FANDOM


/!\Alerte : taux de spoil 100% !/!\
Toute cette page dépasse l'animé. Ceux qui ne suivent que l'animé ne doivent pas la lire.

Le commentateur est un personnage non-nommé qui tient le micro pour commenter le Super Fight.

Apparence

Cet homme, à la pilosité brune, a une banane montante (légèrement frisée) sur sa tête, une petite moustache et des pattes. Il porte des lunettes de soleil, ainsi qu'un smoking complet noir.

Personnalité

Il est passionné par son métier de commentateur puisqu'il le tient depuis plusieurs sessions. Il est sans gêne pour ce qui est donner en direct des détails humiliants sur les participants désavantagés et en contrepartie voue un grand respect aux artistes martiaux qui ont fait leurs preuves de force. Le commentateur fait passer sa passion du combat après le bien de ses spectateurs puisqu'il est prêt à annoncer tout danger extérieur au tournoi venant de monstres.

Histoire

Avant le début de l'histoire

Le commentateur tenait déjà son rôle au 21ème Super Fight où il déclara le Loup-garou vainqueur.

Arc du Super Fight

Il déclare au micro l'ouverture du 22ème Super Fight. Ensuite, il présente un à un les participants : Max, Ling Ling, Vipaire, Benpatsu, Volten, Baboum, Gatlin, Hamkichi, Bouffi, Logic, Choze, Mentaï, Jakmen, Grimasse, Zakos, Charanko, Bakuzan, et Suiryû. Il ne manque pas de donner un détail ou deux sur chacun (dérangeants en ce qui concerne Vipaire et Charanko). Les deux champions sont en revanche couverts de louanges.
Ling Ling VS Eclairomax

Ling Ling VS Max

Il annonce le début du combat entre Max et Ling Ling, et à la victoire du héros de classe A, il fait remarquer qu'il s'en sort bien pour quelqu’un considéré comme un désavantage. Il s'est même attiré les foudres d'une partie du public pour avoir battu assez brutalement la jeune artiste martiale.

Au tour de Charanko VS Zakos, il est commente ahuri ce combat qui s'est conclu en 4 secondes par une simple gifle de Charanko qui a suffit à envoyer au tapis le concurrent qui participait pour la 7ème fois.
Zakos attaque

Zakos attaque Charanko.

Sa première réaction est de dire que Charanko est trop fort, mais il serait plus logique à son avis de préciser que Zakos est trop faible. C'est dommage qu'il soit éliminé pour la 7ème fois dès le premier tour, d'autant qu'il avait l'intention de demander sa fiancée en mariage après ce tournoi. Or, le commentateur reçoit une note : il annonce que la dite fiancée a refusé d'assister au tournoi. Au moins, Zakos a eu la chance de ne pas être vu dans cette piètre posture. A présent, le second tour du tournoi va pouvoir commencer.


Enfin, Suiryû va se battre. Comme tout le monde, il est content de le voir combattre après tant d'années d'absence. Il fait part de son enthousiasme sur le grand quadruple-champion.

La victoire rapide de Suiryû sur Max en un seul coup rend le commentateur stupéfait à l'instar des autres participants et de la foule. Cette victoire déclenche un élan d'admiration chez les spectateurs tandis que le commentateur confirme la qualification de Suiryû au prochain tour.
Benpatsu frappé par Vipaire IM

Vipaire bat Benpatsu

Alors que le combat entre Vipaire et Benpatsu doit commencer, une mauvaise nouvelle arrive dans la salle de diffusion : un être mystérieux se trouve pas loin de l'arène de la Ville C. Le commentateur et ses collègues ignorent s'il serait sage de diffuser cette information pour faire évacuer la foule. Le Super Fight serait annulé et il faudrait aussi rembourser les spectateurs. Leur conversation est surprise par Bakuzan. Celui-ci affirme que l'évacuation est inutile. Ce stade regroupe les meilleurs experts en arts martiaux. Si ce monstre y pénètre, il signe son arrêt de mort. En dernier recours, Bakuzan pourrait aller le tuer lui-même.

Le tournoi continue donc. Le commentateur suit avec enthousiasme les combats qui suivent. Vipaire gagne brillamment contre Benpatsu.
Logic humilié par Bouffi

Logic écrabouillé par Bouffi

Gatlin remporte un combat difficile contre Hamkichi. Logic échoue lamentablement et de manière totalement prévisible contre Bouffi qui l'écrase sous son poids. Choze s'avère être un participant terrifiant, sachant qu'il vainc Mentaï, qui n'a pas eu le temps d'attaquer ou d'abandonner après lui avoir infligé seulement quelques attaques. Et même après ça, Choze n'est retenu de frapper l'adepte du Poing épicé à terre que par l'arbitre qui s'interpose.
Choze retenu par l'arbitre

Choze gagne contre Mentaï.

 Grimasse combat Jakmen. Après un combat que le commentateur considère comme excellent et équilibré, Grimasse gagne en forçant Jakmen à abandonner par une strangulation. Enfin, l'instant très attendu arrive : Bakuzan va se battre. Ayant peu d'espoir pour le pauvre Charanko, il fait remarquer que l'équipe d’infirmiers est déjà prête à intervenir, car Bakuzan est connu pour son extrême violence.
Bakuzan VS Charanko

Bakuzan VS Charanko


A la surprise générale, le jeune inconnu envoie le champion s'enfoncer la tête dans le sol hors du ring avec un seul coup de poing. Tout le monde met un peu de temps à réaliser ce qui vient de se produire. Une fois Bakuzan débarrassé sur un brancard, tout le monde dans la salle de diffusion cherche des informations sur Charanko. Le commentateur continue de suivre les autres combats.

Demi-finalistes du 22ème Super Fight (manga)

les demi-finalistes

Après un combat un peu long entre Vipaire et Suiryû, durant lequel le combattant du Poing nébuleux ne fait qu'esquiver son ennemi, la fin est marquée par la défaite de Vipaire sur un unique coup de pied de Suiryû. Volten affronte Gatlin, et c'est finalement Volten qui l'emporte après un intense échange de coups pendant lequel Volten est légèrement blessé. Bouffi, lui, se fait massacrer par le politicien Choze. Le commentateur se demande même si Bouffi va survivre. Et pour clore ce 3ème tour, Charanko fait subir exactement le même sort que Bakuzan à Grimasse à la seule différence que ce dernier atterrit à 1 mètre environ du trou de son prédécesseur. Les 4 demi-finalistes, et certainement les plus puissants participants, sont les suivants : Suiryû, Volten, Choze, et Charanko.


Choze gagne un bâillemment

Charanko continue ses One-Shot.

Suiryû bat Volten en 3 secondes. Puis, quand Choze monte sur le ring devant Charanko, il décrit l'adepte du Poing du sang pur comme un homme qui se délecte dans les victoires sanglantes. En face de lui : Charanko, celui qui a vaincu tous ses ennemis en un seul coup, dont le champion Bakuzan. Le combat débute, et en 2 secondes, Choze est vaincu. Les deux finalistes sont deux hommes qui ont gagné leurs combats en un seul coup. Saitama est un inconnu, mais Suiryû, lui, est un champion renommé. Tout le monde dans l'arène est enthousiaste et s'attend à un combat incroyable, mais peut-être que
Saitama VS Suiryû

Enfin !

Suiryû sera celui qui mettre un terme à l'ascension du jeune nouveau : Suiryû du Poing du Vide contre Charanko du Poing tracteur flatulent ! Le commentateur termine de les présenter, et au signal de l'arbitre, le combat s'engage sur des séries de coups de pieds que Suiryû arrête à chaque fois. Ce début de duel impressionne tout le monde, et le commentateur en profite pour insinuer que Charanko montre avoir peur puisqu'il recule à certaines reprises et qu'il plaque ses mains sur sa tête pendant que son adversaire joue en faisant semblant d'attaquer.
Suiryû donne une rafale de coups de pieds

attaques factices de la part du champion

Puis, après une petite discussion entre les deux participants (que personne d'autre n'entendra), Suiryû attaque réellement Charanko, et ce dernier se protège en interposant son bras, ce qui n'a pour effet que de le faire glisser vers le bord du plateau de combat. Le désavantagé s'efforce à première vue d'esquiver les coups suivants de Suiryû, qui le propulse dans les airs avec un autre coup de pied avant de le frapper en plein vol avec un coup de pied aérien et de l'écraser au sol avec un genou dans la face alors que son ennemi était enfoncé dans le sol. Tout le monde s'attend à ce que ce coup potentiellement mortel ait eu raison de Charanko. Pourtant, Charanko ressort du sol, et l'affrontement se poursuit, toujours ponctué par des coups de pieds du champion contre les esquives du ceinture blanche. A un moment donné, le finaliste mystérieux prépare un coup de poing, mais on voit qu'il se retient au dernier moment, et le commentateur croit qu'il a hésité devant la puissance évidente du quadruple-champion qui ne fait que s'amuser.

En plein milieu d'une autre conversation entre adversaires, le grand artiste martial abat son pied dans le crâne de Charanko, et tout le monde voit avec horreur la tête de la cible tomber par terre, du moins c'est ce qu'ils croient pendant un instant. Comme sa perruque vient de tomber par terre, Charanko assène un coup de poing si violent, que même s'il est arrêté au dernier moment il suffit à arracher la chemise de Suiryû et à produire un puissant courant d'air dans le stade.

La performance inattendue de Charanko ravit aussi bien le commentateur que le public : il semblerait que Suiryû ait enfin un ennemi à sa hauteur et digne qu'il le prenne au sérieux. Malheureusement, une autre nouvelle se révèle à eux : Charanko portait une perruque ! Dans le court instant qui suit, les arbitres se concertent, et l'un d'eux prend la parole. Bien que ça n'ait pas été clairement précisé, la perruque est une forme de costume. Or, depuis l'incident de tricherie de impliquant le Loup-garou (dont l'identité est toujours ignorée) les costumes sont prohibés, et les participants doivent s'inscrire sous leur vrai nom.
Poing nébuleux du Dragon des Cieux (manga)

Poing nébuleux du Dragon des Cieux

Puisque Charanko a assurément enfreint la règle du déguisement, une enquête devra être ouverte sur lui, et il est disqualifié ! Par défaut, Suiryû est vainqueur du 22ème Super Fight ! En entendant cela, le commentateur félicite le nouveau champion, mais comprend la déception du public. Dans la loge technique, on décide de rappeler tous les perdants valides sur le ring afin de clôturer le tournoi et enfin rendre l'annonce de la menace dans la Ville C. Tout-à-coup, Suiryû fonce sur le soi-disant Charanko et assène un coup de tranchant de sa main qui coupe net le plateau de combat en deux sous les yeux effarés de l'assistance entière. Il semblerait que les deux adversaires veuillent continuer malgré tout leur duel Suiryû fait pencher une moitié du plateau pour faire glisser son ennemi vers lui et lui envoie une rafale de coups de poings, pour ensuite l'écraser avec ses pieds et la moitié de ring avec. Ce spectacle déchaîne l'extase du commentateur, à tel point qu'un de ses collègues lui rappelle qu'ils essayent justement de calmer la situation et arrêter le combat. Suiryû continue sa lancée avec une rage jamais vue auparavant. Avant que l'équipe de vigiles n'ait le temps de les séparer, Suiryû utilise le Poing nébuleux du Dragon des Cieux, une technique spectaculaire qui achève de décourager les vigiles et qui stupéfie l'assistance. Suiryû lance une rafale tourbillonnante et incessante de coups de poings, ce qui le fait léviter au-dessus du sol sous l'effet de sa rotation. Après ce combo, Suiryû prépare le Poing nébuleux du Tigre du Séisme. Suiryû prend du recul, piétine avec brutalité le sol en avançant vers Charanko, et enfin, lui décoche un uppercut surpuissant, ce qui hélas n'arrive qu'à faire décoller Charanko du sol pour le faire reculer de quelques mètres. Suite à un court dialogue qui énerve encore plus Suiryû, Charanko produit un coup de fesses qui éjecte son adversaire hors du ring (dont une moitié est maintenant réduite en miettes) et l'encastre dans un mur des gradins. Le commentateur annonce le dénouement : Suiryû a été éjecté hors du ring par son ennemi à qui il a eu le temps d'arracher sa ceinture (découvrant son caleçon à cœurs à tout le monde), mais ça ne change rien au résultat déterminé par les arbitres. Entretemps, le faux Charanko en profite pour échapper à l'équipe de sécurité en décampant.
Suiryû vainqueur à moitié (M)

la cérémonie de fin du Super Fight


Peu après, tous les participants pouvant tenir debout sont réunis autour du grand vainqueur. Le désormais quintuple-champion est décoré de sa coupe et reçoit le chèque de récompense. Le commentateur lui adresse ses félicitations et veut connaître ses impressions après cette fin de tournoi étonnante dont il s'en est sorti indemne. Mais Suiryû a l'air sourd à ses questions, et il n'arrive pas à lui faire son entrevue. C'est ce moment que l'équipe technique annonce enfin que des monstres rôdent dans Ville C et que le stade doit être évacué, sauf que personne n'a l'air d'obtempérer.
Gouketsu rentre en tenant Benpatsu

Benpatsu ramené par Gouketsu

C'est dans une détresse inattendue que sort une autre annonce : les vigiles ont été retrouvés inconscients et en état de besoin de soins urgents alors qu'ils étaient dans les couloirs de l'arène. S'en suit l'apparition des Trois Corbeaux qui détiennent les trois participants qui devaient partir à l'hôpital : Logic, Bouffi et Baboum. Terrifié, l'un des participants, Benpatsu, tente une fuite en encourageant les autres. Comme Éclairomax leur conseillait d'en faire autant, Benpatsu est rejeté au travers de la porte de sortie des participants par un énorme monstre. Gouketsu, content que tous les participants soient réunis au complet, décide qu'il les transformera en monstres à leur tour.


Le commentateur voit Vipaire au Poing et Éclairomax s'interposer en disant que le monstre raconte n'importe quoi. Ces deux héros sont en réponse expulsés à l'horizon avec un coup de pied du géant qui n'a pas apprécié leur ton. Toutes les personnes du public comprennent que pour avoir vaincu facilement ces héros de classe A, cette créature ne peut être que de niveau Démon ou plus, et ils prennent leurs jambes à leur cou. Puis, il réclame l'attention des artistes martiaux. Les tuer tous serait très facile, mais ce n'est pas sa mission. Il se présente comme Gouketsu, envoyé de l'Association des Monstres. Le commentateur fait partie de ceux qui connaissent bien ce nom : c'est le tout premier champion de l'histoire du Super Fight !
Logic se jette sur une cellule

Logic ne se retient pas.

Gouketsu est ravi d'entendre leur remarque, car sachant sa réputation, ils doivent savoir que lui résister serait vain. Il leur explique que suite à sa défaite contre un certain monstres, il a été capturé. Ses kidnappeurs lui ont fait une offre qu'il a accepté. En devenant un des leurs, il pouvait détruire ses limites humaines afin d'avancer vers la force qu'il convoite depuis toujours. Il n'est plus le même est a atteint un niveau qu'ils n'envisagent même pas.
Logic - nuque brisée par Choze

Logic tué par Choze

Ensuite, les artistes martiaux reçoivent la même proposition que Gouketsu, et la seule autre alternative est de se faire tuer par l'ancien champion. Logic saute sur une cellule de monstre et la dévore avidement devant les autres humains qui n'en reviennent pas. Aussitôt, Logic devient un monstre ignoble, et il attaque Bouffi pour se venger de sa précédente défaite. Dans l'instant qui suit, Logic se fait attraper par Choze qui lui brise sa nuque. Cette performance du politicien raciste impressionne fortement le commentateur.


Choze admet être intéressé par ce phénomène qui a fait de ce faible un être bien plus fort. Cependant, si lui dévore un de ces trucs, grâce à ses gènes parfaits, il va posséder la totalité de son potentiel suprême. Sa décision choque tout le monde autant que ne le fera sa transformation. Il décrit alors tout ce qu'il ressent de nouveau. Puis, Choze frappe Jakmen pour faire un test. Le lutteur est KO en un seul coup, ce qui persuade Choze d'être capable de ce venger de Charanko.
Nouvelle équipe de Gouketsu

les 4 recrues de l'Association des Monstres

Gouketsu est très satisfait, et il est vrai que le résultat de la transformation en monstre dépend du matériel de base. Hélas, Benpatsu, Hamkichi et Volten se soumettront eux aussi à la menace, mais ils auront aussi une motivation annexe. Aussitôt après métamorphose, ils deviennent tous les trois des êtres mystérieux terriblement forts à tel point qu'ils en ont l'air enivrés. Gouketsu admet qu'il a sous-estimé ces gars vu le résultat satisfaisant. Les autres artistes martiaux sont tétanisés et ne savent comment réagir. Suiryû est une exception : il en profite pour aller s'adresser à la pom-pom girl qui s'est laissée tomber par terre. Il lui dit qu'elle pourrait s'enfuir vu que Gouketsu ignore les simples humains, sauf que la peur l'empêche de bouger. Très décontracté, Suiryû lui propose un rencard en échange de sa victoire pour les débarrasser de ces monstres. La fille acceptant, Suiryû se relève et demande au commentateur d'emmener la fille en sécurité pendant qu'il rempli sa part du marché. Le commentateur se demande s'il peut encore se battre après ce tournoi intense.

Le champion demande à ce qu'ils regardent les corbeaux ou n'importe quoi d'autre pendant qu'il se charge des monstres. Puis, ils voient Suiryu se débarrasser avec facilité de Benpatsu, Hamkichi et Volten.

Choze produit le Canon Annihilateur de Race Inférieure

Choze prépare une attaque dangereuse pour tout le monde !

Quand vient le tour de Choze, le monstre se révèle être un adversaire à la hauteur. Tout-à-coup, une lumière étrange naît entre ses cornes. Choze est en train de générer une énergie destructrice. Il annonce avoir changé de programme : au lieu de suivre les plans de sa famille qui étaient de conquérir le monde, il va éradiquer tous les individus qui ne correspondront pas à son modèle de perfection génétique, et ce par sa sélection spéciale. Ceux qu'il a en face de lui ne sont que des rebus qu'il va devoir exterminer. Il déclenche son Canon Annihilateur de Race inférieure. Heureusement, son adversaire parvient à s'interposer en poussant fort avec ses mains en avant. La décharge se fait ressentir à distance alors même que la boule n'a pas encore explosé.
Suiryû VS Choze le spectacle

Suiryû VS Choze à son apogée

Puis, Suiryû éloigne cette attaque en y donnant un coup de pied. L'énergie explose loin dans le ciel, le commentateur, la pom-pom girl et les artistes martiaux sont à nouveau hors-de-danger. Puis, Suiryû poursuit le duel rapproché avec Choze. Le combat se fait à une vitesse trop élevée pour que la plupart de l'assistance ne voie comment il se passe. Enfin, la conclusion aboutit sur la victoire de Suiryû qui inflige un époustouflant Poing nébuleux du Tigre du Séisme suivi d'un Poing nébuleux du Phénix en Ascension.

Après cet affrontement, Suiryû reçoit une réitération de l'offre de recrutement dans l'Association des Héros, avec cette fois une garantie qu'il puisse atteindre l'élite de l'organisation. Gouketsu lui parle de la proche ère des monstres, il lui fait miroiter un monde dénué de société et régit par la violence et le sang. Seuls des forts comme Suiryû pourraient y vivre librement grâce à leur puissance de monstre. L'artiste martial humain semble y réfléchir, puis prend une cellule de monstre dans sa main en se disant que ce n'est pas faux, voire idéal pour son envie de liberté. Mais au lieu d'avaler la cellule, Suiryû la projette insouciamment sur la tête de Gouketsu en expliquant avec fièreté qu'il n'a pas l'intention de devenir un truc moche comme lui. Tout le monde est exalté en le voyant attaquer Gouketsu à la tête avec son Poing nébuleux du Dragon des Cieux avant de le voir se faire rétamer dangereusement d'un simple coup de poing du monstre de niveau Dragon. Gouketsu va donc le tuer.

Le champion se relève difficilement et procèdera à diverses tentatives inefficaces pour combattre Gouketsu. Et quand les Trois Corbeaux se mettront à attaquer les combattants en retrait, le commentateur et la pom-pom girl s'enfuient en courant.