du mur.

Psychopoulpe commence à paniquer et lui ordonne par télépathie de quitter le vaisseau à moins qu'il ne veuille qu'ils emploient les grands moyens pour le tuer. Saitama commence par s'étonner d'entendre des voix dans sa tête, puis dit qu'il s'est perdu et cherche la sortie. Cette excuse rassure Psychopoulpe qui lui indique le couloir de droite suivi d'un escalier... mais Saitama rit de son stratagème et prend à gauche. Tout heureux, il fonce dans le couloir tandis que l'alien veut le persuader qu'il a fait une erreur. Psychopoulpe bégaie et crie à Saitama de s'arrêter. Sur son chemin, il pulvérise une immense porte et atterrit dans la salle de commandement du vaisseau, Où l'attend le chef des aliens. Il constate qu'il n'a pas mis trop de temps à le trouver, puis lui souhaite la bienvenue. L'homme chauve se doute tout de suite qu'il est le chef tout en lui reprochant d'avoir détruit cette ville. Leur rencontre est interrompue par Psychopoulpe qui surgit derrière l'humain et lui projette des gravats inefficaces. Il est enragé que le vaisseau soit en piteux état à cause de sa traversée. Il se déclare le plus puissant télékinésiste de l'univers et commence à l'attaquer.

Saitama réalise la nature de ses facultés. Le poulpe sombre lui projette sa Déferlante Rocheuse. Il pense un instant l'avoir tué, mais le chauve montre sa déception de voir un gâchis de ses facultés. Il lui prouve que n'importe qui peut lancer des cailloux. Il saisit un gravat et le balance sur la tête de l'extraterrestre qui meurt dans un sentiment d'injustice.

Le seigneur des extraterrestres lâche un sourire : ses subordonnés ne lui ont posé aucune difficulté pour son plus grand bonheur ! Avant de commencer le duel, il fait le vœu qu'ils se présentent tout-à-tour. Il est Boros, chef de la Guilde des Pillards de l'Espace Dark Mater et souverain de l'univers. Saitama se présente brièvement lui aussi en incluant qu'il ne va pas le laisser repartir après ce qu'il a fait à la ville. Il va le tuer même s'il ne sait pas ce qui lui à pris de détruire la Ville A. Boros satisfait sa curiosité et lui
L'armure de Boros est brisée

Boros va pouvoir se déchaîner...

explique qu'il est dans une quête due à une prophétie, ce qui rappelle quelque chose à son ennemi. Après avoir ravagé tant de monde, il s'est ennuyé de son invincibilité. Puis, il y a 20 ans, un diseur de bonne aventures lui a dit que cette planète renfermait une personne qui lui procurerait le combat de ses rêves. Le trajet a été si long que ses subordonnés ont cru à un mensonge pour qu'on les éloigne. Mais en voyant Saitama, il n'a plus aucun doute. Enfin, il lui ordonne de lui donner toute l'excitation qu'il a attendu. A peine a-t-il prononcé ces mots que le héros lui projette un coup de poing qui l'envoie se fracasser dans une colonne. Le corps du Seigneur Boros retombe lourdement sur le sol : mais non ! Il se reprend sur ses pieds ! Saitama est sous l'effet de la surprise. Boros lui annonce qu'il vient de briser l'armure qui scellait sa puissance. Il répond juste "Okay."


Le corps zébré de marques en formes d'éclairs du monstre de niveau Dragon se met à briller intensément et délivre une puissance phénoménale qui souffle la zone. Boros attaque incessamment Saitama qui pare ou esquive ses attaques. Pendant le duel, Boros et Saitama opposent leur poing droit, et c'est Boros qui y perd son membre dans le choc. Il est stupéfait que Saitama puisse rivaliser malgré le désistement de son armure. Saitama répond que Boros est plutôt fort. Les deux combattants traversent une partie du vaisseau. Boros projette Saitama à travers plusieurs pylônes et le poursuit jusqu'à ce qu'ils finissent par se retrouver sur le toit. Quelque temps après, il est félicité par l'alien de pouvoir survivre à sa puissance si longtemps. Boros tire un puissant rayon d'energie qui ravage son propre vaisseau, il profite de la fumée engendrée par les dégâts pour passer à toute vitesse derrière Saitama et porter un coup dans sa nuque. Saitama se tient alors immobile avec son expression habituelle. L'extraterrestre est fier de l'avoir enfin atteint, pensant sa victoire certaine.
  • Combo de Boros !
  • Saitama tombe sur la Lune !
Il commence à lui expliquer d'où lui vient sa puissance : la dure vie qu'il a mené pour survivre sur sa planète très hostile, sa régénération plus développée que celle de ses semblables et dont il en fait une démonstration avec son bras droit... Mais Saitama lui ordonne de se taire. Il est manifestement très ennuyé du combat et lui demande s'il en a fini. Boros est d'abord stupéfait d'une telle réaction, puis il se remet en garde et déclenche son Meteoric Burst. Le héros est surpris de cette nouvelle puissance que Boros déchaîne immédiatement en tirant par son coup de poing à bout portant une vague d’énergie immense ravageant près d'un quart du toit de son propre vaisseau, tuant même de nombreux subordonnés. Ayant projeté Saitama en arrière, il le rattrape pour qu'il s'en suive un formidable coup de genou qui le propulse dans le ciel. Saitama s'écrase et se relève en constatant que Boros l'a envoyé sur la Lune. Il donc retient sa respiration et admet qu'il trouve que ça ressemble enfin à un vrai combat.


Après s'être rappelé que la gravité est moins forte sur la Lune, il se prépare à sauter. D'un bond fantastique créant un nouveau cratère sur la Lune au passage, il retourne sur le vaisseau en quelques secondes qui sous l'impact de l'atterrissage de Saitama manque de s'écraser. Boros est de plus en plus émerveillé, ce combat l'excite à un point tel qu'il a une folle envie de se surpasser, ce qui l'incite à le harceler encore de coups que son adversaire encaisse. Cependant, Saitama se met enfin à riposter avec un coup de poing dans le ventre, suivi d'une Pluie de Poings Ordinaires déchiquetant Boros en morceaux. Celui-ci parvient à survivre à l'aide de sa fameuse régénération. Puis, il déclare qu'il va anéantir la Terre et ses habitants. Il déclenche sa plus puissante attaque : la Vague de Destruction Planétaire. Devant cela, Saitama
Frappe bien Vénère IA

Saitama gagne le combat contre Boros.

adopte la Série des Mouvements Vénères et utilise la Frappe bien Vénère. L'attaque déclenche une onde de choc d'une rare puissance qui détruit l'énorme laser de son ennemi, puis va souffler dans sa trajectoire les nuages sur plusieurs kilomètres derrière lui et beaucoup plus encore en face.


Boros est vaincu, à terre et carbonisé. Il remercie son ennemi pour lui avoir offert ce combat magnifique. En réponse, le chauve lui répond que c'était un bon combat, ce qui n'empêche pas Boros de comprendre son mensonge. Saitama ne s'est même pas battu sérieusement, ce n’était même pas un vrai combat. Le seigneur Boros dans son dernier soupir dit qu'il ne faut pas croire tout ce que disent les prophéties et que Saitama était beaucoup trop fort.

A la suite de l'écrasement du vaisseau, Saitama sort des décombres et retrouve son disciple qui était inquiet.  Tatsumaki veut lui demander ce qu'il a fait exactement à bord. Super Black Brillant reconnaît qu'il s'agit du héros de classe B à la réunion et qui voulait un thé. Le cyborg remarque le sang sur ses vêtements, mais son maître dissipe tout de suite ses inquiétudes car ce n'est pas le sien. Il lui explique avoir bel et bien affronté le chef qui était d'ailleurs un des ennemis les plus puissants qu'il ait affronté. Et comme au cours de leur conversation, ils ont complètement ignoré la question de Tornade Tragique, celle-ci s'énerve fortement en déclarant qu'elle n'avait
Saitama ovationne son disciple

Vas-y ! Continue !

pas besoin de son aide pour s'occuper du vaisseau et se met à l'insulter avec une série de propos méprisants en rapport avec son crâne chauve. Il est tellement vexé qui ne trouve pas la force de répondre et en laisse le soin à Genos. Alors, son disciple s'avance en menaçant Tornade Tragique. Il va jusqu'à la traiter de gamine sous les ovations de son maître. La réponse ne se fait pas attendre : Tornade Tragique l'envoie s'écraser contre un mur avec sa télékinésie en disant que ça ne se fait pas d'insulter son aînée. Et comme Saitama est désolé envers Genos, la n°2 de classe S veut maintenant se venger sur lui. Heureusement, la dispute est interrompue par Bang qui demande à la femme de se montrer digne de son rang.

Dans l'animé, quelques temps après que la Ville A ait été rebâtie, la Ville Z se fait attaquer par un monstre de niveau Dragon : Porcophélès le Roi des Enfers. Après que Genos ait empêché un enfant de se faire écraser, Saitama surgit de nulle part et pulvérise la tête du monstre d'un coup de poing, ce qui l'exaspère encore plus.

Episode spécial 7

/!\Alerte : taux de spoil 100% !/!\
Toute cette page dépasse l'animé. Ceux qui ne suivent que l'animé ne doivent pas la lire.

Arc du Secret de King

Alors qu'ils faisaient les courses en ville, Saitama et Genos croisent King dans la Ville M à qui l'on vient d'attribuer une victoire sur l'Homme-Reptile. Comme il ignore qui il est, Genos lui explique qu'il est n°7 de la classe S et qu'il est réputé comme l'homme le plus fort du monde. De loin, ils le voient après faire face à un robot. Et comme King, bien que peu expressif, parvient à reporter le combat pour avoir le temps d'aller aux toilettes, G4 impose la condition qu'au bout de 10 minutes, s'il n'est pas de retour, il irait tuer 10 innocents toutes les minutes.

Comme King tarde à revenir, le cyborg
G4 VS Genos, Saitama passif

Genos refuse l'aide pour cette fois.

est contraint de le remplacer pour ce combat et attaque G4, parvenant à lui tenir tête, et même à lui détruire son épée. Puis, il l'envoie au tapis avec en lançant son poing relié à son bras par un câble. L'homme chauve demande ce que c'est et appelle ça un Rocket Punch en l'absence de réponse. Mais G4 se redresse et essaye d'écrabouiller Genos qui lutte en bloquant son pied. Saitama lui demande s'il veut un coup de main, mais par fierté, son disciple refuse. Étant donné que sa première épreuve consiste à atteindre le top 10 de la classe S, il dit qu'il ne peut y parvenir s'il est incapable de vaincre ce genre d'ennemis. Saitama respecte sa décision, mais lui demande quand même de ne pas perdre, et repart tranquillement avec les sacs de courses. Peu de temps après, il fait irruption sans gêne dans l'appartement de King. Celui-ci, en train de jouer à un jeu de simulation de rencontres, cherche un pseudo pour créer son compte. L'intrus lui propose de mettre King, mais le concerné répond que ce serait bizarre qu'il mette son nom de héros. A cet instant, il prend conscience de la présence impromptue de Saitama. Il lui demande ce qu'il fait chez lui, mais Saitama répond juste que la fenêtre était ouverte. La réponse ne satisfait pas King qui reste troublé : ils se trouvent au 22ème étage. Le fait d'avoir un étranger chez lui à l'improviste le gêne beaucoup, et demande s'il sait au moins qu'il est un héros de classe S, mais Saitama répond qu'il le connaît déjà de réputation. Sa réponse déclenche en King un souvenir et comprend qu'il a déjà vu son intrus à la réunion des héros de classe S, en tant que héros de classe B. A ce moment, le héros de classe B remarque à quel genre de jeu King s'apprêtait à jouer. Complètement paniqué, il se met à baratiner en brodant des mensonges pur lui faire croire qu'il l'a acheté par accident et s'était trompé sur le sens du nom du jeu. Puis, il lui propose de jouer avec lui à un autre de ses jeux. Le héros de classe S est de plus en plus intrigué par son attitude étrange : pas de respect que
Les 2 geeks

le quotidien secret de King

ce soit vis-à-vis de son âge ou de son rang de héros. Saitama accepte, demandant simplement à son disciple de ne pas mourir.

Plus tard, alors qu'ils son en train de jouer, Saitama remarque que son hôte est très doué aux jeux vidéos. Il lui répond qu'il a déjà figuré au sommet de certains classements de tournois. Mais au fond de lui, il est exaspéré et se demande si le jeune homme va finir par partir de chez lui. De ce qu'il vient d'entendre, Saitama en déduit qu'il est à la fois fort dans la vraie vie et dans les jeux vidéos. Mais il en vient à la question qui l'a conduit à s'introduire chez lui : pourquoi a-t-il fuit le combat contre le robot? A cause de son comportement, Genos doit le remplacer. Saitama se met à spéculer, en se demandant si comme lui, il s'ennuie après être devenu trop fort. Il ne remarque pas qu'entre-temps, le héros de classe S transpire d'angoisse à ces questions. Pour ne rien arranger, les haut-parleurs de la Ville M annoncent l'apparition d'un oiseau géant au-dessus de la ville : fléau de niveau Démon, ce qui inquiète encore plus à vue d'œil King. Mais Saitama s'en préoccupe à peine en faisant remarquer qu'il y a de plus en plus d'alertes ces derniers temps. Il décide alors le laisser enfin pour rentrer chez lui et demande avant ce que King va faire maintenant. Mais à cet instant précis, King peut entrevoir derrière la baie vitrée dans le dos de Saitama l'oiseau géant qui leur fonce dessus.

Celui-ci s'accroche avec ses serres à l'immeuble et donne un coup de bec droit dans l'appartement de King. Alors que ce de dernier s'est plaqué sous l'effet de la peur au mur, Saitama a juste bloqué le bec d'une main. Le héros de classe B soulève un fait étrange : l'être mystérieux est venu directement chez King. Il dit alors au propriétaire des lieux
Panique chez King

Saitama protège King

qu'étant donné qu'il se trouve chez lui, c'est à lui de le battre, mais King n'a pas l'air décidé. Il veut dire quelque chose à Saitama, mais lorsqu'il rouvre les yeux, Saitama a vaincu la créature de niveau Démon à son grand étonnement, puis lui demande si ce qu'il vient de dire était vrai : s'il est un imposteur. King fond en larmes en reconnaissant l'homme qui l'avait sauvé le jour où on lui a infligé ses cicatrices à l’œil.

Après s'être remis de ses émotions, King explique toute son histoire à Saitama. Il est devenu l'"homme le plus fort du monde" pour s'être retrouvé par hasard sur les lieux d'un héros inconnu qui a tout l'air d'être Saitama. Celui-ci lui demande s'il est fier de ses mensonges, sauf qu'il ne se sentait pas capable d'aller briser l'ambiance. Le chauve lui demande s'il va continuer à être un superhéros, mais il n'a pas la force de décider. Alors, le héros de classe C lui propose de devenir réellement fort pour mériter son titre, puis il commence à se préparer à partir. King lui demande s'il lui en veut, mais il se contente de dire qu'il reviendra jouer aux jeux vidéos avec lui.

Chapitre extra 14

Arc Introduction de Garoh

Sonic toujours à la recherche de Saitama évoque qu'il est actuellement 33ème de la classe B. Entretemps, Saitama joue aux jeux vidéos avec King. Il lui reproche de ne pas le laisser récolter les items, ce à quoi King lui répond le dicton "Premier arrivé premier servi".

Arc du Clan Fubuki

Jouant sur une console dans son appartement avec son disciple, ce dernier lui apprend qu'il est désormais 7ème de la classe B et lui 14ème de la classe S. Saitama est un peu étonné puisqu'ils ne font que taper sur les monstres qu'ils croisent. Mais pour Genos, c'est plus complexe : ils ont croisé des monstres tous les jours, et son maître n'a même pas déclaré tous les monstres qu'il a vaincu. Donc, il y a eu des témoignages sur les exploits de Saitama, ce qui implique que l'on commence à le considérer comme un superhéros et donc il pourrait peut-être avoir enfin un fan-club. Le maître du cyborg fait la remarque comme quoi lui-même n'en a pas à la classe S, sauf qu'il le corrige car il en a déjà un, ce qui l'étonne. Tandis que Saitama est occupé à ramasser un item dans son jeu, Genos s'éclipse discrètement en ayant senti quelqu'un approcher à haute vitesse.

En sortant de l'appartement, le cyborg croise Sonic venu défier à nouveau Saitama. Mais Genos refuse de le laisser passer et le défie. Pendant ce temps, le concerné se méprend et écrase la sauvegarde de King. Il lui avait emprunté son jeu sans demander, mais il dit qu'il s'en fichera, ou pas.

20 minutes plus tard, il est appelé à la porte par Faucils qui lui ordonne de sortir pour rencontrer le n°1 de la classe B :
Trio de tête du Clan Fubuki

lent à comprendre

Blizzard Infernal. Il ouvre la porte et penche la tête au dehors en disant qu'il a déjà reçu le journal, mais Faucils lui rétorque qu'ils sont des héros avec un meilleur classement que le sien. D'un air sombre, Blizzard Infernal donne son nom de héros et demande s'il sait ce que cela veut dire. Saitama toujours souriant répond qu'il la connaît pas, ce qui jette un froid pendant quelques instants. Contrarié, Faucils, le n°2 de la classe B lui précise qu'elle est le n°1 de cette même classe à laquelle appartient Saitama. En réponse, il donne ses félicitations. Les 3 visiteurs contiennent leur colère de voir autant d'insolence. Faucils reprend tant bien que mal la parole. Saitama se montrerait trop méprisant et devrait avoir l'obligeance comme il est de coutume en arrivant dans la classe B de venir saluer mademoiselle Blizzard. Saitama commence à prendre un air plus grave et sort de derrière la porte. Puisqu'ils veulent des salutations, il bougonne qu'il se nomme Saitama et qu'il est ravi de la rencontrer. Blizzard Infernal est un peu plus détendue et aborde un thème : est-il au courant de l'existence des factions de héros? Comme il répond négativement, elle lui répond que ce n'est pas étonnant puisqu'il n'est héros que depuis 3 mois, déclarant qu'il ne peut continuer ainsi. Comme il ne saisit pas le sens, elle lui explique que s'élever dans les rangs des héros est impossible à moins de rejoindre une faction pour progresser avec les autres. Saitama veut savoir pourquoi, et petit-à-petit, elle lui répond que d'autres héros essayeront de l'entraver dans son ascension. Il ne se montre toujours pas compréhensif, mais Blizzard Infernal n'a pas terminé : il doit travailler pour elle, dans son Clan Fubuki s'il veut assurer sa position dans le classement. Il commence à réfléchir profondément
Saitama - Faucils et Macack

refus

et donne enfin une conclusion : en clair, s'il refuse, ils feront tout pour le déranger. Cette méthode l'exaspère et demande si elle menace tous les nouveaux, mais il semblerait selon ses dires que cela ne concerne que ceux qui sont prometteurs. Pour lui, ça les fait ressembler à des gangsters et déduit qu'elle craint qu'il ne lui pique son rang. Blizzard Infernal dit que cela ne l'inquiète pas car elle ne compte pas rester encore longtemps dans la classe B pour monter en classe A. Alors qu'il veut savoir pourquoi elle attend avant de monter en classe A puisque même avec des laquais, être en classe B doit être ennuyeux, elle revient au sujet principal et exige sa réponse. Saitama refuse sèchement, disant qu'ils devaient se douter de sa réponse. Il ne voit pas de sens à une hiérarchie chez les héros. Devant son refus, elle ordonne à Faucils et Macack d'intervenir pour s'assurer qu'il ne puisse plus jamais exercer la fonction de héros. Or, comme ils se précipitent, le chauve les éjecte tous les deux d'un unique coup de poing, les faisant atterrir dans une pile de pneus dans la rue en contrebas. D'abord, choquée par cette résistance, Saitama lui annonce qu'elle ne survivra pas avec cette méthode.


Blizzard Infernal prend un air de défiance, laisse tomber sa veste de fourrure et se met en garde. Alors qu'elle lève les mains en l'air, le vent commence à souffler violemment autour d'eux. Saitama reconnaît alors de la télékinésie, Blizzard Infernal remarque qu'il n'est pas très surpris. En effet, il déçu d'avance et s'attend à ce qu'elle l'attaque avec de la poussière et des cailloux. Elle passe tout de même à l'offensive en pensant qu'il la sous-estime avec sa Tempête Infernale qui projette Saitama dans la rue depuis la rambarde de son étage. Puis, elle descend à son tour dans la rue en lévitant près de sa tornade, persuadée de l'avoir déchiquetée.
Saitama attaqué par Blizzard Infernal

La télékinésiste attaque Saitama.

Alors qu'elle profite intérieurement de ce moment de supériorité, ce moment s'avère éphémère puisque Saitama apparaît nonchalamment derrière elle en exprimant qu'il désapprouve les femmes hystériques au pouvoir. Il s'approche facilement d'elle, ce qui la trouble. Il n'hésite pas à lui rappeler le rôle des héros contre les monstres, et à lui déclarer que se cacher derrière des subordonnées ne lui servira pas à grand-chose si elle-même n'est pas individuellement puissante. Tôt ou tard elle sera confrontée à un monstre dont ses subordonnés ne pourront la protéger, et vouloir conserver sa position dans l'Association des Héros est une idée stupide. Malgré ces paroles, Blizzard Infernal est toujours déterminée, mais même lorsqu'elle veut l'engloutir dans de la roche, il s'en sort d'un seul coup de poing. Elle le propulse en arrière avec une spirale de vent et de projectiles, puis enchaîne avec des rafales de cailloux que Saitama continue d'esquiver ou de parer. Désespérée, elle sort un poignard pour l'attaquer au corps-à-corps en commençant à pleurer. Mais à cet instant précis où elle lui fonce dessus, Saitama remarque dans une fraction de seconde Sonic et Genos qui se battent en même temps derrière elle. Il a tout juste le temps de s'interposer pour la sauver de l'explosion du choc entre le ninja et le cyborg.


Après ça, il se tourne vers son disciple en lui disant qu'avec son cirque il a du envoyer plein de poussière dans l'appartement, et en
Saitama a protégé Blizzard Infernal

Saitama sauve Blizzard Infernal de la déflagration.

en soulevant le fait qu'il a cru voir Sonic. Genos s'excuse de devoir combattre si près de chez lui. Ils sont interrompus par Fubuki qui remarque que Saitama est en étroite relation avec un héros de classe S. Le cyborg l'identifie alors et réalise qu'elle est certainement venu soumettre son maître à son groupe. Il ajoute qu'elle se sera fait éclater par son maître, mais il lui explique qu'en fait c'est justement Genos et son ennemi qui l'ont blessée et pas lui. Le cyborg présente ses excuses, mais il encaisse alors un Shuriken Explosif de Sonic qui est revenu. Le chauve commence à se plaindre d'avoir trop de monde dans son quartier. Genos demande à se charger lui-même du tueur à gages, ce qu'accepte Saitama qui se met un peu à l'écart.


Néanmoins, voyant la tournure du combat, il intervient lorsque Sonic attaque avec ses 4 Ombres Mortuaires tandis que Genos qui veut riposter avec son Incinération à pleine puissance. Il aplatit Genos au sol pour laisser Sonic le Foudroyant donner un coup dans le vide au-dessus de lui. Sa justification auprès de Sonic est qu'il en a marre de cette journée et n'a pas envie de voir son quartier rasé. Par conséquent, il
Sauts Latéraux bien Vénères avec kanjis

Saitama montre à Sonic la vraie vitesse.

va s'occuper de Sonic qui le dérange depuis trop longtemps, ce qui ravit la Vitesse du Son qui peut enfin se préoccuper de sa vraie cible.

Sans laisser le temps à Genos de sortir de la zone de combat, il déclenche sa technique des 10 Ombres Mortuaires. Saitama regarde un temps les progrès de Sonic le Foudroyant. En réaction, il passe en Série des Mouvements Vénères et accomplit les Sauts Latéraux bien Vénères qui sidère Sonic. Le ninja se heurte alors au mur de clones de son rival et s'effondre au sol à cause de l'onde de choc. Alors qu'il veut connaître le secret de cette technique, Saitama répond qu'il s'est contenté de bouger en pas chassés. Avant s'évanouir, la Vitesse du Son déclare qu'il prendra sa revanche. Genos souffle en disant qu'il est enfin mort. Comme Saitama lui répond que non, il regarde à ses pieds et voit que le ninja a simulé son évanouissement et s'est enfuit durant son instant de distraction.

De retour à l'appartement, Blizzard Infernal raconte à lui et Genos les raisons de ses agissements et sa relation ambiguë avec sa sœur, Tornade Tragique,
Blizzard Infernal voit son idéologie réfutée

Blizzard Infernal voit les singulières relations de Saitama.

qui est n°2 de la classe S. Il lit tranquillement un manga pendant qu'elle parle. Il écoute à peine. Après qu'elle ait expliqué qu'atteindre le sommet de la classe A était impossible à cause de Bogosse Masqué, elle lui demande ce qu'il lui reproche à vouloir fonder sa propre faction pour devenir plus puissante. Saitama répond qu'il ne lui reproche rien, mais qu'il n'a simplement pas envie de rejoindre le Clan Fubuki. Elle tente alors de le persuader qu'il n'arrivera pas à gagner en rang en restant seule, mais elle est interrompue. King rentre dans l'appartement pour réclamer le jeu dont il se doute que c'est Saitama qui l'a emporté avec lui. Elle est bouche bée en voyant celui qu'on appelle l'homme le plus fort du monde dans l’appartement d'un héros de classe B. Saitama lui tend la console portable avec le jeu dedans, mais s'excuse d'avoir écrasé sa sauvegarde, ce qui ne dérange pas tellement King.

Dans la même journée, une réunion se déroule où au siège de l'Association des Héros. Son nom de héros est désormais "le Chauve à la Cape", alors que son ami est désormais surnommé "Démon Cyborg".

Arc de la Chasse aux Héros

Quelques heures après, il reçoit la visite de Charanko chez lui, annonçant avoir été renvoyé par Bang qui avait un comportement bizarre.
Il y a du monde aujourd'hui chez Saitama

Pour une fois : son appartement accueille du monde !

Genos explique à Charanko sans doute pour le protéger de Garoh. En effet, Croc d'Argent s'est chargé officiellement de traquer Garoh lui-même. Ce qui frappe Charanko. Genos s'adresse ensuite à son maître pour remarquer qu'ils ne sont pas si proches que ça de lui en fin de compte. perdu dans ses pensées, Saitama est en train de comparer avec pessimisme son nouveau nom de héros qu'il vient d'apprendre par rapport à la classe de "Croc d'Argent". Puis, il sort de ses réflexions et déclare gravement que quelque chose lui échappe : il ne sait pas qui est Charanko. Genos lui chuchote à l'oreille que c'est l'unique et incompétent disciple de Bang.

Le soir venu, il s'aperçoit que Genos a encore modifié son corps. Tout fier, le cyborg résume que le professeur a amélioré sa puissance. Ce que Saitama remarque plus particulièrement, ce sont ses nouveaux cheveux. D'après Genos, ceux-là sont résistants aux chocs et à la chaleur. Il lui propose de s'en faire implanter de semblables, mais Saitama doit s'énerver pour faire comprendre qu'il n'est pas intéressé.

Quelques jours après, il rend visite à Roulettes Rider à l'hôpital de l'Association des Héros. Son collègue le remercie pour cette attention. Le Chauve à la Cape dépose des bananes sur la table de nuit et s'en sert une. Le blessé demande à tout hasard si ces
Saitama réserve de bananes

des bananes : à manger, et pour négocier

bananes ne sont pas pour lui. Saitama en propose une à son interlocuteur et explique qu'il est venu prendre de ses nouvelles après avoir eu vent au journal télévisé de l'affrontement qui avait eu lieu. Perplexe, Roulettes Rider en vient directement à parler de l'agresseur : Garoh, un humain classé en tant que monstre. Cette description surprend Saitama. D'après ce qu'il lui raconte, Saitama en déduit que c'est un imbécile, mais le blessé le contredit en affirmant qu'il est fort, sous-entendant qu'il est plus redoutable que le Roi des profondeurs. Master Marcel qui était dans la même chambre se joint à la conversation pour dire que Garoh est un pratiquant d'arts martiaux de très haut niveau, en tant qu'élève de Croc d'Argent. Il utilise le Poing Destructeur Fluctuant. Roulettes Rider tire le rideau pour le voir, et Saitama le reconnaît comme celui qui a le plus morflé au cours de la rixe selon les informations. Cette remarque vexe le héros de classe S qui rappelle qui lui au moins ne s'est pas fait éclater en un seul coup. Il se sent bête de discuter de ça, car il a été pris au dépourvu malgré son expérience. Lui offrant une banane, le Chauve à la Cape demande à obtenir plus de détails. Pendant un moment, Master Marcel lui explique tous les principes du Poing Destructeur Fluctuant et la manière dont l'emploie Garoh : riposte au double de la puissance de l'attaque de son ennemis, déviation des coups, ciblage des points vitaux, etc... De ce fait, alors que les monstres habituels ne se reposent que sur leur force brute, Garoh est un monstre qui sait comment combattre un héros et se repose avant tout sur sa technique. Saitama se monstre intéressé, d'autant que le n°15 de classe S ignore lui-même si Croc d'Argent pourrait le battre. Comme il tourne le dos à Master Marcel, ce dernier soulève que le problème est qu'un tel ennemi peut endiguer les efforts de l'Association des Héros à lui seul et menacer la population. Alors Saitama réfléchit : puisque Garoh commence à s'en prendre aux héros de classe S, il en vient avec joie à la conclusion que Garoh viendra bientôt l'affronter.


Puis, il se rend dans la chambre de Charanko. Il demande à le voir, et le jeune homme dans le plâtre est obligé de lui rappeler une nouvelle fois son nom, très énervé et mal en point. Voulant connaître la raison de sa visite, Saitama l'amadoue en lui proposant une banane et en jouant sur la compassion. Mais il n'est pas très subtile en dévie rapidement sur le sujet qui l'intéresse
Et encore de bananes

Comment amadouer avec Saitama. Leçon n°1 : les bananes !

au grand dam de Charanko. Charanko lui pose la question s'il désire affronter un puissant artiste martial, étant étonné puisqu'il avait auparavant refusé l'offre de Bang. Il épluche sa banane et dit que c'est une envie nouvelle. Charanko lui propose à nouveau de se mesurer à Bang qui est un combattant terriblement puissant. Le Chauve à la Cape répond en mâchant son fruit qu'il trouve impoli de demander une telle faveur à une personne âgée, ce qui sidère le blessé car il est lui-même déjà très impoli. De toute façon, il lui rétorque qu'il n'a aucune chance puisqu'il est un débutant qui n'a pas suivi le même entraînement que lui au dojo de Bang. Pourtant, il a l'air d'un débutant selon son visiteur. Charanko commence vraiment à douter qu'il lui rende visite pour de vrai. Déçu, il compte partir, mais l'élève de Bang l'interpelle une ultime fois pour lui tendre un billet qu'il avait acheté en tant qu'élève de Bang. Il s'agit d'un moyen d'entrer dans une arène où va se dérouler d'ici peu de temps un tournoi d'arts martiaux. Lui, étant amoché, ne peut pas y participer et n'a plus besoin de ce billet. Il suggère à Saitama d'entrer pour se mettre en spectateur. Ce dernier voit que son interlocuteur compte abandonner. Charanko se dit que de toute façon il n'avait sans doute aucune chance de victoire. Il évoque qu'il y a une récompense de 3 millions de yens pour le vainqueur, (ce qui donne de gros yeux à Saitama), et rajoute que ce billet est à son nom et qu'il va devoir abandonner. Mais surtout, Charanko prévient Saitama qu'il ne doit même pas avoir l'idée de se faire passer pour lui, et insiste bien, mais Saitama n'a pas l'air de l'écouter.


Dans la soirée, Saitama erre dans les rues et s'exclame avoir trouvé ce qu'il
Garoh VS Saitama

agression et riposte

cherchait. Or, Garou le Chasseur de Héros se trouve devant lui et se retourne quand il l'entend s'exclamer. Le prenant pour un héros ordinaire venant l'arrêter, il l'attaque d'un coup sur son épaule, ce qui l'enfonce légèrement dans le trottoir pour tout résultat. Déconcerté, le Chauve à la Cape met un temps avant de comprendre lassé qu'il se fait agresser. Alors que Garoh ne comprend absolument rien et a un regard paniqué, Saitama l’assomme facilement avec le même coup que Garoh venait d'utiliser. Puis, il se tourne vers la boutique la plus proche et demande à acheter une perruque.

Le lendemain matin, comme  Genos voit Saitama essayant devant une glace une énorme perruque rousse sur la tête, il en déduit que son maître veut en finir avec le complexe sur son crâne chauve. Il appelle alors le professeur Kidob pour savoir si c'est possible de faire implanter à Saitama des cheveux comme les siens. Par patience, Saitama attend que Genos ait terminé son appel, et lui ait demandé s'il était libre mercredi prochain pour l'opération, pour lui expliquer qu'il se trompe. Il lui tend le billet de Charanko et annonce qu'il va se faire passer pour lui au cours d'un tournoi aujourd'hui même. Il suggère à Genos de l'accompagner afin d'observer l'expérience de devenir un artiste martial.

Arc du Super Fight

Plus tard, il arrive au guichet de l'arène qui se trouve au Super Stadium de la Ville C, vêtu d'un kimono et de sa perruque et s'inscrit en tant que Charanko (mais écorche le nom de son dojo). Une fois dans une salle d'attente, Saitama lit un manga pour patienter. Néanmoins, un peu curieux, il jette un coup d'oeil à la brochure du programme du tournoi, où il trouve l'ordre des combats et des avis sur son issue. Bien qu'il ne connaisse aucun de ses futurs ennemis, il a de l'espoir de voir de bons adversaires. Les favoris du tournoi ont l'air d'être Suiryû et Bakuzan.

Tout à coup, il est rejoint par Grimasse, qui est manifestement une connaissance du vrai Charanko, ce qui l'inquiète et l'incite à cacher son visage derrière une feuille de papier. Celui-ci fait remarquer que c'est étrange qu'il se soit inscrit sous en tant qu'utilisateur du
Camouflage!

Camouflage !

Poing tracteur flatulent. Saitama répond que c'est parce qu'il n'a jamais aimé le vrai nom du dojo. Grimasse le prévient qu'il n'y a pas que lui qui pourrait l'en blâmer. Maître bang avait lui-même participé une fois au Super Fight et l'avait remporté, faisant la renommée de son dojo, ce qui montre l'avantage octroyé par ce tournoi. Mais 6 mois plus tôt, au précédent Super Fight, un homme portant un masque de loup qui avait pris le pseudonyme de "le Loup-garou" avait remporté le tournoi. Mais plus tard dans la journée, il s'est avéré que le participant qui s'était inscrit à ce nom avait été ligoté et enfermé dans un casier du vestiaire. L'imposteur n'est jamais réapparu. Depuis ce jour, se masquer et prendre un faux nom sont interdits dans le réglement. C'est pourquoi, il pense que Charanko court un risque en mentant. Saitama n'écoute qu'à peine et trouve son histoire longue. Il ne fait qu’acquiescer de temps à autre. Grimasse le prévient qu'il court un grand risque à prendre une fausse identité et en changeant le nom de son dojo. Saitama dit qu'il se doute que les arbitres puissent être très énervés. D'après Grimasse ce serait pire : ils pourraient appeler la police en plus de le virer du tournoi. Alors que Saitama transpire derrière sa feuille de papier, Grimasse croit que c'est parce qu'il a aussi compris qui était le Loup-garou. Pour lui, il ne fait nul doute que c'était Garoh à son style de combat. Saitama est rassuré en réalisant que le camarade de Charanko se trompe toujours à son sujet, ce qui ne l'empêche pas de retenir qu'il vient d'entendre un autre méfait de Garoh. Fier de lui, le grand gaillard affirme qu'il va se battre comme si Garoh était devant lui et remporter le tournoi. Après ça, il pourra se considérer d'égal-à-égal avec Bang sans timidité. Il commence à poser à nouveau des questions au faux Charanko : se doutant que s'il n'a pas mis le nom de son dojo, il participe clandestinement. Il le voit encore cobaye pour les techniques de strangulation par le passé. Il n'en revient toujours pas qu'il soit à ce jour l'unique disciple du grand artiste martial, lui qui en son temps était le plus mauvais de tous.


Grimasse repense à son passé au Dojo du Poing Destructeur Fluctuant. Il était parmi les premiers à partir après la pagaille causée par Garoh. Même s'il a fondé son propre style de combat, le Kenpô grimacier, il regrette d'être parti ainsi par sa faute. Alors qu'ils étaient en plein entraînement dans la cour du dojo, et ce en l'absence de Bang (et de Charanko en parallèle). Alors qu'ils étaient tous en train d'exécuter des échauffements collectifs, Garoh rompit soudainement la formation, blasé. Il comptait partir et déclencha une bagarre pour se battre pour de vrai : il considérait avoir tout appris. Grimasse ne le considère même plus comme un humain et considère être resté élève de Bang aussi longtemps qu'il le pouvait. Saitama déclare que ce serait plutôt une mauvaise excuse que de faire semblant de combattre Garou, car Charanko, lui a combattu Garoh, ce qui choque d'abord Grimasse qu'on accuse de lâcheté. L'imposteur dit alors qu'il sera celui qui corrigera
Saitama converse avec Grimasse

Saitama traite Grimasse de lâche comparé à Charanko.

Garoh s'il continue sa Chasse aux Héros. Grimasse veut comprendre ce qu'il raconte, mais il reçoit pour réponse qu'il ferait mieux de ne plus se prendre pour le supérieur de quelqu'un. Devant cette attitude, Grimasse explique que si tous les deux gagnent continuellement durant la journée entière du tournoi ils finiraient par se rencontrer. Il sort en claquant la porte en concluant que s'ils se battent entre eux il lui montrera un vrai combat. Après son départ, Saitama retire sa perruque et se remémore qu'il a oublié depuis longtemps à quoi ressemblait un vrai combat.


Plus tard, Grimasse frappe à sa porte et le presse de venir, car le tournoi va commencer et qu'on n'attend plus que lui. Le temps de lâcher son manga et de renfiler sa perruque, Saitama le rejoint avec optimisme. Lui et tous les autres participants montent sur le plateau de combat où ils sont présentés au public par le commentateur. Le faux Charanko, lui est sèchement désigné comme un inconnu peu prometteur qui lisait un manga dans la salle d'attente. N'importe qui peut participer après tout. On évoque même au micro que les arbitres ont reçu une note de sa part "Prière de ne pas me taper sur la tête", ce qui déclenche des rires et du mépris dans la foule au vu de l'évènement où il se trouve.

Une fois de retour dans les couloirs, il retrouve Grimasse qui a du mal à gérer son stress, mais qui refuse de l'avouer à Charanko. C'est alors que Zakos, prochain adversaire de Saitama vient le voir en faisant remarquer qu'il n'a jamais entendu parler de lui ou de son style de combat, ce qui induit qu'il est un débutant ou un étranger. Il croit qu'il sous-estime les arts martiaux employés dans ce tournoi et lui somme d'abandonner, ou sinon il ne se retiendrait pas. Saitama jette un regard à Grimasse en lui conseillant de ne pas avoir peur, sauf que celui-ci s'énerve en lui faisant comprendre que c'est à lui qu'il parlait. Zakos demande ce que signifie le nœud papillon qui noue la ceinture de Charanko, ajoutant d'un air
Zakos, Grimasse et Saitama discutent

dernière chance d'abandonner

plaisantin qu'ils ne sont pas dans une aire de jeux pour enfants. Grimasse se sent obligé de refaire correctement son nœud. L'interlocuteur continue en évoquant que, rassemblant tous les grands arts martiaux non-conventionnels, ce tournoi n'est accessible qu'avec un billet remis pour chaque dojo de renom qui en dispose comme il le souhaite, que ce soit en le conservant ou en le donnant à un parfait inconnu. L'angoisse du faux Charanko se fait légèrement sentir quand son futur adversaire lui demande où il a eu son ticket. Cependant, Grimasse répond à sa place en expliquant que Charanko vient du Dojo du Poing Destructeur Fluctuant. Cette dernière réplique fait rire Zakos qui se moque complètement de Bang, qui est d'ailleurs censé être l'un des juges spéciaux à ce tournoi, mais qui s'est visiblement absenté pour le compte de ses activités de héros. Alors que ses propos sévèrement insultants pour Bang blessent Grimasse, celui-ci est frustré que son camarade ne défende pas l'honneur de son maître. Or, comme Saitama n'a rien écouté, il fait comprendre que Zakos peut dire ce qu'il veut, mais qu'il a hâte de voir sa façon de se battre. Néanmoins, il ne se fait guère d'illusions et ne l'estime pas fort du tout. Cette réponse amuse Grimasse et vexe Zakos qui lui garantit qu'il va se venger et l'humilier.


A la fin du combat entre Ling Ling et Éclairomax, où ce dernier gagne haut la main, l'imposteur demande à Grimasse ce que signifie le terme "désavantagé" utilisé par le commentateur pour qualifier ce héros. Grimasse est surpris qu'il ne soit pas au courant. En fait, ce mot désigne les concurrents qui sont considérés comme n'ayant presque aucune chance de victoire. Il déduit que tout le monde a pris Éclairomax pour quelqu'un de faible, mais Grimasse justifie cette idée par le simple fait qu'il y ait une mode faisant qu'un grand nombre d'artistes martiaux rejoigne l'Association des Héros par facilité. Alors, Saitama demande si ça concerne Bang, mais Grimasse lui rétorque qu'il s'agit d'une exception parce qu'il a prouvé sa valeur, ce dont le monde des arts martiaux lui est redevable. En revanche, il ajoute que Charanko est aussi un désavantagé, ce qui n'est pas une surprise puisqu'il est le plus faible du tournoi. Peu inquiété, Saitama regarde la fiche de l'ordre des combats que lui tend sa "connaissance", puis, pensant que les deux participants affichés à côté de son nom ne sont pas très forts, il réalise qu'on le prend pour un cadeau. A cet instant, Zakos intervient en affirmant que c'est faux : une fois que lui, aura vaincu
Zakos veut la peau de Charanko

Tu m'as cherché !

Charanko, il affrontera l'autre participant en question, Bakuzan, qui est l'un des favoris. Ayant les idées claires, Saitama déclare que si tout ça est fait exprès, Zakos est aussi un désavantagé. Furieux, une fois monté sur le plateau pour leur combat, le jeune homme l'avertit qu'il va le tuer.


4 secondes plus tard, Zakos est mis KO après avoir reçu une gifle du faux Charanko dans sa figure, ce qui choque énormément l'assistance. Au micro, le commentateur annonce que Charanko
Zakos KO OS

One-Shot !

était trop fort, mais il se corrige en prenant la solution dans le sens inverse : Zakos était trop faible, ce qui est dommage étant donné qu'il comptait demander sa fiancée en mariage après ce tournoi. Alors que le commentateur reçoit un message, il annonce à son micro que la fiancée de Zakos a refusé de venir, ce qui lui épargne d'être vu par elle dans cette situation humiliante. Saitama se réjouit pour son ennemi en disant que tout s'arrange, mais le concerné marmonne que rien ne va bien au contraire.


Au 2nd tour, Saitama retourne près de Grimasse, et ensemble, ils regardent le duel entre Éclairomax et le quadruple-champion. Dès que ce dernier entre dans la place, l'atmosphère dans l'arène est très admirative, et lorsqu'il gagne d'un seul coup, Grimasse est perturbé de voir que Charanko n'est pas plus secoué.

Puis, on le voit regarder le match suivant en baillant.

Avant que Grimasse ne débute son affrontement, le faux Charanko l'encourage, et en retour, Grimasse rétorque avec stress que son statut d'ancien second meilleur élève de Bang lui garantit sa victoire.

Quand Grimasse revient du duel, il s'avère que Saitama est obligé de lui demander s'il a gagné, car il était aux toilettes, ce qui désole l'artiste martial. Puis, il est trop concentré à renouer son nœud de ceinture en se dirigeant vers le plateau pour entendre les mises en garde de Grimasse. Il arrive devant le double-champion Bakuzan. Sa réputation est terrible au point qu'une équipe médicale avec brancard et médecin et déjà prête à intervenir. D'un regard de tueur, Bakuzan lui ordonne de se concentrer excessivement, et annonce qu'il va lui donner une raclée mortelle. Enfin, Charanko termine de nouer sa ceinture, devenant enfin focalisé sur Bakuzan qu'il n'a donc pas écouté. Le début du combat est déclaré par l'arbitre. Pendant un court instant, il ne fait qu'attendre que Bakuzan s'approche avec son air sérieux habituel.
  • Bakuzan montre le futur de Charanko.
  • Charanko ne veut pas qu'on touche à sa tête.
Bakuzan se décide à avancer, mais il se montre furieux en le prenant soit pour un débutant qui ne sait même pas prendre une posture de combat, soit pour un trouillard incapable de bouger sous l'effet de la peur : une insulte pour ce double-champion. Le faux Charanko confirme qu'il s'essaye pour la 1ère fois aux arts martiaux et demande à voir ce que Bakuzan peut accomplir. Craquant ses doigts, son interlocuteur, assez énervé, accède à sa demande, et commence à lui donner une petite leçon sur la mort qu'il lui prépare par l'Art de l'assassinat infernal. Il se met à lui mimer ses attaques : un Coup de Pied Bas du Démon Hurlant pour le faucher en rompant ses jambes, un Coup de Pied Moyen Tueur d'Ours pour lui démolir le bras, une Poussée du Carnage pour lui exploser les intestins, et enfin une Main Aiguisée Bannisseuse des Enfers pour lui fendre le crâne. Saitama prête plus attention à la main posée sur sa tête qu'au sourire malsain de son ennemi qui conclut en résumant que cet enchaînement sera mortel. En réaction, Charanko frappe d'un uppercut Bakuzan en rappelant qu'il ne veut pas qu'on touche à sa tête. Son adversaire atterrit KO en dehors du plateau de combat. Remettant sa perruque à l'endroit, il constate un autre combat décevant avec cet artiste martial. Sa victoire a entretemps choqué tout le monde, car il n'est qu'un anonyme qui vient de battre facilement un des favoris du tournoi.


Demi-finalistes du 22ème Super Fight (manga)

Saitama parmi les demi-finalistes

Peu après, il retourne aux toilettes, et il entend depuis les cabinets les acclamations dues à la victoire de Suiryû sur Vipaire.

Revenu sur le ring, il entend Grimasse dire que "Charanko" n'a gagné que par chance. Pour ce tour, Grimasse compte le battre avec sa vraie expérience. Une fois Grimasse envoyé hors-ring exactement comme Bakuzan à un mètre près sur l'atterrissage, Saitama est qualifié en demi-finale avec : Suiryû, Volten et Choze.

Revenant aux sanitaires, Saitama retire sa perruque devant la glace. Il se sent contrarié par cet accessoire qui lui démange un peu le crâne. A peine Grimasse ouvre-t-il la porte qu'il la remet sur sa tête. Son précédent adversaire lui dit que c'est son tour. Sous le coup de l'arrivée surprise, le faux Charanko répond qu'il est bien nerveux pour son prochain combat. Volten lui explique que Volten a perdu contre Suiryû en un seul coup. Mais avant d'arriver en finale, Charanko devrait affronter le terrible Choze. D'après Grimasse, il pourrait être le désavantagé le plus puissant, et il retiendrait sa force réelle alors qu'il a failli tuer Mentaï et Bouffi. Si ça se trouve, il est plus puissant que Bakuzan. Grimasse le met en garde, mais Saitama se demande comment il arrive à jouer encore le mentor ce demi-concurrent qui ne sait même pas qui il est.

Une fois sur le ring, devant Choze, Saitama écoute sans broncher le commentateur qui les présente. Le combattant de la Technique de la Race au Sang Pur parle avec orgueil en expliquant qu'il aurait pu faire comme Charanko et Suiryû : battre ses ennemis en un seul coup, car il est de la race supérieure. Ses lointains ancêtres ont fait en sorte de conserver leurs meilleurs gènes, et lui, est le fruit de
Choze gagne un bâillemment

toujours plus d'ennui

leur meilleure descendance, un être parfait. Avec sa force, il pourrait asseoir sa race en remportant ce tournoi après avoir exécuté Suiryû et Saitama. Et bien-sûr, son plan se finit par la domination du monde. En l'entendant, Saitama pense à une comparaison dont il lui fait part : Choze est comme un de ces agriculteurs qui manipulent et transforment le maïs. Bien que le nouveau maïs ait un goût sucré, il reste du maïs. Choze a laissé passer les occasions de tuer ses ennemis précédents, mais là, il a l'intention de tuer Charanko. Avant ça, il le fixe avec son regard le plus horrible et lui demande de pleurer et crier. Quand l'arbitre lance le début du combat, Saitama frappe en bâillant, pour envoyer
Saitama VS Suiryû

le dernier concurrent

Choze hors du ring. Tout le monde est stupéfait de sa victoire. Si celle de Suiryû sur Volten s'est faite en 3 secondes, la sienne a été remportée en 2 secondes. Ainsi, les deux finalistes sont incontestablement des combattants incroyables, même si personne n'a jamais entendu parler de Charanko. Mais maintenant, le champion s'avance sur le ring, la foule est en extase à l'approche d'un incroyable combat de finale. Ce sera donc Suiryû du Poing nébuleux contre Charanko du Poing tracteur flatulent. La finale commence, mais intérieurement, Saitama craint que le sourire de Suiryû ne traduise qu'il a remarqué sa perruque.


Le commentateur termine ses présentations, et Suiryû demande à Charanko de pouvoir s'amuser avec lui, ce qui étonne le chauve. A peine l'arbitre sonne-t-il le début du duel que Suiryû assène un incroyablement rapide coup de pied dans la tempe de son adversaire, ou plutôt non, car il l'arrête au dernier moment. L'onde de choc légère manque de faire démasquer Saitama qui remet en un éclair sa perruque à l'aise sur son crâne. Puis, Suiryû recule un petit peu avec un air songeur pendant que tout le reste de l'assistance croit que le débutant n'a pas osé bouger sous l'effet de la peur. Consécutivement, le champion projette un coup de pied dans la face du bonhomme qui doit encore réajuster sa perruque assez vite pour que personne ne la remarque, et encore une fois, Suiryû arrête son attaque, et le public ne comprend pas la vérité derrière cette scène.
Suiryû donne une rafale de coups de pieds

Suiryû frappe en rafale sans toucher Saitama.

Saitama recule, angoissé de voir que son ennemi a l'air d'essayer de le démasquer alors que lui avait envie de le jauger un peu pour le luxe de la finale. Suiryû lui demande pourquoi il a peur alors qu'il sait qu'il peut voir à travers ses attaques. Au déluge de coups de pieds qui s'en suit, le faux Charanko bloque en permanence sa perruque avec ses deux mains, et Suiryû déclenche sans le toucher une vague de poussière derrière son adversaire. Le public est en exaltation devant cette démonstration impressionnante, et le commentateur indique que l'autre finaliste a levé les mains pour se protéger dans sa panique pendant que le quadruple-champion joue avec lui. Suiryû, lui, remarque qu'ils sont les seuls à pouvoir comprendre leur petit manège. Aussi, il devine qu'il n'a rien esquivé parce qu'il savait qu'il simulait ses attaques. Saitama réalise qu'en fait le but de Suiryû n'était pas de retirer sa perruque. Maintenant que le combat est commencé, Suiryû prie Saitama d'arrêter de le jauger et de passer aux choses sérieuses. Le célèbre combattant a bien compris qu'il était fort, car lui aussi il l'est, il l'a compris dans son regard qui est celui d'un homme recherchant un véritable adversaire. Saitama acquiesce. Quand l'artiste martial veut savoir pourquoi il participe, Suiryû lui rappelle qu'il n'est intéressé par l'argent de la victoire (ce dont Saitama en a aussi envie comme il en parle dans sa tête), mais Suiryû ajoute qu'il adorerait avoir un combat génial avec un homme à la hauteur de ses attentes. Il n'a pas souvent l'occasion de se défouler, les hommes du niveau du faux Charanko sont si rares. Le mot "amusant" dans son discours interpelle Saitama. Son interlocuteur lui profite à fond de sa force, car elle lui accorde une vie peinarde et libre. Pourtant, cette vie semble insuffisante, et seul un combat intense peut combler ce vide. Or, Suiryû est sûr que Charanko ressent la même chose et que c'est pour ça qu'il s'est inscrit au Super Fight. Saitama pense en silence que Suiryû serait un optimiste pour penser ainsi. Sa réponse est qu'il est effectivement venu dans l'espoir de savoir ce qu'il y aurait de terrifiant dans les arts martiaux, et pour l'instant c'est une déception. Néanmoins, l'enthousiasme du public, cette confiance en soi qui caractérise Suiryû, cela lui fait penser qu'il serait différent des autres. Suiryû n'a pas besoin qu'il lui en dise plus. Le sourire aux lèvres, Suiryû lui propose un marché : il va lui montrer la puissance réelle des arts martiaux, et en retour, Saitama lui donnera un combat palpitant. Le marché convient aux deux ennemis. Et enfin, Suiryû commence à se concentrer sérieusement pour son prochain coup, au point de fissurer le sol sous ses pieds.


Le champion propulse son pied vers la tête de Saitama,
Saitama-Charanko évite le hors-jeu

Saitama manque de sortir du ring.

mais Saitama bloque en interposant son bras. Son corps glisse et s'arrête au bord de la zone de combat, et il doit esquiver l'attaque suivante de Suiryû en s'éloignant du bord. Dans les rafales de coups de pieds qui s'en suivent, Suiryû l'éjecte brutalement dans les airs avant de le renvoyer au sol d'un autre coup de pied aérien. Ayant protégé sa perruque avec ses mains, bien que enfoncé dans le sol, l'imposteur se rassure. Puis, Suiryû l'attrape et lui fait subir un écrasement par le genou droit sur le visage. Suiryû se
Suiryû donne un coup de genou à Saitama

Suiryû l'enfonce d'un coup de genou.

demande s'il en a déjà terminé, mais Saitama s'extirpe facilement du sol, indemne. Une autre série de coups de pieds s'en suit, et le faux artiste martial continue d'esquiver. Après ça, Suiryû lui demande de riposter et de se battre à fond comme promis. Il prépare un coup de poing, mais il se ravise en disant que c'est mauvais. Saitama et Suiryû reculent. Suiryû, étonné lui demande ce qu'il fait dans son quotidien. Quand Saitama évoque qu'il tue des monstres, le champion fait le rapprochement avec les super-héros. S'apercevant de son erreur, Charanko bafouille en expliquant qu'il rêverait de devenir bientôt un héros. En entendant ça, Suiryû est déçu, et il lui expose à quel point il méprise les héros. Pour lui, ils n'ont aucune valeur intéressante qui ne soit pour servir leur profit, et on ne peut leur faire confiance pour sauver le monde. Suiryû ne voit aucun amusement à être un héros, et les quelques uns de classe A qu'il a battu durant le tournoi, ils étaient si faibles qu'il préfère ne pas en parler. il croit que Charanko vaut mieux que ça avec cette puissance phénoménale. Il pourrait s'en servir pour vivre librement comme lui en s'amusant, comme en participant de temps-à-autre au Super Fight pour gagner l'argent du premier rang. Après cette discussion, Saitama se tait.
  • Charanko hésite à répliquer.
  • Tu l'as cherché.
Suiryû pense l'avoir vexé et dit qu'il ne fait qu'exprimer le fond de sa pensée, lui qui vit dans l'insouciance.


Tout-à-coup, l'artiste martial le frappe à la tête, et Saitama n'a pas opposé de réaction. Le commentateur et le public croient dans un premier temps qu'il a été décapité en voyant la perruque tomber sur les dalles. Saitama annonce à son opposant qu'il se fourvoie sur ce qu'il qualifie d'inepties, et il va lui donner son propre conseil : s'il cherche l'amusement, il ferait mieux de ne pas devenir plus fort qu'il ne l'est déjà. L'onde de choc de son coup de poing déferle, mais ne fait qu'arracher dans son souffle la chemise de Suiryû et le décoiffer. Saitama dit avoir eu chaud, un peu plus et il finissait encore le combat en un coup dès le début !


Suiryû endommage le ring pour lancer un Poing nébuleux du Tigre du Séisme

la puissance maximale de Suiryû

Hélas, comme Saitama a laissé tomber sa perruque pour cette fois, il est démasqué comme un tricheur par les arbitres en vertu de l'interdiction du port des costumes en tous genres. Les arbitres annoncent qu'ils vont devoir enquêter sur son compte personnel, ce qui fait comprendre au chauve qu'il va devoir s'enfuir. Il est disqualifié, Suiryû est vainqueur par défaut ! Néanmoins, le champion n'est pas de cet avis et va maintenant se battre sans se retenir. Après avoir arraché les restes de sa chemise, Suiryû lui cogne la tête avec son poing, ce qui ne fait pas bouger le faux Charanko. Puis, il abat le tranchant de sa main, une attaque que Saitama esquive en reculant : le ring est coupé en deux moitiés. Voulant empêcher son ennemi de s'enfuir, l'artiste martial enragé appuie du pied sur la moitié de plateau où se trouve Saitama et le renverse pour faire glisser Saitama vers lui. Le commentateur est époustouflé de voir que les deux adversaires veuillent encore se battre. La rafale de coups de poings suivie de l'écrasement du pied (qui encastre à nouveau la moitié du ring dans le sol) ne fait toujours rien à Saitama qui se relève. Suiryû le frappe à nouveau, et Saitama se rappelle bien qu'il prétendait vouloir seulement s'amuser. La réponse de Suiryû est qu'il ne trouve aucune distraction dans la défaite.
Saitama imite Suiryû

cool en tournant

Le champion continue de l'attaquer avec le Poing nébuleux pendant que sa cible encaisse et le prévient que les vigiles veulent interrompre leur duel. Suiryû compte en finir avant qu'on ne les sépare et recourt au Poing nébuleux du Dragon des Cieux. Depuis un moment, Saitama se contente d'encaisser et ne bouge pas d'un pouce. Le combattant martial prend de l'élan, puis, fonce sur Saitama en piétinant bestialement le sol jusqu'à ce qu'il décoche un uppercut chargé de sa force : le Poing nébuleux du Tigre du Séisme. L'attaque parvient à faire reculer l'homme chauve de de quelques mètres pour qu'il atterrisse sur l'autre moitié du ring. Dans une brève pose, Saitama pense, et annonce à Suiryû avoir compris le principe des arts martiaux : gigoter en ayant l'air cool.
  • coup de cul des arts martiaux
  • Saitama éjecte Suiryû du ring.
Suiryû est sidéré de sa déduction débile, mais Saitama surenchérit en disant qu'il va essayer à son tour de tourner en rond (joignant le geste à la parole) pour battre les monstres en ayant l'air cool. Très en colère, Suiryû lui saute dessus, et Saitama lui donne par inadvertance un coup de cul alors qu'il pivotait sur lui-même. L'attaque expulse Suiryû hors du ring et l'encastre dans des gradins. Grimasse lui conjure de se rhabiller du fait qu'après que Suiryû ait réussi à lui voler en même temps sa ceinture il se retrouve caleçon à cœurs exposé devant tout le monde. Voyant que la sécurité rapplique sérieusement, il doit déguerpir et se réfugier dans les vestiaires.


Pendant qu'il se change dans les vestiaires, Saitama entendra du bruit à l'extérieur. Une fois vêtu en super-héros, Chauve à la Cape arrive à temps pour dégager Vipaire et l'écarter du ring au moment où un géant à quatre bras allait
Saitama rescousse Suiryû v2

Chauve à la Cape vient défendre Suiryû.

piétiner le corps du classe A. Saitama comprend mieux pourquoi les gars de tout-à-l'heure avaient arrêter de le poursuivre aussi. Il a entendu Suiryû crier au secours. En tant que héros, il ne peut que féliciter Suiryû d'avoir déjà fait une partie du boulot. Se dirigeant vers le dernier ennemi debout, le Chauve à la Cape prend le reste en charge.


Le nouvel adversaire ricane et traite Saitama de petit héros trop téméraire et en quête d'un nom. Pendant qu'il débite un discours classique comme quoi il est le plus fort, la créature semble effrayée en reconnaissant Saitama. Pourtant, la tête du monstre ne lui revient pas en tête. Bakuzan le traite de tricheur et compte se venger, ce qui ne ravive pas plus les souvenirs du chauve. Bakuzan assène un Coup de Pied Bas du Démon Hurlant, ce qui permet à Saitama de glisser vers Grimasse qu'il vient de remarquer un peu plus loin sur le plateau de combat.
Glissade vers Grimasse

vérification de l'état de Grimasse

Arrivé devant le corps de Grimasse, il voit qu'il est encore vivant, bien qu'inconscient. Bakuzan est persuadé qu'il est terrorisé et continue avec un Coup de Pied Moyen Tueur d'Ours qui décale Saitama une seconde fois, et avec une Poussée du Carnage. Bakuzan lui prie de se mettre à crier de douleur pour lui faire plaisir, et invoquer sa pitié serait inutile : pas de réaction. Bakuzan le croit privé de raison à cause de sa peur, et se résout à le tuer en même temps que les artistes martiaux inconscients derrière lui. Dès que le monstre de niveau Dragon abat sa Main Aiguisée Bannisseuse des Enfers, le bonhomme répète une dernière fois qu'il ne se souvient pas de lui. Une explosion a lieu. Le Chauve à la Cape a pulvérisé la moitié du corps de Bakuzan. Même s'il ne se souvient pas de lui, il ne voit pas de justification à son problème idiot. Le héros est surpris que Suiryû ait autant morflé alors qu'il était quand même vainqueur du tournoi, mais maintenant qu'il n'y a plus de monstres, il encourage Suiryû a faire mieux pour l'an prochain.
Mort de Bakuzan

mort de Bakuzan

Le champion à terre le remercie et lui demande son nom. Il se présente alors comme s'appelant Saitama, un héros professionnel. Comme Suiryû lui demande ses motivations, Saitama s'aperçoit qu'il n'aurait peut-être pas dû lui révéler son identité secrète. Il répond quand même à la question de Suiryû : il participait de son plein gré car il avait cru comprendre que le Chasseur de Héros était un grand artiste martial. Le quintuple champion suppose qu'il voulait donc savoir comment le combattre, mais Saitama n'en avait pas besoin. Il a déniché ce billet et a voulu passer le temps (et bien-sûr pour la récompense à la clé du vainqueur). Cette réponse déçoit un peu Suiryû. Il remercie encore Saitama de l'avoir sauvé, mais aussi de ne pas être arrivé plus tôt, sinon, il serait tombé nez-à-nez avec Gouketsu.


Saitama écoute Suiryû lui raconter comment il a été humilié, et lui conseiller de rester planqué par là jusqu'à l'accalmie. Tout ce qu'il trouve à répondre, c'est qu'il a encore raté le début du spectacle.
Saitama échange avec Suiryû

par là

Le héros répond, embêté, qu'il a encore raté le début des événements. Suiryû continue et lui parle de l'Association des Monstres en indiquant qu'ils ont une méthode pour convertir des humains en monstre, celui que Saitama vient de battre en est un spécimen, c'était l'homme qu'il avait battu au second tour du tournoi. Le héros fait remarquer qu'il ne va quand même pas se rappeler de tous ceux qu'il bat. Le civil blessé suggère encore de patienter par prudence. Saitama demande par où est parti Gouketsu, et le civil lui indique alors le grand trou creusé dans l'arène par le coup de poing du Dragon. C'est ce bruit que Saitama avait entendu. Il comprend que le héros veuille faire son devoir, mais à part avec une alliance de puissants héros et de la police, Suiryû ne voit pas d'autre solution pour neutraliser ce monstre. Saitama ne peut pas partir sans préparation. Ce dernier répond seulement "Je reviens".
Fin de l'Arc du Super Fight

Saitama en a fini avec ces monstres.

Suiryû est affolé par l'inconscience de son sauveur et lui répète en criant que c'est trop dangereux et qu'il ne fait pas le poids contre l'Association des Monstres, ils doivent attendre que la situation se calme. Jamais il ne sauvera personne s'il meurt aussi bêtement. Saitama est embêté par Suiryû qui le tient à la jambe et se fait traîner. Suiryû continue d'expliquer pourquoi Gouketsu est trop dangereux. Finalement, Saitama arrive à faire lâcher Suiryû et sort des ruines du stadium. Quelques instants plus tard, il trouvera Gouketsu, et ce dernier l'attaquera dans un vacarme qui retentira dans toute la Ville C. Après quelques secondes, Saitama décapite en un seul coup Gouketsu, dont la tête atterrit devant Suiryû. Très vite revenu à l'arène, le héros de classe B prie Suiryû de garder le silence sur "Saitama" et "Charanko", sachant que sa participation n'était pas aux normes. Suiryû rit et, parlant de la peur qu'il a ressenti tout-à-l'heure, demande s'il pourrait devenir un super-héros. Donnant son avis, Saitama fait part de ses premières difficultés subies à ses débuts. Il a été rossé, effrayé, mais vu ce qu'il est devenu aujourd'hui, ça doit vouloir dire que n'importe qui a le potentiel de devenir un héros. En dernier lieu, Suiryû a une requête spéciale, à savoir si Saitama veut bien faire de lui son disciple. Il refuse net.


Rentrant à la Ville Z au pas de course, Saitama voit des dépouilles de monstres
Saitama déçu des arts martiaux

journée banale en somme

monstres par ci par là. Il croise un collègue étendu au sol et lui demande s'il a vaincu des monstres. Pistolet à Eau dit qu'au contraire il a été battu par plus fort que lui et que les monstres sont déjà partis. Aucun renfort n'est venu quand il en a appelé. Le Chauve à la Cape déduit que ça n'a duré que 3 ou 4 heures. Il est très déçu de cette journée et se remémore qu'il va finir par oublier sa raison d'être un héros. Même après avoir rejoint l'Association des Héros il s'ennuie. Master Marcel l'avait aiguillonné vers le monde des arts martiaux, mais les champions qu'il a vaincu aujourd'hui étaient aussi ennuyeux que les autres ennemis. Ce Garoh est pourtant le premier à l'intéresser depuis longtemps. Saitama rentre après une journée mal remplie.


C'est alors que King, sur un vélo, se retrouve dans la même rue que lui et l'aborde. Après que les alarmes aient retenti, il était parti acheter le tome d'un manga qui sortait aujourd'hui, mais toutes les boutiques sont fermées bien évidemment. Il sent que Saitama est triste, mais il essaye de la consoler en soutenant qu'il est encore trop jeune pour désespérer et qu'il doit bien exister des lotions-miracle pour les cheveux, remarque qui exaspère Saitama qui parlait de tout autre chose de plus vague. King est surpris qu'il ait des problèmes complexes.
King accompagne Saitama

King fait la route avec son copain

Le Chauve à la Cape lui révèle son ennui depuis qu'il est devenu trop fort, King ne voit pas le problème ; ses ennemis sont toujours incapables de le distraire, peu-importe leurs techniques. A son avis, il ne peut pas progresser plus que jusqu'à maintenant. Le geek lui dit qu'il devrait être ravi d'avoir atteint le sommet de son ambition et que c'est très intéressant pour un héros comme Saitama. Justement, ce que craint Saitama, c'est de ne plus retrouver le plaisir d'atteindre de nouveaux sommets. Par exemple : quand on fait monter son perso dans un jeu jusqu'au niveau maximal, on n'a plus rien à faire. On s'ennuie et on ne trouve plus personne de plus fort que soit et donc on subit un ennui insupportable. Pour King, c'est faux vu qu'on peut toujours s'amuser à : collecter les items, rencontrer les autres joueurs, battre ses records personnels, etc... Saitama dit que c'est pas la même chose que dans les jeux vidéos, bien que King fasse remarquer que c'est lui qui a lancé l'exemple. Saitama est parfois jaloux de King, sachant qu'il a oublié la joie de la victoire et la déception d'une défaite, il se sent de moins en moins humain, plus rien ne l'énerve. King comprend par là qu'il est déboussolé parce qu'il est trop fort. Saitama savait qu'il avait choisi une voie différente de celle des humains ordinaires, mais il n'avait pas prévu d'être un super-héros si seul. Puisqu'il se sent seul, King lui conseille d'aller au salon de danse de Ville Z histoire de rencontrer de nouveaux amis, mais encore une fois Saitama dit que ce qui l'intéresse et qu'il n'aura pas de temps libre tant qu'il restera des monstres. King lui propose de voyager, mais Saitama ne voit pas de destination qui l'intéresse. Dans ce cas, King lui annonce qu'il fait son difficile sans essayer de changer les choses, un peu comme lui à une époque, ce qui vexe son interlocuteur. King se met à lui discourir que l'être humain ne résume jamais sa vie à devenir le plus fort, il vise d'autres horizons. Saitama confond sûrement la puissance avec le triomphe. Saitama n'arrive pas à croire que ce soit lui qui veuille lui donner des leçons d'héroïsme. Selon ce que dit King, le héros peut ressentir de
Le défi à 2 doigts

"Dans ce cas : je ne vais utiliser que 2 doigts pour me mettre à ton niveau."

la satisfaction dans ses victoires, mais ce n'est pas sa finalité, le héros doit chercher seulement à protéger les gens et servir la société. Sur ce plan-là, Saitama est devenu le plus fort de tous les héros, mais pas le meilleur. King ne le sent pas du tout assez mature, et s'il est vraiment un héros, il ne devrait pas se focaliser sur l'ennui. Saitama est surpris par son beau discours. Mais après s'être tu un instant, il fait la réflexion qu'atteindre cet idéal doit être chiant. Pour passer le temps, King l'invite à le défier sur un jeu de baston, ce qui n'est pas de l'humeur actuelle de Saitama qui de toute façon sait qu'il perdrait. Le geek à vélo lui répond qu'il peut l'aider à trouver le goût de la défaite, sauf que Saitama prétend que dans son état
King balaye Garoh comme prévu

l'attaque des hooligans

il ne serait ni énervé ni frustré de perdre. Puisque c'est comme ça, King annonce qu'il va prendre un handicap et utiliser 2 doigts avec sa manette. Ce défi fait exploser de rage Saitama qui compte le buter.


Sans prévenir, un gars enragé court vers King pour le frapper. Chauve à la Cape l'intercepte d'un petit coup de pied et l'envoie s'enfoncer dans un mur.
Garoh - 2nde défaite contre Chauve à la Cape

Saitama adorerait rencontrer Garoh, mais en attendant il se farcit les voyous.

King ne connaît pas du tout ce type, ne l'ayant vu que brièvement juste avant le coup. Le héros de classe B est désespéré d'avoir à s'occuper des hooligans en plus des monstres. D'ailleurs, il veut savoir si l'Association des Héros a tenu King mieux informé que lui. Tout ce dont se souvient son ami, c'est d'avoir décliné un appel, qu'une organisation nouvelle de monstres a jailli et qu'un certain Chasseur de Héros rôderait. En parlant de ça, Saitama aimerait bien le rencontrer, il lui rappelle lui quand il s'est auto-proclamé "héros" il y a 3 ans. Saitama veut affronter ce "monstre", en espérant qu'il soit un adversaire bon, voire plus fort que lui. King lui souhaite de le rencontrer bientôt.
INFINITE COMBO ou Position Latérale de Saitama

Baldogre K0 par combo infini

Le soir, Saitama affronte comme convenu King. Il ne cesse de lui donner des coups de pieds avec son Baldogre en espérant que son ennemi baisse sa garde et prenne un combo infini. King lui rétorque qu'un noob comme lui ne connaît pas le sens du mot "spam". Avec deux doigts, King lui met la pâtée : c'est le combo infini ! Saitama pête un plomb et répète en boucle que le jeu est truqué. Un peu plus tard, King s'excuse d'avoir continué le combo pendant 5 minutes. Saitama se jure la prochaine fois de spammer les coups de pieds bas plus vite.

Arc de l'Association des Monstres

Au sortir des poubelles

d'autres monstres franchissent le quartier

Pendant qu'il sortait les poubelles, Saitama tua une foule de monstres qui passaient par là. En jetant un coup d'œil à sa montre sous son gant gauche, il voit qu'il risque de rater le camion des éboueurs.


Peu après, Saitama affronte à nouveau King, persuadé qu'il va gagner cette fois, car il ne reste plus qu'un millimètre dans la barre de vie du personnage de King. Il suffit qu'il réussisse à percer une faille dans le pattern de King une fois pour gagner. Cependant, quand il remarque que King n'abandonne pas, il se rappelle qu'il doit se calmer. King continue de lui infliger des coups, mais Saitama hurle que c'est impossible que King renverse la situation maintenant. Evidemment : King gagne, ce qui
Dépression nerveuse à cause de King

"Un jour tu gagneras. Entraîne-toi."

mène Saitama au bord de la crise de nerfs. King lui demande ce qu'il en pense vu qu'il a essayé de lui donner un combo amusant à lui, qui se plaint tout le temps de gagner. Il fait ça pour lui faire plaisir : il a retenu par cœur son trop simple pattern, Saitama spamme tout le temps les boutons sans coordination, et il pourrait le battre les yeux fermés. Cela fait 81 victoires et 0 défaites pour King. S'il veut s'entraîner, King est prêt à lui prêter la console et le jeu. Saitama tremblant de rage le remercie, mais dit qu'à la réflexion le jeu vidéo est trop stressant. King le rassure en paix : un jour il réussira à lui faire gagner une partie, mais d'ici il ne doit pas céder à la colère. Quelque chose se met à faire des "bip" dans une poche de King. Il le sort et met fin à l'alarme. Saitama est curieux. King l'informe de ce qu'est un communicateur. Certains héros en portent et s'en servent pour donner leur position en cas d'alerte. Le signal ne donne aucune information, mais, Saitama saisit qu'il y a sûrement un monstre là où le signal a été enclenché et compte s'y rendre pour le battre. King réplique qu'il y aurait déjà un classe S sur place. A l'heure qu'il est, il est probable que le problème ait été résolu. Saitama s'écroule dans la déception et l'ennui. Son ami lui fait remarquer qu'il a quand même déjà buté une pile de monstres il y a quelques instants, à tel point que c'en est effrayant, sans parler des désagréments
Interprétation de son disciple

Comment ça finit à chaque fois.

sanitaires que doivent causer les cadavres. Ce n'est pas un souci pour Saitama vu qu'il charge Genos d'incinérer le tout, et il ne voit pas ce que ça importe que des monstres apparaissent aléatoirement dans le coin. King lui rappelle que cette partie de la Ville Z en a été désertée depuis longtemps à cause de ça, d'où le fait que Saitama soit le seul à vivre par ici depuis longtemps, et que ça va empirer partout avec ces attaques terroristes qui ont commencé. Autre chose : King veut savoir où est passé Genos. Saitama ne l'a pas vu depuis hier. King dit qu'il devrait peut-être craindre qu'il ait été enlevé par l'Association des Monstres. Saitama répète combien Genos a beaucoup d'assurance, mais a surtout le souvenir qu'il est souvent battu. Finalement, il devrait sortir histoire de voir ce qu'il y avait là où est apparu le signal de détresse.


  • l'astuce
  • Saitama tue Grande Scolopendre Patriarche.
King et Saitama se sont rendus à la Ville S où il tendent un piège à Grande Scolopendre Patriarche dans le parc. King appelle l'être mystérieux géant avec un haut-parleur et se met à l'irriter verbalement. King se met à l'inciter à le suivre pour retrouver Blast qu'il prétend avoir ramené ici. Comme prévu, Grande Scolopendre Patriarche vient vers lui. King dit à Saitama qu'il a intérêt à le tuer avec un coup très puissant dans le bref instant qu'il aura dans ce petit espace. Il ne doit pas risquer non plus de l'envoyer culbuter dans la ville. Quand King se met à paniquer en criant que Grande Scolopendre Patriarche est sur le point de lui rentrer dedans, Chauve à la Cape apparaît derrière lui. King se jette sur le côté pendant que Saitama se prépare en Mode Sérieux et assène une Frappe bien Vénère à Grande Scolopendre Patriarche. L'onde de choc se répand à travers le corps du monstre comme une flamme brûlant une mèche, et au détour d'un virage du corps qui se désintègre, Saitama aperçoit son disciple à moitié détruit qui l'admire. Pendant que le centipède continue de se désintégrer, Saitama marche avec King vers Genos. Chauve à la Cape est satisfait : ils ont eu raison de venir, car le montre était encore là.
La mèche

Saitama et King rejoignant Genos

King trouve qu'ils ont réussi à un cheveu, et que Saitama a l'air en meilleure forme que tout-à-l'heure. Saitama est d'accord. Il pense qu'il avait accumulé trop de stress devant le jeu vidéo. Il lui dit qu'il ne cherchait qu'à lui démontrer que son style de combat était trop prévisible et qu'il voulait se rendre utile, mais Saitama ne l'écoute plus et se tourne vers Genos. Ce dernier lui demande sincèrement de quoi il pense qu'il a besoin. Sans réfléchir, le maître répond "De puissance" tandis que l'élève note avec reconnaissance.

/!\Alerte : taux de spoil 100% !/!\
Toute cette page dépasse l'animé. Ceux qui ne suivent que l'animé ne doivent pas la lire.
Blizzard Infernal arrive chez Saitama, très entouré

tout le monde chez Saitama

Ayant invité tout ce petit monde à venir chez lui, ils rentrèrent à son appartement. Plus tard, Blizzard Infernal se joint à leur compagnie pendant qu'il joue sur une console avec King. Ayant perdu un combat contre King, il demande comment il a pu battre ses monstres en un seul coup alors qu'il les avait élevé pendant longtemps pour qu'ils gagnent des niveaux. King lui dit que c'est par l'avantage de ses types : son Grogolem était de type Sol, il était vulnérable contre les attaques de type Vol de son Miamiaou, ce qui fait s'interroger le chauve sur la raison pour laquelle le type Vol serait efficace sur le type Sol, et qu'en plus il était au niveau 27 alors que King n'en était qu'au 15ème. Il trouve cette histoire de types trop abusée. King aimerait qu'il fasse l'effort de retenir le système des types s'il veut bien jouer. Alors, il veut savoir à quel niveau il va devoir faire monter ses monstres pour le battre, sauf que King dit que ce sera toujours inutile : le Miamiaou ne pourra jamais être battu par un pauvre Grogolem qui n'est qu'un monstre du début du jeu. Il avait cru comprendre qu'il était faible, mais il se disait qu'il finirait par devenir très puissant à en juger son apparence cool et impressionnante. Il s'est acharné à le faire monter en niveau pour rien s'il comprend. Quand il s'apprête à prendre des conseils sur son Transpidémon, King le coupe en disant que c'est aussi un monstre nul et que généralement ce sont les monstres les plus mignons du jeu qui sont les plus forts. Saitama abandonne et décide de ne plus toucher à ce jeu. C'est alors qu'il pose à la nouvelle arrivée une autre question : qu'est-ce qu'elle fait là ?
  • Saitama et King discutant d'un jeu
  • pause relaxation
Elle se met à lui crier qu'il y a urgence, que son Groupe Blizzard a été anéanti, que l'Association des Monstres menace le monde, que c'est pas le moment de jouer et qu'il a intérêt à être au courant. Saitama s'avachit sur le côté en lui demandant pourquoi elle crie alors qu'ils viennent tout juste de rentrer pur se reposer. Elle rétorque qu'il n'a pas à s'assoir pendant qu'il lui parle, mais il dit qu'il ont bien le droit de se reposer alors qu'ils viennent à peine de rentrer. Elle enchaîne les remarques à tout le monde dans l'appartement. Quand elle se retourne vers Saitama, elle suppose que le monstre qu'ils ont affronté devait être terrible et que c'est une raison pour rester en alerte. Fubuki demande à Saitama s'il n'est pas plutôt en train de faire la comédie tout en étant nerveux. Elle réagit encore nerveusement quand il dit que c'est comme d'habitude. Saitama demande à King pourquoi elle s'énerve, et King répond innocemment qu'elle fait ça peut-être parce que c'est vraiment une situation inhabituelle. La femme a déjà saisit une table et ordonne à Saitama de venir s'assoir pour une réunion stratégique. Lui, se demande juste ce qu'elle fiche à son appartement. Saitama retourne sur sa console en disant à Genos de tout lui expliquer. Lorsqu'il arrive au passage où Kidob l'a réparé qui date de la nuit dernière, Saitama appuie que ce professeur ne devait pas s'attendre à ce qu'on son travail soit bousillé aussi vite. Blizzard Infernal finit par déduire que les seuls qui sont
Saitama meme OSEF totalement

OSEF

disponibles ici sont Saitama et elle. Elle essaye de le convaincre alors de l'accompagner au QG pour essayer d'user de leur rang en classe B pour influencer la stratégie de l'association. Saitama semble ne pas l'écouter et demeure avec un regard vide d'intérêt. Elle persiste à croire que cette organisation doit avoir un très puissant chef qui l'a unifié. Croc d'Argent est d'accord avec elle et rappelle que Garoh est à présent probablement avec eux. King interpelle Saitama en lui répétant que le fameux Chasseur de Héros était là-bas, mais qu'ils ne se sont pas croisés. Saitama a compris qu'il s'en est pris à un très grand nombre de héros. C'est dans cet instant qu'il réalise qu'il ne l'a toujours pas rencontré, comme si Garoh n'en avait rien à faire du Chauve à la Cape. Ennuyé, il enfile en vitesse son costume et part faire un tour dehors. Genos est surpris s'il prétend savoir où se cache Garoh, mais Saitama dit seulement qu'il va le chercher, et qu'en revenant il ramènera du chou, car ils n'en ont plus.


Après avoir acheté du chou, Saitama commande une assiette au restaurant. Il conclut ce repas sur un jeu de mots et se prépare à payer son addition. En fouillant ses poches, il se rend hélas compte qu'il a perdu son portefeuille.
J'ai rien fait je le jure !

"J'ai rien fait je le jure !"

Il craint l'avoir fait tomber lors de ses courses. Il ne peut pas non plus appeler à l'aide Genos puisqu'il est toujours en train de se réparer. Les enceintes du restaurant laisse entendre sur un ton rassurant que le poisson de mer est recommandé et que ce restaurant est un abri sûr contre la délinquance en ces temps dangereux. L'établissement vante d'avoir dans son équipe de sécurité d'anciens héros prêts à intervenir, et souhaite enfin un bon repas à tous. Saitama sent que s'il explique son problème ils vont croire qu'il invente des excuses de lâche pour ne pas payer. Il se sent plongé dans la plus grande crise de sa vie et qu'il est peut-être fini. Il sursaute en réalisant qu'on lui crie dessus pour l'appeler et plaide innocent ! Ce n'est en fait que Blizzard Infernal. Elle lui explique qu'elle le cherchait après qu'il soit parti avant qu'elle n'ait terminé ses propositions. Elle a compris qu'il est à la recherche du Chasseur de Héros, et elle l'aidera... à la condition qu'il lui laisse 70% des points de récompense pour la capture du Chasseur de Héros. Indifférent, Saitama commande une assiette de frites. Fubuki lui demande s'il n'a pas trouvé difficile de parvenir au 7ème rang de la classe B, et ajoute que ça devient toujours plus dur de monter. Elle lui dit que si tout ce passe bien cette mission l'élèverait au rang 5, mais qu'il n'y parviendra pas sans son aide.
  • le plan de Saitama
  • "Héhé !"
  • "Partir sans payer ? Quelle honte !"
Le connaissant, Fubuki a parié qu'il ne s'était même pas renseigné sur Garou, ne serait-ce que sur son visage. Malgré tout ce qu'elle lui raconte, Saitama ne l'écoute toujours pas et rêvasse. Un serveur apporte l'assiette et leur souhaite un bon appétit. Saitama fait glisser l'assiette sur la table en direction de la jeune femme. Elle entend par ce geste que c'est pour elle et le remercie. Dès qu'elle croque une frite, il esquisse un large sourire. Pour la deuxième fois, Saitama sursaute et plaide innocent en entendant un cri soudain. En se retournant tout en sueur, il constate que l'on crie pour un client qui vient de détaler sans payer et que les agents de sécurité n'ont pas pu retenir. Il se lève et court en vitesse vers la sortie en criant que c'est un scandale un client qui part sans payer. Sa collègue veut l'arrêter, mais il la coupe tout de suite et lui signale qu'elle a mangé et qu'elle serait sympa de lui payer sa note.


Sa course prend fin dans un terrain vague où il retrouve le resquilleur. Il le traite d'enfoiré pour avoir osé faire ça, mais déclare que ça tombait à pic et donc qu'il va passer l'éponge aujourd'hui et qu'il fera comme si ce
  • altercation entre Chauve à la Cape et le resquilleur
  • complicité de délit
n'était qu'un avertissement. Il se retourne pour repartir. Derrière lui, le délinquant, en colère, n'en croit pas ses oreilles et réplique qu'il est normalement venu le battre tout héros qu'il est. Il veut savoir son nom de héros. Timidement, le Chauve à la Cape peine à prononcer son surnom et ne bouge plus. Il entend s'approcher l'homme dans son dos. Dès qu'il se fait attraper l'épaule, il assomme d'un coup de poing le type en se disant qu'il a gaffé en se rendant complice de sa fuite et qu'il ferait mieux de se débarrasser de sa compagnie. Il s'enfuira en courant loin de là.


Chauve à la Cape rentre à son appartement à la tombée de la nuit, couvert de sang après avoir battu d'autres monstres en route. Il s'exclame qu'il a eu chaud cette fois. Tout le monde est inquiet, et Bang demande s'il a trouvé Garoh. Saitama commence à s'étonner que King et les autres soient encore ici à prendre de la place. Son disciple demande s'il est recouvert du sang du Chasseur de Héros, ce à quoi
Saitama le dos au mur

dos au mur

Chauve à la Cape répond qu'il n'est simplement tombé que sur quelques monstres en revenant ici. Bang demande s'ils n'étaient pas par hasard de l'Association des Monstres, ce que réfute aussi Saitama qui pense que ce sont les habituels monstres des parages et qu'il n'y a pas d'intérêt à savoir ce qu'ils faisaient par ici. Genos veut donc savoir ce qu'il entendait par "C'était vraiment moins une." ? King sait que Saitama n'est pas autant déprimé d'habitude, qu'il devrait être plus enthousiaste, alors Bang insiste pour qu'il leur raconte. Saitama prend un air grave et se laisse écrouler cintre le mur : il a perdu son portefeuille qui contenait environ 6000 yens. Bang s'essouffle, s'attendant à ce qu'il soit tombé sur Garoh. Saitama sursaute en se rappelant d'un détail important, ce qui attire à nouveau l'attention de Croc d'Argent ! Saitama se souvient, au restaurant, que lorsqu'il a poursuivi quelqu'un parti sans payer, il l'a oublié là-bas : le chou qu'il avait acheté avec tant d'efforts ! Genos veut se précipiter pour aller le chercher, mais Bang lui crie que c'est trop dangereux à cette heure de la nuit ! A ce moment, la porte grince, et Fubuki rentre avec un regard vide, ne partageant pas leur joie. Genos demande ce qu'elle fait encore là. Elle dit à Saitama qu'il s'est surpassé cette fois.
Sale macho, radin !

"D... désolé."

Elle lui tend son sac de chou qu'il avait oublié. Saitama la remercie, car il ne pouvait pas faire son nabe pour ce soir sans chou chinois. Fubuki s'approche et veut savoir s'il n'a rien à lui dire. Sans comprendre, il répète ses remerciements. Elle sort alors son regard le plus noir et lui crie qu'il sait de quoi elle parle : il a osé la planter sur place en la laissant payer son addition à sa place ! très gêné, il chuchote des excuses. Le jeune femme l'accuse aussi de ne pas l'avoir laissé parler dans le vide, et malheureusement Saitama s'égare à ce moment de la conversation, ce qui confirme encore les dires de Fubuki qui retient qu'il lui doit une dette pour ce coup fourré !

Genos commence à agir bizarrement en pressant King à sortir de l'appartement. Saitama demande ce qui se passe. Son disciple explique qu'un ennemi est proche et qu'il a envoyé King le battre. La porte se rouvre au même moment pour que King laisse rentrer le type qui attendait sur le pas de la porte, vêtu d'une armure mécanique. Genos traite King d'inconscient et s'apprête à se battre. Le nouvel arrivant prévient Genos que ce n'est pas nécessaire, surtout dans son état où il ferait mieux de ne pas faire d'effort. Le robot se révèle être en fait Kidob, l'homme qui a recueilli par le passé Saitama et fait de lui un cyborg. Genos et Kidob parlent un peu avant que lui et Saitama ne fassent connaissance. Mais avant qu'il ne continuent la conversation, Saitama le prie de retirer ses chaussures.

Kidob a retiré son armure et se présente comme un amoureux de la mécanique qui a fini par aider Genos. Saitama le salue. Kidob le complimente en tant que tuteur, et il se met à radoter ses souvenirs pleins de nostalgie sur sa rencontre avec Genos. Saitama ne l'écoute pas et dit juste en souriant à Genos que c'est une bonne nouvelle que son maître soit venu le chercher et qu'il est temps de se dire au revoir du coup. Genos chuchote à son maître de tout lui résumer en 20 mots au maximum. Cependant, Kidob dit qu'il n'y a pas de souci puisqu'il savait qu'en venant ici il rencontrerait le fameux Saitama, alors il a amené dans a valise un souvenir à lui offrir. Genos s'attend à une amélioration cybernétique, ce qui fait que Saitama rappelle qu'il n'est pas une machine. Le cadeau est de la viande de luxe. Ayant été prévenu par le jeune homme que son maître achetait sa viande en promotion au supermarché, il s'est dit que ça lui ferait plaisir de changer pour une fois, c'est un cadeau de remerciement pour ce qu'il fait pour Genos. Saitama prend un ton plus poli et sympathique et accepte avec joie le cadeau en annonçant qu'ils doivent avoir des choses à se raconter entre maîtres de Genos. De plus, il invite le professeur à revenir quand il voudra.
Repas de la cène entre Saitama, Bang, Kidob, Genos, Fubuki, Bomb et King

C'est prêt.

Il passe la boîte de viande à Genos et prévoit de la mettre dans le nabe de ce soir. Blizzard Infernal trouve que ce serait du gâchis de l'utiliser dans un nabe ordinaire et demande s'il n'a pas au moins un bon vin, ce que à quoi Saitama répond par la négative. Malheureusement, tout le monde dans l'appartement est en train de se mettre d'accord pour rester manger avec lui, alors qu'il redouble d'efforts pour les forcer à se séparer maintenant.


Quelques instants plus tard, le nabe est cuisiné à point. Saitama tend ses baguettes chinoises pour se servir, mais se rend compte que tous les autres autour de la table font le même geste. Les baguettes se croisent dans un grand choc, et la nourriture voltige dans les airs ! Saitama est alarmé par ce cirque !!
Saitama VS Bang VS Kidob VS Genos VS Fubuki VS Bomb VS King

Saitama VS Bang VS Kidob VS Genos VS Fubuki VS Bomb VS King

Fubuki, Genos, Bang et Bomb commencent déjà à se disputer pour les aliments qu'ils récupèrent avec leurs capacités spéciales. Saitama met fin au vacarme en levant la main pour ordonner le silence. Il vient de se rendre compte du problème qui n'est toujours pas réglé : ils sont encore en train de squatter chez lui, mais il réclame à nouveau qu'ils dégagent tous d'ici. Fubuki confirme et ordonne aux autres de débarrasser le plancher, car ils sont à l'étroit, ce qui oblige Saitama a préciser que ça la concerne elle aussi. Mais tout le monde se perd dans des disputes et des débats et prête peu d'attention à ses ordres. Genos menace de désintégrer Fubuki, ce qui alarme son mentor qui ne veut pas qu'il détruise l'immeuble. Bang en profite pour lui demander des conseils sur la bonne éducation de son disciple, mais il n'a rien à lui donner sur ce sujet. Il rage de voir que toute la viande a été volée. Bang persévère, mais il lui répond simplement d'arrêter de lui demander ça. Genos fait la police à table et ordonne au frère de Bang de rendre le chou du maître qu'il a accumulé. Saitama veut demander au professeur s'il pourrait ramener de la viande comme celle-ci la prochaine fois, mais il est coupé par Genos qui lui dit d'arrêter de se montrer impoli envers Kidob, avant de se rendre compte qu'il vient de se montrer impertinent envers son autre maître. Saitama lui dit de se calmer, puis répète qu'il est mal-à-l'aise d'avoir autant de monde chez lui et tient à ce que tout le monde dégage à la fin du repas. C'est alors qu'il se rend compte que King est allongé par terre en retrait depuis tout-à-l'heure. Il commence à s'inquiéter et essaye de le réveiller de son état d'inconscience. Saitama croit qu'il est mort.

Suite au repas, il arrive à faire partir tous les invités. Genos accompagne Kidob pour subir des réparations. Il laisse cependant King étalé sur son plancher et va dormir.

Au matin, il réveille King. Comme il est un peu déboussolé, il lui résume que tandis que tout le monde est parti, lui il est resté évanoui ici après la bataille pour la bouffe, et Saitama a vraiment cru qu'il était mort. King est désolé, mais son camarade dit que ce n'est pas un problème. Cependant, Saitama lui demande avant qu'il ne parte de jeter ses sacs d'ordures à la sortie du quartier. Il a bien divisé les déchets recyclables.

Alors qu'il traîne assis par terre, encore en pyjama, en lisant un bouquin, son appartement tremble. Il allume la télévision pour savoir si l'épicentre
  • Saitama lisant pendant le séisme
  • suspect
  • Saitama voyage dans les égouts.
de ce petit tremblement de terre sera indiqué. Malheureusement, le signal de sa télévision a été coupé. Il songe à demander à Kidob de régler le problème de sa télévision une fois qu'il aura fini de réparer Genos. Saitama se dit qu'il fera une patrouille dès qu'il aura fini son tome.

Un autre léger séisme secoue la Ville Z quelques minutes plus tard. Il s'efforce de lire en restant allongé dos au sol.

Après ça, Saitama se brosse les dents, enfile son costume, et sort en ville.

Peu de temps après, il détecte d'autres vibrations louches qui s'arrêtent. Il se dit que ça venait de dessous cette plaque d’égout qu'il entrouvre alors.

Saitama poursuit sa patrouille dans les boyaux du réseau d'égouts.

Références

  1. Episode spécial 1